Natalie Richard
Des vignes dans le désert de la Vallée de Columbia dans l’État de Washington, sur la côte ouest américaine.
Des vignes dans le désert de la Vallée de Columbia dans l’État de Washington, sur la côte ouest américaine.

Climat chaud, climat frais

CHRONIQUE / On a tendance à diviser la planète vin entre l’Ancien Monde, c’est-à-dire l’Europe, et le Nouveau Monde qui inclut tous les autres pays du globe. Mais on devrait plutôt partager la terre selon ses climats, car ceux-ci influencent grandement le style du vin qui se retrouve au final dans notre verre.

Chaque cépage a son style et une signature vinicole qui lui sont propres, mais le raisin, comme tout autre fruit, est conditionné par le climat qui le voit grandir. Plus le temps est frais, plus il retiendra l’acidité et plus il fait chaud, plus il sera fruité et sucré. Ultimement, le résultat dépend de plusieurs autres facteurs importants comme le terroir et le type de sol qui ont une incidence sur le goût du vin, tout autant que le style d’élevage que le vigneron choisira de lui donner.

*****

Ashton Winery Nine Fields Robertson Valley 2019
13,65 $ • 14231619
13,5 % • 2,5 g/l 

Un bel exemple de chardonnay de climat chaud, avec des notes de fruits tropicaux comme l’ananas, la mangue et la papaye qui sont retenues par une bonne vivacité. Nine Fields est une gamme élaborée à partir des raisins de neuf des meilleurs vignobles de cette coopérative de la vallée de Robertson en Afrique du Sud, certifiée écoresponsable depuis 1962. Si on voulait comparer les climats et les styles, on pourrait choisir un chardonnay de climat frais comme un Chablis par exemple qui serait complètement à l’opposé de la gamme aromatique, avec des notes d’agrumes et un aspect minéral distinct. 

*****

Vignoble du Marathonien 2018 
15,70 $ • 11398325
11,5 % • 4,5 g/l 

Certains cépages qui ont besoin de beaucoup de chaleur comme le grenache ou le cabernet sauvignon s’adaptent difficilement aux climats frais, particulièrement celui du Québec. C’est pourquoi on choisit des hybrides nord-américains comme le marquette ou le frontenac dans les rouges et des croisements français comme le seyval blanc, plus résistant au froid et qui s’exprime à merveille chez nous comme le démontre cette belle cuvée de Montérégie. Un nez de fleurs aux saveurs de pomme verte bien acidulée qui offre une texture souple, ce qui en fait un bon allié pour le ceviche de pétoncles et les moules marinières. 

*****

Château Bel Air Gloria Cru Bourgeois 2014
30,25 $ • 12116246
13 % • 2 g/l  

L’année 2014 n’a pas été une année facile dans le bordelais, mais des vendanges plus tardives ont permis de récupérer du temps pour en faire quand même un très bon millésime « classique » comme le qualifient les experts. Château Bel Air a reçu de belles accolades avec ce Cru Bourgeois, assemblé à 75 % de cabernet sauvignon et 23 % merlot, tout en élégance et une belle fraîcheur, sur les petits fruits rouges et la mûre fraîche avec des tannins déjà bien intégrés qui en font un vin prêt à boire, mais qui peut attendre encore quelques années. Pour en faire l’expérience, achetez-en trois bouteilles : une pour boire maintenant, une pour comparer dans deux ans et la dernière à déguster à son apogée autour de 2024. 

*****

Hedges C.M.S. 2016 
23,10 $ • 10354478
13,5 % • 2 g/l  

Un impressionnant assemblage de cabernet sauvignon, merlot et syrah qui respire le fruit bien mûr, teinté du soleil du désert et de la fraîcheur de ses nuits. Si on dégustait parallèlement un vin de Bordeaux et un bon assemblage bordelais du Nouveau Monde, on pourrait percevoir dans ce dernier un taux d’alcool plus élevé et une différente maturité du fruit, souvent plus confituré. Difficile toutefois de comparer le Médoc avec le désert de la Vallée de Columbia dans l’État de Washington, un climat aride où les écarts de température peuvent atteindre jusqu’à 30 degrés Celsius entre le jour et la nuit. Le vignoble de la famille Hedges est un de mes gros coups de cœur de cette région à quelques heures de Seattle. Établi sur la petite appellation de Red Mountain, une des plus renommées, Hedges est un domaine familial, fondé en 1989 par Tom Hedges, un Américain de Richland et sa femme Anne-Marie, une Française originaire de la Champagne. Les précieuses accolades de leurs débuts pavent la voie à une belle aventure que poursuivent maintenant leurs enfants, Christopher, le directeur général et sa sœur Sarah, vigneronne passionnée qui a converti la propriété en biodynamie dès 2008. C’est une des familles les plus accueillantes que j’ai rencontrées qui cultive non seulement la vigne mais aussi l’art de vivre. Juste à titre d’exemple, ils ont un chef résident qui cuisine tous les midis pour eux et tous les employés. Santé!