Du beau et du bon en Italie

Lucie Lahaie accompagne des voyageurs en Italie pour des séjours gourmands depuis près de 10 ans. Cette année, ce sera différent. La Sherbrookoise, fondatrice des rendez-vous de cuisine italienne Per il gusto, ajoute un volet artistique à son habituel voyage culinaire.
Pour la première fois, des visites au musée, des cours d'histoire de l'art, des séances de dessin bonifient le séjour prévu en juin. Les cours de cuisine et les dégustations font encore partie du menu, bien sûr.
Lucie Lahaie fera le périple avec Caroline Poupart, qui enseigne l'histoire de l'art au Cégep de Sherbrooke. Les deux Estriennes ont eu envie de marier leurs expertises pour tricoter un itinéraire rempli de beau, rempli de bon. Bouffe et culture, c'est un beau mélange.
« On va aller se nourrir de beauté à Florence et dans le Chianti. On va goûter au meilleur de l'Italie et on va traîner une petite trousse de base qui nous permettra de faire des croquis dans le magnifique décor de là-bas. Je pense bien que c'est une formule unique au Québec », dit la copropriétaire du Coin d'Italie de Sherbrooke. De fait, le voyage intéresse des gens de partout.
« On vient de lancer le projet, on a quelques réservations. Certains de la région de Sherbrooke, d'autres de Québec. »
Le groupe qui partira dans quatre mois est limité à 12 personnes. Si la demande explose, d'autres départs pourraient être ajoutés.
« La petite taille du groupe permet de créer une chimie particulière. On part 10 jours, on sort un peu du réseau très touristique, on plonge dans l'Italie authentique. »
Il faut avoir le temps et les sous, bien sûr, mais il n'est pas essentiel de savoir réussir un risotto pour participer à la savoureuse virée italienne. Il n'est pas non plus nécessaire de savoir manier le fusain et le crayon. L'idée, c'est d'apprendre. Autour de la table ou autour du carnet de dessin. Les deux disciplines ont en commun d'être créatives. Et d'imposer un temps d'arrêt. « Faire la cuisine, comme faire un dessin, dans le fond, ça nous oblige à ralentir la cadence. Ça nous sort du rythme quotidien où tout va vite. Et ça, ça fait du bien. »
Ça vous intéresse? Détails : perilgusto.com