On est intrigué en rendant sur le site… du « bateau Ivre », au bout de l’île. L’Isle-aux-Grues se laisse photographier sous tous ses angles.

Voir l’Isle-aux-Grues sous tous ses angles

CHRONIQUE / La meilleure manière de visiter l’Isle-aux-Grues, au beau milieu du fleuve Saint- Laurent, est sans contredit d’enfourcher son vélo. C’est certainement l’idéal quand on veut explorer le pays du regretté Riopelle avec la petite famille.

L’île est longue de seulement dix kilomètres et large de deux kilomètres environ. C’est la seule île habitée à l’année parmi la vingtaine de l’archipel à cette hauteur du fleuve.

On n’y retrouve pas de piste cyclable, mais ses quelques routes asphaltées permettent de rouler sans trop de souci. En fait, on croise plus de quads et de tracteurs que de voitures. C’est remarquable! Encore plus quand les agriculteurs gruois y vont à fond de train pour terminer la récolte de foin au début d’un été laissant peu de place au beau temps.

On s’entend, ce n’est pas l’endroit où on enfile les kilomètres.

En pédalant, on a droit à des paysages aux panoramas grandioses qui vont changer au gré des vents toujours assez présents. Tantôt la lumière et ses couleurs exceptionnelles, des forêts anciennes, les grèves bercées par les marées, la variété d’oiseaux, les levés et les couchers de soleil.

L’Isle-aux-Grues se laisse photographier. Elle ne demande que ça! C’est en roulant sur deux roues qu’on pourra la voir sous tous ses angles, comme si le temps s’était arrêté.

Pour s’y rendre, on prend le traversier à Montmagny à 55 kilomètres à l’est de Lévis via l’autoroute 20. Le NM Grue-des-Îles qu’il s’appelle. Le beau de l’affaire, c’est que la traversée est gratuite, qu’on soit un cycliste, un piéton ou un automobiliste. Il faut compter une trentaine de minutes pour se rendre d’une rive à l’autre. On remarque de plus en plus de cyclistes montant à bord.

Ici j’actionne la sirène du traversier! Il vaut mieux consulter l’horaire des traversées. Elles s’effectuent selon les marées qui varient quotidiennement. Il est recommandé de bien planifier votre retour avant de se rendre sur l’île. Pourquoi? Le bateau peut quitter Montmagny vers 9h par exemple et revenir vers midi. Mais seulement reprendre en début de soirée. Ce qui fait qu’on peut être de retour sur la Rive-Sud que vers 19h ou 20h. Ça peut devenir long quand on n’a que quelques kilomètres à rouler.

L’horaire des traversées, disponible en ligne, permet heureusement de planifier à long terme. Mais il y a assez d’attraits pour passer plusieurs heures sur l’Isle-aux-Grues. Ça sera le temps de déguster les fameux fromages de l’île. Sans compter des mets exclusifs et de spécialités à l’esturgeon et à la caille locale offerts.

Au Musée de l’Isle-aux-Grues, on vous racontera l’histoire de l’île, de ses habitants, de l’artiste Jean-Paul Riopelle, des canots à glace et des oeuvres d’art.

On pourra aussi trouver le moyen de se faire raconter comment se déroule la joyeuse tournée costumée de la Mi-Carême, quand de maison en maison, des troupes colorées de citoyens de l’île circulent dans l’anonymat et dans une atmosphère de kermesse. Vous serez certainement intrigué en vous rendant sur le site… du « bateau Ivre ».

Et pourquoi ne pas partir à la recherche des girouettes et des cabanes d’oiseaux? La Société des traversiers du Québec organise un rallye photo pour faire découvrir l’île. C’est l’occasion de découvrir la faune ailée et de se laisser charmer par les paysages humains et naturels de l’archipel de L’Isle-aux-Grues. Les dépliants sont disponibles à l’une ou l’autre des gares fluviales.

En dernier recours, on retrouve un camping et une auberge sur l’île… Ou on prend l’avion pour revenir sur le continent!

Les liens : www.isle-aux-grues.com


Mon truc du dimanche :

Quand on voyage avec des jeunes enfants, il vaut mieux choisir des pistes cyclables longeant des parcs équipés de jeux pour les tout-petits. Comme ça, les parents ont de quoi à promettre à la progéniture quand on vient le temps de les convaincre de repartir en randonnée…


Du lundi au dimanche :

Le FestivAllezY, c’est une fête de trois jours de vélo de montagne à East Hereford en Estrie. Au fil des ans, ce village au milieu des montagnes attire les amateurs de sentiers simple trace. Durant la fin de semaine, du 12, 13 et 14 juillet, on a prévu plusieurs façons de découvrir ce royaume.


Vos suggestions et commentaires à cplante@latribune.qc.ca.

Twitter : @cplante2

Facebook : facebook.com/claude.plante2

Le vélo en famille est la meilleure manière de visiter l’Isle-aux-Grues, au beau milieu du fleuve Saint- Laurent.