Un petit mimosa ?

Accompagnant les brunchs anglo-saxons depuis des décennies, le mimosa est principalement composé d’un tiers de vin mousseux et de deux tiers de jus d’orange. On le servira dans une flûte à champagne, à l’heure matinale tardive, en attendant les convives et les petites bouchées. Et si on remplaçait le mousseux par de la bière ?

Mon premier mimosa à la bière m’a été servi par Jonathan Sabourin, brasseur propriétaire de la Microbrasserie du Lièvre à Mont-Laurier. Nous étions accoudés à son kiosque pendant un Mondial de la bière, alors que l’événement se tenait encore à la gare Windsor, à Montréal. La veillée s’est terminée si tard qu’elle a croisé la matinée et nous avions été témoins de cette rencontre.

Voilà que Jonathan sort des flûtes à champagne, un jus d’orange « extra pulpe » et sa fameuse bière au gingembre. « Philippe, est ce que tu veux un mimosa ? », me lance-t-il. Je ne sais pas si c’est mon incroyable forme du moment ou le bruit ambiant, mais n’ayant pas compris la question, j’ai dit : oui ! Me voilà donc devant un jus d’orange édulcoré à la bière.

Je suis dubitatif.

La première gorgée a été marquante. Le gingembre s’exprimait si bien en accompagnement des oranges que la boisson offrait un incroyable bouquet de saveurs sur une magnifique assise pleine de fraîcheur. J’avais terminé mon verre. Une révélation. Je venais de faire la rencontre du mimosa bière. Et j’en voulais d’autres.

Bière différente, résultat différent
Aujourd’hui, mes brunchs sont souvent accompagnés de quelques bières choisies pour leurs aptitudes à profiter d’un bain d’oranges pulpeuses. On peut se tourner autant vers les bières au gingembre, que vers les bières acidulées salées, comme les Gose ou les Berliner Weisse, vers les bières fruitées pour leur donner un peu de couleur et de goût ou, enfin, du côté des bières fortement houblonnées pour relancer les notes d’agrumes. Les possibilités sont infinies.

La recette équilibrée me semble être la règle du 1/3 + 2/3. Moins de bière que de jus. Vous pouvez également y aller d’un moitié-moitié, mais pas avec toutes les bières. Votre palais vous dictera la marche à suivre. Santé, et bon brunch !

SUGGESTIONS DE LA SEMAINE

Ginger Beer

Microbrasserie du Lièvre, Mont-Laurier

Présentation

Bière au gingembre, titrant 5 % alc/vol. Vendue en bouteille 341 ml. Elle est brassée avec des racines de gingembre frais.

Dégustation

Le gingembre s’exprime bien au nez. En bouche, la bière est désaltérante et ses céréales pâles offrent un corps limpide et léger, supportant bien le gingembre

sans être trop lourd. La finale est sur les épices, sans que ce soit trop agressif. Le gingembre refait surface pour bien marquer sa présence.

Accord gastronomique

Les plats thaïlandais et les sushis sont de très bons complices. À découvrir dans du jus d’orange en mimosa frais et désaltérant.


Rosée d’Hibiscus

Dieu du Ciel !, Montréal et Saint-Jérôme

Présentation

Bière de blé, titrant 5,9 % alc/vol, brassée avec des feuilles d’hibiscus

Dégustation

La couleur rouge-orangé invite à la dégustation d’une bière fruitée. Pourtant l’hibiscus n’est pas un fruit. Au nez, les arômes rappelant le pamplemousse se marient avec ceux de l’hibiscus. En bouche, la bière n’est pas trop sucrée, mais propose une finale légèrement sur la rondeur. C’est une boisson qui n’offre aucune amertume.

Accord gastronomique

La bière parfaite pour un mimosa. On apprécie les mélanges d’arômes et le goût en finale qui rappelle bien qu’on boit une bière. À essayer sans hésiter.