La visite du Kennedy Space Center (KSC) est un bon complément ou une excellente introduction à cet apogée que représente le lancement d’une fusée vers l’espace qu’elle soit habitée ou non.

De la plage à l’espace

Synonyme de plage et de parcs d’attraction la Floride s’avère une destination familiale par excellence. Si Walt Disney s’impose lorsque les enfants sont petits, Universal Studios devient un incontournable lorsqu’ils sont plus grands. Et que dire de la surprise d’avoir pu découvrir Cap Canaveral non seulement du point de vue de l’histoire spatiale, mais aussi de façon concrète avec le lancement d’une fusée vers l’espace.

« Quatre, trois, deux, un, décollage ».

D’abord les flammes causées par la combustion des gaz puis le grondement sourd qui parvient jusqu’à nous.

Si le voir à la télévision paraît spectaculaire, assister au lancement d’une fusée vers l’espace est exceptionnel.

Ce détour planifié vers la plage Playalinda du Canaveral National Seashore en Floride offre non seulement du sable doré sur plusieurs kilomètres avec des superbes vagues pour les amateurs de surf, mais aussi une vue imprenable sur les rampes de lancement des navettes spatiales et des fusées de la NASA en Floride.

Habituellement calme, le parc national situé un peu au nord de Cap Canaveral est bondé de curieux qui comme nous veulent assister à ce spectacle inusité en ce jour de lancement.

Camion de retransmission de la NASA, amateurs de décollage de fusées avec objectifs longue portée et radio pour suivre les étapes du décollage ou nombreux touristes se massent sur la plage ou passerelle y menant pour avoir le meilleur point de vue sur l’engin qui s’apprête à partir vers l’espace.

À 12 h 31 pile, on ne badine pas avec la précision de l’heure pour un décollage, Space X Falcon 9 défie la gravité terrestre pour aller ravitailler la Station spatiale internationale. Aucun humain à bord, que le meilleur du génie humain pour la guider hors de l’apesanteur et faire revenir les engins de propulsion.
En payant plus cher et en réservant, nous aurions pu être au site d’observation du Kennedy Space Center.

Mais à moins d’une dizaine de kilomètres de la zone réservée avec rien pour nous cacher la vue, le spectacle est tout aussi saisissant.

Et à 10 $ US pour le stationnement, journée de plage incluse... peu d’attractions sont aussi impressionnantes.

Si la conquête de l’espace et l’exploration spatiale vous intriguent, la visite du Kennedy Space Center (KSC) est un bon complément ou une excellente introduction à cet apogée que représente le lancement d’une fusée vers l’espace qu’elle soit habitée ou non...

Le site du KSC permet de découvrir ou d’approfondir cette conquête de l’espace des premières missions hors de l’atmosphère, aux premiers pas de l’homme sur la Lune en passant par le programme des navettes spatiales et maintenant le programme Orion qui vise à se rendre sur mars avec un vol habité.

La visite guidée en autobus vers l’immense hangar d’assemblage de la NASA et des rampes de lancement mènent vers le centre Applo–Saturn V.

Les emblèmes de chacune des missions Appolo conduisent vers les premiers pas de Neil Armstrong et Buzz Aldrin sur la Lune. Il est même possible de toucher à une pierre lunaire.

De retour au complexe du KSC, entièrement financé par les admissions des visiteurs, on entreprend les missions des navettes spatiales. Une projection ouvre vers l’authentique et impressionnante navette Atlantis qui a franchi plus de 200 millions de kilomètres dans l’espace.

Découvrez aussi comment le génie aérospatial canadien a contribué au succès de ces missions avec le bras canadien qui est bien en vue sur Atlantis.

Divers simulateurs et activités interactives permettent de se tremper dans le quotidien des astronautes qui ont vécu les missions de ce programme spatial. Point culminant de cette section du KSC, un simulateur permet de vivre le décollage d’une navette vers l’espace. Petit conseil, s’asseoir davantage vers l’arrière pour mieux vivre l’expérience.

Si le cœur vous en dit, recherchez les écussons de mission des astronautes canadiens Marc Garneau, Julie Payette et Chris Hadfield en sortant du simulateur.

Comme si la journée n’était pas assez remplie, des projections IMAX 3D, sur les projets de la NASA vers Mars ou des images des confins de l’univers à travers des images du télescope Hubble sont offerts.

Si vous êtes chanceux, vous pourrez même croiser un astronaute et discuter avec lui.

Si la Floride rimait avec soleil, plage et Walt Disney, elle a maintenant une saveur de découvertes des contrées encore inexplorées au-dessus de nos têtes.

Une journée de moins à la plage, mais combien instructive et inspirante pour une cinquantaine de dollars par personne.