Fuchsia Aretes™ ‘Upright Arroyo Grande’ (Fuchsia x hybrida Aretes ‘Upright Arroyo Grande’)

Concours Tendances horticoles 2019 (suite)

La semaine dernière, nous avons vu cinq des plantes gagnantes de la 8e édition du concours Tendances horticoles, tenu cet été au Domaine Joly-de Lotbinière. Voici les cinq gagnantes suivantes:

À LIRE : Concours Tendances horticoles 2019, première partie

Gomphrène Ping Pong™ Purple (Gomphrena globosa Ping Pong Purple)

Voici une belle annuelle de 40 à 60cm de hauteur et de 20 à 25cm de diamètre qui se couvre de petites inflorescences pourpres pendant tout l’été. Elles sont composées de nombreuses bractées papyracées à travers lesquelles paraissent les vraies fleurs, minuscules et blanches, que nous remarquons à peine, mais que les papillons et les abeilles adorent. Plantez le gomphrène Ping Pong Purple au soleil dans tout sol bien drainé, même pauvre, en pleine terre ou en pot. Il tolère bien la sécheresse. On peut utiliser les fleurs coupées fraîches ou séchées. Au printemps, cette plante sera offerte sous forme de plants en caissette, mais on peut aussi économiser en la cultivant à partir de semences.

Gomphrène Ping Pong™ Purple (Gomphrena globosa Ping Pong Purple)

7 Fuchsia Aretes™ ‘Upright Arroyo Grande’ (Fuchsia x hybrida Aretes ‘Upright Arroyo Grande’)

Voici un joli nouveau fuchsia qui créera un bel impact dans votre jardin. Les fleurs pendantes sont composées d’un calice rouge corail courbé vers le haut et d’une «jupe» double de pétales blancs, le tout mis en valeur par de longues étamines rouges. Elles attirent les colibris et les papillons. La plante est dense et compacte, avec des tiges dressées, formant une masse colorée de 45 à 60 cm de hauteur et de 45 cm de diamètre. On peut la cultiver en pot ou en pleine terre, de préférence à la mi-ombre, mais elle peut tolérer aussi le plein soleil tant qu’on garde son terreau un peu humide. Elle préfère un terreau riche et bien drainé et des fertilisations en douceur tout au long de l’été. À l’automne, rabattez la plante sévèrement et conservez-la dans la maison pendant l’hiver.

Fuchsia Aretes™ ‘Upright Arroyo Grande’ (Fuchsia x hybrida Aretes ‘Upright Arroyo Grande’)

8 Piléa à feuilles de pépéromia (Pilea peperomioides)

Le piléa à feuilles de pépéromia est une plante assez originale, cultivée pour ses feuilles aplaties vert foncé presque rondes rappelant une pièce de monnaie. D’ailleurs, c’est une populaire plante porte-bonheur en Chine, censée apporter de la richesse à son propriétaire. Ainsi, on l’appelle parfois plante à monnaie chinoise. Un troisième nom commun est «plante du missionnaire», car il fut rapporté en Occident par un missionnaire norvégien en 1946. Le piléa à feuilles de pépéromia est facilement disponible en jardinerie, étant devenue un peu la plante emblème des milléniaux. Cultivez-le au soleil ou à la mi-ombre dans tout soleil bien drainé. Après un été en plein air, rentrez-le dans la maison comme plante d’intérieur. Il atteindra éventuellement de 30 à 40 cm de hauteur et de diamètre. Mais ne comptez pas sur des fleurs, car cette plante ne fleurit presque jamais!

Piléa à feuilles de pépéromia (Pilea peperomioides)

9 Canna ‘Tenerife’ (Canna ‘Tenerife’)

Voici un petit canna assez compact qui ne sait pas arrêter de fleurir! La plante aux feuilles vertes rappelant un mini-bananier se coiffe d’épis dressés de grandes fleurs jaune doré aux points orange plus foncé. Le canna ‘Tenerife’ n’atteint que 60 à 110cm de hauteur, parfait pour la culture en pot sur le balcon ou le patio. Il lui faut le plein soleil si possible et une fertilisation régulière. Arrosez-le de façon à ce que son terreau ne s’assèche jamais. À la fin de l’été, laissez le feuillage geler, puis rentrez le pot, rempli de rhizomes, à l’abri. Conservez-le au sec et à l’ombre, dans un endroit frais, mais libre de gel, jusqu’au printemps avant de lancer une nouvelle année de floraison.

Canna ‘Tenerife’ (Canna ‘Tenerife’)

10 Alocasia «Dwarf Amazonica» (Alocasia ‘Dwarf Amazonica)

Avec ses feuilles en forme de tête de flèche, vert foncé luisant mis en valeur par de larges nervures blanches, l’alocasia ‘Dwarf Amazonica’ paraît très exotique. Pourtant, il n’est pas difficile à cultiver et pousse facilement dans les milieux ombragés et mi-ombragés (il peut brûler au soleil) dans tout sol riche et bien drainé. Placez-le à l’abri des vents forts et maintenez son terreau toujours un peu humide. À l’automne, rentrez-le dans la maison comme plante d’intérieur. Plus compact que la plupart des alocasias, il n’atteint que 25 à 40cm de hauteur. 

Avec ces 10 premiers gagnants du concours Tendances horticoles 2019, votre aménagement n’aura jamais été aussi beau!

Alocasia «Dwarf Amazonica» (Alocasia ‘Dwarf Amazonica)

+

RÉPONSES À VOS QUESTIONS

Un concombre rond sème la confusion

Q J’ai lu dans une de vos chroniques qu’un plant de concombre anglais ne doit pas être placé trop près d’un autre plant de la famille des cucurbitacées, car cela donne des légumes difformes. Vous avez ainsi répondu à mon questionnement. J’ai dans mon jardin un plant de concombre à proximité d’un plant de mini-citrouilles. Voici les légumes que je récolte… pas beaux du tout, mais tout de même très bons.  —Susan Sutton

R Il est vrai qu’un concombre anglais peut se croiser avec un autre concombre et que, si cela arrive, cela donnera des fruits difformes, mais il ne peut pas se croiser avec n’importe quelle cucurbitacée (courge, melon, etc.). Le croisement entre un concombre et une citrouille est impossible. Les concombres ne se croisent qu’avec d’autres concombres. Le fruit que vous avez est tout simplement un concombre rond jaune, peut-être le cultivar ‘Lemon’, assez courant dans les catalogues de semences. Le mystère est donc comment un semis de concombres anglais, aux fruits verts longs et minces, a pu donner des concombres ronds et jaunes. Je ne peux que présumer qu’il y avait une confusion dans l’étiquetage chez le semencier qui vous a fourni les graines et qu’il vous a vendu par accident des graines de concombres jaunes ronds.

Ces fruits ne sont pas des hybrides entre un concombre et une citrouille, mais tout simplement des concombres ronds jaunes. — photo Susan Sutton

Plante d’intérieur à identifier

Q Cette plante m’a été offerte sous forme de petites boutures il y a plusieurs années. Je la nomme mes petits lys de maison. Mais plusieurs personnes de mon entourage me demandent son nom. Elle fleurit plusieurs fois dans l’année. Merci de vouloir bien m’éclairer. —Shirley

R Il s’agit d’un columnéa (Columnea ‘Early Bird’), une plante tropicale de la famille de la violette africaine (Gesnériacées). Le genre Columnea contient quelques 200 espèces et est originaire de l’Amérique du Sud et centrale, mais votre plante est un hybride développé dans les années 1970. Dans leur milieu naturel, les columnéas poussent en épiphyte, c’est-à-dire sur les branches d’arbres, et sont donc très à l’aise en panier suspendu, ce qui réplique assez fidèlement leur environnement naturel. Si vous sortez la plante en plein air l’été, vous verrez que ses fleurs tubulaires rouges à base jaune attirent les colibris, qui sont leurs pollinisateurs attitrés dans la nature aussi. C’est une plante de culture facile, s’adaptant bien aux conditions dans la plupart des maisons, mais il reste difficile à trouver en jardinerie. Gardez précieusement votre plante, car elle risque d’être difficile à remplacer!

Le columnéa fait une excellente plante d’intérieur et fleurit plusieurs fois par année. — photo Shirley Côté

*****

Des questions svp!

> Vous pouvez nous joindre par courriel à courrierjardinierparesseux@yahoo.com
Par courrier à Le jardinier paresseux, Le Soleil, C.P. 1547, succ. Terminus, Québec (Québec),  G1K 7J6

+

CALENDRIER HORTICOLE

Atelier de bonsaï

Le Groupe Bonsaï Québec vous propose un groupe d’études sur les pins. Il aura lieu le samedi 5 octobre à 9h30 au Domaine de Maizerets, 2000, boulevard Montmorency à Québec. Coût: gratuit pour tous.

Info: groupebonsaiquebec@gmail.com

Encan de plantes et produits horticoles

La Société d’horticulture de Sainte-Foy vous invite à son encan annuel au profit de la Société. Ouvert à tous. C’est un encan de plantes et de produits horticoles apportés par les membres et non-membres. Elle se tiendra le mardi 8 octobre à 19h30 à la Sacristie de la Visitation, 801 route de l’Église, Québec, G1V 3T4. (Entrée par la rue du Chanoine Martin.) Coût: entrée gratuite.

Info: 581 981-4441 ou facebook.com/societe.horticulture.ste-foy

Des poules chez soi… pourquoi pas?

La société d’horticulture et d’écologie de Montmagny vous invite à sa conférence mensuelle intitulée Des poules chez soi… pourquoi pas? avec Martin Boisvert. Elle aura lieu à la cafétéria de l’École Secondaire Louis-Jacques-Casault, au 141 Taché E., le mardi 8 octobre à 19h. Coût : 5$ pour les non-membres.

Info: 418 248-9322.

Assemblée générale et encan

La Société d’horticulture de Beauport tient son assemblée générale le mercredi 9 octobre à 19h30. Par la suite, elle tient un encan à partir des produits horticoles, artisanaux et culinaires apportés par ses membres au profit de la Société. Centre municipal Mgr Laval sis au 35, avenue du Couvent. Coût: 6$ pour les non-membres.

Info: 581 988-2556.

Aménagement comestible

La prochaine conférence de la Société d’horticulture de Saint-Nicolas qui aura lieu le mercredi 9 octobre sera donnée par Johane Boucher et s’intitule Aménagement comestible: réunir l’ornemental à l’alimentaire. Cette conférence aura lieu à 19h30 à l’Hôtel Comfort Inn & Suites situé au 1394, route des Rivières à Saint-Nicolas. Coût: 7$ pour les non membres.

Info: 418 831-2641.

Pour toute activité horticole, écrivez-nous à courrierjardinierparesseux@yahoo.com.

+

ENTRETIEN HORTICOLE

À faire cette semaine

  Protégez vos plantations de crocus et de tulipes contre les écureuils en le recouvrant de grillage à poule.
›  Il n’y a pas de presse pour rentrer les cactus, car ils aiment les nuits fraîches, mais attention: les autres succulentes (crassulas, echeverias, euphorbes, etc.) ne sont pas aussi tolérantes.
›  Les choux et poireaux prennent un meilleur goût après avoir subi 2 ou 3 gelées. Rien ne presse donc pour les récolter.
›  La pelouse pousse moins vite, mais croît quand même. N’oubliez donc pas de la tondre quand elle devient trop haute.