Apple News+ est une version payante qui propose un contenu très similaire à Texture, dont les jours sont probablement comptés.

Apple veut une plus grosse pointe

CHRONIQUE / Depuis quelques années, Apple semble surfer sur ses acquis, n’ayant plus l’assiduité d’antan à réinventer continuellement la roue, ce qui est d’autant plus vrai en raison de la multiplication des innovations provenant de ses concurrents. Le géant américain semble tirer dans toutes les directions, mais une tangente claire se pointe à l’horizon : la convergence du matériel et des services.

Apple TV+

Avec le succès que connaît Apple Music, combiné à une diminution des revenus générés par la vente de musique et de films, la tentation est grande pour ce géant, dont les ressources financières sont titanesques, de majorer son offre de service.

Le consommateur, qui s’affranchit de plus en plus des méthodes dites « traditionnelles » de divertissement, verra sous peu la prolifération de l’offre d’abonnement à divers services de vidéos en continu, ce qui était jusqu’à maintenant la chasse gardée de Netflix.

À partir de l’automne 2019, Apple TV+ offrira du contenu original conçu en collaboration avec les plus grands noms de la télé et du cinéma. Avec Disney qui entre bientôt dans la danse, la compétition sera plus que féroce afin de garder captifs les abonnés qui seront probablement tentés d’alterner entre les services d’un mois à l’autre.

Mis à part Amazon, qui inclut le service de vidéo en continu dans son offre annuelle Prime, la guerre des mensualités semble s’amorcer, et c’est au consommateur d’en profiter pendant qu’il le peut. En alternance, bénéficiez du meilleur des trois mondes !

Dans un tout autre ordre d’idée, une nouvelle application Apple TV sera disponible très bientôt et permettra de s’abonner à du contenu tiers payant, comme HBO ou Showtime, un peu à la manière d’un câblodistributeur classique. Fait à noter : cette application sera disponible pour une grande majorité des plateformes (Amazon Fire TV, LG, Roku, Sony, Vizio). Pour le moment, nous n’avons pas de détails à savoir si du contenu québécois sera offert.

Apple Arcade: une réplique à Google Stadia ?

Plusieurs voient l’annonce d’Apple Arcade comme une réplique directe à Google dans l’offre ludique par abonnement. Bien qu’il semble y avoir moult similitudes, sachez que la technologie derrière les deux services est aux antipodes.

À partir de l’automne 2019, Apple TV+ offrira du contenu original conçu en collaboration avec les plus grands noms de la télé et du cinéma.

Le service de Google permet aux utilisateurs de jouer à des jeux de grande facture visuelle sur des machines qui n’ont normalement pas les caractéristiques techniques pour le faire.

Le secret de l’opération réside dans l’infonuagique, qui détient les ressources pour effectuer les calculs nécessaires, laissant à la machine de l’utilisateur un flux vidéo interactif.

Pour ce qui est d’Apple Arcade, l’approche est tout à fait différente. Elle permet à l’utilisateur de télécharger un grand nombre de jeux directement sur son appareil. La fluidité des jeux sera influencée par la puissance et la vétusté du matériel du joueur.

Cette approche d’Apple est prudente et nécessite beaucoup moins d’investissements que celle de Google, qui s’attaque directement au marché des consoles de salon. Apple Arcade est plutôt à la base du divertissement mobile. Même si le catalogue de jeux est disponible sur Apple TV, je ne crois pas que ce sera une compétition directe avec les produits de Sony, de Microsoft et de Nintendo.

En attendant le 5G, Apple mise sur une approche sans risque qui risque tout de même de plaire aux consommateurs.

Apple News et Apple News+

Apple News est un agrégateur de nouvelles permettant de consulter de l’information provenant de diverses sources médiatiques. Apple propose une version gratuite qui comprend les nouvelles provenant des médias locaux regroupées en diverses catégories. D’ailleurs, les journaux de Groupe Capitales Médias y seront.

La version payante, News+, est le fruit direct de l’acquisition de la plateforme Texture, il y a presque un an jour pour jour. Cette version payante propose un contenu très similaire à Texture, dont les jours sont probablement comptés.

Apple News sera-t-il un cannibale de plus qui viendra manger le peu de chair restante sur le corps médiatique ? Les redevances seront-elles suffisantes afin que les médias écrits puissent enfin voir la lumière au bout du tunnel ?

Seul l’avenir nous le dira, sauf que lorsqu’un membre du GAFA (Google, Apple, Facebook et Amazon) s’immisce dans un marché, il définit – à son avantage, évidemment – le modèle financier, laissant trop souvent que des miettes aux créateurs de contenu, qui sont, quant à eux, le véritable carburant de ces plateformes.