Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Natalie Richard
La Tribune
Natalie Richard
« Viticulture et vins naturels : une démarche qui consiste à cultiver la vigne dans des sols vivants pour produire des vins vivants, conçus avec le moins d’intervention possible et un minimum d’intrants et de sulfites, voire aucun. »
« Viticulture et vins naturels : une démarche qui consiste à cultiver la vigne dans des sols vivants pour produire des vins vivants, conçus avec le moins d’intervention possible et un minimum d’intrants et de sulfites, voire aucun. »

L’art vivant des vins naturels

Article réservé aux abonnés
CHRONIQUE / Bien qu’ils soient de plus en plus présents dans nos verres, l’univers des vins naturels demeure un mystère pour plusieurs. En une phrase, la démarche consiste à cultiver la vigne dans des sols vivants pour produire des vins vivants, conçus avec le moins d’intervention possible et un minimum d’intrants et de sulfites, voire aucun.

La viticulture et la production de vins conventionnelles permettent l’utilisation de produits chimiques pour combattre les maladies et les insectes qui attaquent la vigne. Plusieurs produits sont à la disposition des vignerons pour ajuster le vin, sa concentration, son goût, son acidité et même sa couleur pour ainsi réussir un produit standard et de qualité.* 

Dans le contexte des vins naturels, les vignerons choisissent de laisser la nature faire son travail en l’aidant à se rééquilibrer par elle-même, en incluant la biodiversité dans le vignoble, en dynamisant les sols pour qu’ils redeviennent vivants et puissent balancer leur ph pour supporter naturellement l’immunité de la vigne. C’est une explication simple pour un processus complexe qui demande plusieurs années d’attention et beaucoup de travail. C’est un art en soi et surtout un choix motivé par une philosophie qui vise à produire des vins de meilleure qualité, à protéger non seulement la terre sur le long terme, mais aussi l’humain, car c’est bien prouvé que des traces de tout ce qu’on met dans le sol et sur la vigne se retrouvent dans le produit final. 

Comme dans tout concept, l’expérience demeure la meilleure façon de bien comprendre. Pas besoin d’être sommelier pour apprécier la qualité d’un vin, elle se ressent quand on le goûte et même, de façon bien concrète, par l’absence d’effets secondaires désagréables dans notre corps. 

*Mise en garde : c’est un terrain vaste et cet énoncé ne sous-entend aucunement que les vins conventionnels ne sont pas qualitatifs ou que les vignerons qui choisissent cette voie ne travaillent pas également dans les règles de l’art.  

** La catégorie des vins naturels est maintenant bien indiquée à la SAQ par un carton couleur papier kraft, aussi en vert pour les produits bios.

<em>Supernaturel</em>, Vincent Sulfite, Les Éditions de l’Homme, 34,95$
  • Domaine Bergeville Le Blanc Brut 2019
  • 27,85 $ • 13374562 • 12 % • 5,3 g/l • Biodynamie

On fait d’excellents vins effervescents au Québec et ceux du Domaine Bergeville se démarquent par leur pureté, leur précision et la finesse des bulles, bien vives et en harmonie avec une trame minérale qui se distingue. Cette cuvée est élaborée en méthode traditionnelle, comme le champagne, avec l’élevage sur lie de 12 mois d’un assemblage d’acadie blanc et de frontenac gris et blanc qui offre des arômes de fleur blanche et de poire. Superbe!

  • Causse Marines Les Greilles 2018 
  • 25,90 $ • 860387 • 12,5 % • 4,6 g/l • Bio, naturel

Une bouche ample, juteuse et poétique dans sa complexité qui en dit long sur l’amour et la passion que Virginie Maignien et Patrice Lescarret vouent à leur terroir de la région de Gaillac. Le duo s’applique à produire des vins sans compromis qui ont une âme et ça se ressent bien dans cette cuvée à l’aromatique qui perdure et évolue avec le plaisir de déguster.

  • Le Loup Blanc Minervois Le Régal 2019   
  • 22,75 $ • 10405010 • 14 % • 1,2 g/l • Biodynamie, naturel 

Fondé à Bize dans le Minervois en 2002 par les Québécois Alain Rochard et Laurent Farre, le vignoble du Loup Blanc a toujours misé sur une approche naturelle. Les vendanges sont entièrement manuelles et à la vigne comme à la cave, aucun produit chimique de synthèse n’est utilisé. Tous leurs vins sont excellents. Dans un assemblage de carignan, grenache et syrah, Le Régal est probablement le plus polyvalent. C’est un vin qui a de l’ampleur et de la structure, avec tellement de gourmandise qu’il se boit comme un vin de soif.

  • Uivo Renegado   
  • 27,80 $ • Importation privée 
  •  11,5 % • 0,6 g/l • Bio, naturel 

Révélation de l’année au Portugal en 2020, le jeune vigneron Tiago Sampaio a fait son doctorat en œnologie en Oregon avant de revenir sur le terroir de ses ancêtres dans le Douro où il entretient des vignes de 70 ans, coplantées sur 2 hectares de schiste et de granite, à une altitude entre 500 et 700 mètres. Ce vin est un assemblage de 25 cépages, blancs et rouges, vendangés à la main et pressés à l’ancienne avec les pieds, en fermentation spontanée et non filtré. Un vin de soif, digeste et tellement frais sur des notes de fraises des champs et de canneberges. 

Pour commander, consultez www.roucet.com