La vigne à raisin est beaucoup plus facile à cultiver qu’on le pense.

Cultiver la vigne en climat froid

CHRONIQUE / Pendant longtemps, on croyait que la culture de la vigne était impossible au Québec. Et effectivement, la vigne européenne (Vitis vinifiera) n’est pas très rustique (zone de rusticité 6 ou 7). Et même quand on la protège, son mûrissement tardif faisait souvent en sorte que le gel arrivait avant que les fruits soient mûrs.

Évidemment, il y a la vigne indigène, soit la vigne des rivages (V. riparia), qui est très rustique (zone 2), mais elle produit de petits fruits au goût peu sucré et ne donne surtout pas un vin de bonne qualité. Mais l’arrivée sur le marché des vignes hybrides plus rustiques, issues de croisements entre la vigne européenne et diverses espèces nord-américaines, change la donne. Il existe maintenant des vignes rustiques jusqu’en zone 2 qui sont de qualité plus que raisonnable et qui donnent des raisins de table et même un vin de bonne qualité. D’où la prolifération des vignobles aux quatre coins de notre province depuis les années 1970. 

De la vigne chez vous

Les jardiniers amateurs semblent toutefois hésiter à adopter la vigne, probablement parce que sa culture paraît si compliquée. Si l’on suit ce que font les vignerons, il est question de conduite en cordon et de tailles sévères et répétées, bien au-delà du traitement simple nécessaire pour produire d’autres fruits (pommes, bleuets, cerises, etc.). Mais cette culture très contrôlée a surtout pour but de faciliter la récolte à la machine. Si vous prévoyez récolter les raisins à la main, rien de cela n’est nécessaire. 

Vous découvrirez que la culture de la vigne est en fait facile si vous la laissez pousser plus ou moins à sa guise comme grimpante ornementale. Il suffit de choisir une variété de vigne adaptée à votre climat et à vos conditions, de la planter au soleil dans un sol bien drainé et modérément riche. Reste à lui offrir un support robuste quelconque sur lequel elle peut grimper : pergola, tonnelle, clôture en mailles de chaîne (de type Frost), arbre, etc. (La plupart des treillis sont trop petits pour une plante aussi massive que la vigne dont les branches peuvent attein­dre 7 mè­tres de long.) La vigne fera le reste. 

Il vous faut être patient aussi. C’est à partir de la troisième année que la production commence véritablement.

Vigne poussant sur une pergola.

Une question de taille

La seule taille qui est vraiment nécessaire à une vigne libre est le contrôle des tiges trop entreprenantes, car elle peut atteindre la cime des arbres si on la laisse faire. Comment alors récolter les fruits? Et elle s’étendra sur les plantations voisines également. Donc, votre rôle sera tout simplement de rabattre les tiges qui vont trop loin, ce qui assurera une récolte facile. Vous pouvez faire cette taille en toute saison.

Beaucoup de jardiniers craignent que s’ils laissent leur vigne pousser librement, cela réduise la récolte, mais c’est exactement le contraire. Vous aurez plus de fruits, assez pour remplir plusieurs boisseaux avec les fruits d’une seule vigne après cinq ou six ans. En effet, en taillant sévèrement, le vigneron sacrifie beaucoup de fruits potentiels. 

Des vignes résistantes au froid

Voici quelques cultivars de vigne d’intérêt pour notre climat, mais il y en a bien d’autres! Votre jardinier local en offre sûrement plusieurs.

Raisin vert

  • ‘Delisle’, raisin à vin, zone 4
  • ‘Edelweiss’, raisin à vin et de table, zone 4
  • ‘Eona’, raisin à vin, zone 3
  • ‘Kay Gray’, raisin à vin et de table, zone 4
  • ‘Polar Green Seedless’, zone 4
  • ‘Prairie Star’, raisin de table, zone 4 b
  • ‘Quebec Muscat’, raisin à vin et de table, zone 4
  • ‘Seyval’, raisin à vin, zone 4
  • ‘St-Pépin’, raisin à vin, zone 4
  • ‘Swenson White’, raisin à vin, zone 3-4
  • ‘Vandal-Cliche’, raisin à vin, zone 3

Raisin bleu

  • ‘Beta’, raisin de table, zone 2
  • ‘Big Blue’, raisin de table, zone 4
  • ‘Earliblue’, raisin de table, zone 3-4
  • ‘Fredonia’, raisin de table, zone 3
  • ‘Frontenac’, raisin à vin, zone 3-4
  • ‘Magenta’, raisin de table, zone 4
  • ‘Maréchal Foch’, raisin à vin, zone 3
  • ‘Mars Seedless’, raisin à table, zone 4
  • ‘Minnesota 78’, raisin à vin et à table, zone 3
  • ‘Montréal Blue’, raisin de table, zone 4
  • ‘New York Muscat’, raisin de table, zone 4
  • ‘St-Croix’, raisin à vin, zone 3
  • ‘Sovereign Coronation’, raisin de table, zone 4
  • ‘Trollhaugen’, raisin à vin et de table, zone 4 b
  • ‘Valiant’, raisin de table, zone 3

Raisin rouge

  • ‘Pink Pearl’, raisin de table, zone 4
  • ‘Petit Jewel’, raisin de table, zone 4
  • ‘Reliance’, raisin de table, zone 4
  • ‘Somerset Seedless’, raisin de table, zone 4
  • ‘Swenson Red’, raisin de table, zone 3-4
  • ‘Tuscany Red’, raisin à vin et de table, zone 2-3
  • ‘Vanessa Seedless’, raisin de table, zone 4

+

RÉPONSES À VOS QUESTIONS

Robinier panaché

Q Ma sœur a un robinier faux-acacia (Robinia pseudacacia) d’une vingtaine d’années qui se ressème abondamment chaque été. L’an dernier, j’ai empoté quatre plantules. À ma grande surprise, l’une des quatre a un feuillage panaché vert et blanc. Est-ce un phénomène courant? Selon vous, cet arbre peut-il être aussi résistant que l’arbre vert standard? — Hélène LaRue

Les feuillages panachés (feuilles marbrées ou marquées de blanc ou d’une autre couleur que le vert) sont presque toujours issus de mutations : une partie de la feuille manque de chlorophylle, la pigmentation verte qui permet la photosynthèse. Essentiellement, la feuille est partiellement albinos. Ce trait apparaît parfois (mais rarement) dans les semis de plantes aux feuilles bien vertes, mais il est presque toujours éliminé par la sélection naturelle, car habituellement une plante panachée, possédant moins de chlorophylle, pousse moins rapidement et moins vigoureusement que ses congénères. Par contre, en culture, les plantes panachées sont considérées comme attrayantes et peuvent devenir populaires. Et certaines se montrent néanmoins assez robustes. Beaucoup d’hostas, par exemple, ont un feuillage panaché et ne sont pas plus faibles que les autres hostas pour autant. Si votre robinier panaché s’avère fort et résistant, il aura peut-être une certaine valeur commerciale. Pour que ce soit le cas, il faudrait qu’il fasse ses preuves et qu’il se montre vigoureux et attrayant, avec un port robuste. Aussi, sa panachure doit être fidèle, car il arrive que la panachure soit présente une année, mais disparaît par la suite. De plus, la plante doit être reproductible. Certaines plantes panachées ne donnent que des plantes vertes quand on essaie de les bouturer. Quant à la multiplication sexuée, les semences prélevées sur une plante panachée ne donnent presque jamais d’autres plantes panachées. Par «une certaine valeur commerciale», je ne veux pas dire que vous deviendrez riche, mais il est possible qu’un pépiniériste décide de multiplier votre robinier coloré à grande échelle et peut-être alors pourriez-vous avoir une certaine ristourne sur la vente. 

Le petit robinier panaché d’Hélène LaRue

Attirer des colibris au balcon

Q Est-il possible d’attirer les colibris si l’on habite au 18e étage d’un édifice? J’étais entourée de colibris en Colombie-Britannique et ils me manquent affreusement. Merci de me répondre, même si je me doute de ce que vous me direz probablement. — Jacqueline 

R On a déjà vu des colibris à gorge rubis visiter un balcon au 21e étage aux États-Unis, donc je ne vois pas pourquoi vous ne pourriez pas. Par contre, il est trop tard pour cette année; les colibris sont des créatures d’habitude et auront déjà, à cette date, choisi leurs emplacements préférés pour se nourrir. Le truc est de les épater avec des couleurs vives — rouge, orange et jaune — en tout début de saison, dès leur arrivée au Québec, habituellement vers le début de mai. Vous pouvez même utiliser des fleurs en plastique pour les attirer initialement, car peu de plantes de balcon sont en fleurs aussi tôt dans la saison, mais alors, il doit y avoir une mangeoire à colibris juste à côté pour les récompenser pour leur découverte. Une fois qu’ils pensent avoir trouvé une source de nectar fiable, ils reviendront. Il faut toutefois de vraies fleurs éventuellement : les colibris ne peuvent pas se nourrir uniquement de l’eau sucrée des mangeoires. Notez que les colibris préfèrent des fleurs riches en nectar, habituellement celles avec un long tube floral, dont les plantes suivantes, toutes bien adaptées à la culture sur balcon : asclépiade de Curaçao, agastache, canna, capucine, cuphéa ‘Vermillionnaire’, fuchsia, gloire du matin, impatiens, lantana, pélargonium, pétunia, quatre-heures et sauge. Bonne chance!


Colibri femelle visitant un pélargonium

*****

Des questions svp!

Vous pouvez nous joindre par courriel à courrierjardinierparesseux@yahoo.com

Par courrier à : Le jardinier paresseux, Le Soleil, C.P. 1547, succ. Terminus Québec (Québec)  G1K 7J6

+

CALENDRIER HORTICOLE

Entrée gratuite au Domaine Joly-De Lotbinière

Le Domaine Joly-De Lotbinière offre l’accès gratuit au site et au Centre d’interprétation le dimanche 4 août. Info : 418 926-2462 ou www.domainejoly.com. Adresse : 7015, route de Pointe Platon, Sainte-Croix.

Concert champêtre

Le dimanche 4 août à 11h, il y aura au Domaine Joly-de Lotbinière un concert intitulé Sur les traces de nos poètes romantiques avec l’Ensemble Terra Nova et mettant en vedette les œuvres des poètes des régions de Lotbinière, de Lévis, de Beauceville et de Saint-Jean-Port-Joli. Tarification spéciale. Réservation obligatoire. 418 926-2462 ou www.domainejoly.com.

Atelier sur le compostage

Le Jardin floral de La Pocatière offre un atelier de 90 minutes sur le compostage avec Maude Rochette. Il aura lieu le dimanche 4 août à 14h au 230, route 230, à La Pocatière, Québec. Coût : 12 $. Info : 418 856-1110, poste 1147 ou www.jardinfloraldelapocatiere.com.

Pour toute activité horticole, écrivez-nous à courrierjardinierparesseux@yahoo.com.

+

ENTRETIEN HORTICOLE

À faire cette semaine

› Fertilisez vos plantes en pot. Elles ont besoin de plus d’engrais que les plantes cultivées en pleine terre. 

› Surveillez l’arrivée des chrysomèles (coléoptère allongé strié ou pointillé) dans les courges et les concombres et les faire tomber dans de l’eau savonneuse.

› Coupez les vieilles tiges des framboisiers après la récolte (celles à l’écorce brune) pour laisser de l’espace aux jeunes tiges qui produiront l’an prochain.

› En préparant des bouquets de fleurs, recoupez la tige sous l’eau. Cela assure une meilleure irrigation des fleurs.