Natalie Richard
La Tribune
Natalie Richard
Les vins énigmatiques de l’Alto Adige/Südtirol

Planète vins

Les vins énigmatiques de l’Alto Adige/Südtirol

CHRONIQUE / Je vous amène en voyage sur une route des vins peu connue, située au pied des Alpes dans le nord de l’Italie, à la frontière de l’Autriche. Rattachée à l’Italie à la suite du Traité de Versailles, la région est divisée entre deux cultures : italienne du côté de Trento et autrichienne vers l’Alto Adige ou Südtirol, où l’on s’exprime dans un dialecte tyrolien et très peu en italien. C’est une région fascinante pour son histoire, ses paysages mais aussi pour ses vins uniques au monde.
Isabelle Pion
La Tribune
Isabelle Pion
Montée de lait pleinairiste

Sortie prendre l'air

Montée de lait pleinairiste

CHRONIQUE / Un dimanche d’octobre, jour de tombée du rideau sur la flambée des couleurs à Orford. Les couleurs sont près de s’estomper complètement, mais le tableau, sous ce ciel bleu, est encore joli… comme il l’est toujours à chaque montée d’Orford. Le soleil automnal m’aura permis d’admirer toutes les palettes de couleurs, du rouge feu au jaune incandescent.
Jonathan Custeau
La Tribune
Jonathan Custeau
Tout ça pour Semuc Champey

Le bourlingueur

Tout ça pour Semuc Champey

CHRONIQUE / À Rome comme les Romains. Au Guatemala comme les Guatémaltèques. L’amie Elizabeth s’est montrée très patiente pour m’expliquer que les distances qui paraissent courtes à vol d’oiseau, dans son beau pays, sont beaucoup plus longues quand on dodeline, à l’arrière d’un véhicule, au rythme des bosses et des crevasses dans les routes qui n’ont jamais connu l’amour. Au Guatemala, le point A et le point B ne sont jamais proches. Jamais!
Karine Tremblay
La Tribune
Karine Tremblay
Originaux sirops

En cuisine

Originaux sirops

CHRONIQUE / Les originaux sirops du restaurant Ô Chevreuil retenaient l’attention des gourmands depuis déjà un bon moment.
La recette de Monsieur Cocktail: avoir le dernier mot

Monsieur Cocktail

La recette de Monsieur Cocktail: avoir le dernier mot

Patrice Plante
Patrice Plante
Collaboration spéciale
Parfois, la première neige nous rappelle que la vie est un cycle. Ce fut mon cas lundi dernier, à mon réveil. Je préparais mon café d’une main, tenant Simone dans l’autre. Le trompettiste jazz italien Paolo Fresu trompetait justement dans mes oreilles (hé oui, vous devez savoir qu’après la passion pour les cocktails vient souvent la passion pour le jazz) et cette neige à travers la fenêtre m’a plongé dans mes souvenirs, jusqu’à mes débuts derrière le bar.
Jonathan Custeau
La Tribune
Jonathan Custeau
Les merveilles d’Izamal

Le bourlingueur

Les merveilles d’Izamal

CHRONIQUE / Souvenir de novembre 2019. Quand les voyages se faisaient sans masque. Quand on pouvait s’entasser par centaines dans les rues, au Mexique, pour célébrer le jour des Morts. Quand le calme des villages, l’absence de voyageurs, nous rendait heureux parce qu’on avait trouvé un coin secret, une oasis juste pour nous.
Jonathan Custeau
La Tribune
Jonathan Custeau
Pour tous ceux qui n’en peuvent plus

Le bourlingueur

Pour tous ceux qui n’en peuvent plus

CHRONIQUE / Régime forcé. Finie la boulimie des aéroports, à avaler les destinations une après l’autre en émoussant sans arrêt les pages d’un passeport qui ne fait déjà plus son âge. Pas le choix! La planète dit merci, un peu, qu’on cloue des géants volants sur les tarmacs autrement désertés. La planète pleure un peu, aussi, l’absence de cette économie du tourisme qu’on a enfermée sous une cloche de verre, sans trop d’oxygène. Le bourlingueur bourlingue moins. Le nomade se dénomadise.
Philippe Wouters
Coopérative nationale de l'information indépendante
Philippe Wouters
Bière et chocolat

Bière

Bière et chocolat

CHRONIQUE / Le chocolat adore la bière. D’ailleurs, c’est fort probablement le coup de cœur de beaucoup de consommateurs lorsqu’ils sont invités à découvrir cet accord aussi improbable que délicieux.
Jonathan Custeau
La Tribune
Jonathan Custeau
Salmigondis de Vancouver

Le bourlingueur

Salmigondis de Vancouver

CHRONIQUE / «Y’a des jours ça tourne pas rond, c’est comme ça, y’a pas de raisons... » Cette chanson publicitaire d’une autre époque me revient à l’occasion quand tout tourne carré, que les plans s’écroulent plus vite que les châteaux de cartes que je ne réussis jamais à bâtir. Je fredonne non pas parce que je suis fâché, mais parce que je constate mes insuccès un sourire en coin, comme c’est arrivé à Vancouver en temps de COVID.
Natalie Richard
La Tribune
Natalie Richard
Du vin de messe dans votre cellier

Planète vins

Du vin de messe dans votre cellier

CHRONIQUE / L’inspiration pour cette chronique ne vient pas d’un soudain engouement pour la religion, mais d’une visite dans une superbe maison de la Côte-Nord qui abritait une grande collection d’antiquités, incluant plusieurs vieilles bouteilles dont celle d’un Vin de Messe de la Commission des Liqueurs. Comme quoi on devait vendre ce type de vin à la SAQ de l’époque.
Karine Tremblay
La Tribune
Karine Tremblay
Trente ans de parfums indiens

En cuisine

Trente ans de parfums indiens

CHRONIQUE / Le Shalimar célèbre cette année 30 ans d’existence. Autrement dit, le restaurant indien a pointé dans le paysage de Lennoxville longtemps avant que curcuma, cumin et cardamome soient des épices connues de tous.
Philippe Wouters
Coopérative nationale de l'information indépendante
Philippe Wouters
De la bière importée... Vraiment?

Bière

De la bière importée... Vraiment?

CHRONIQUE / Que recherche le consommateur québécois en achetant de la bière importée? Même si de plus en plus de médias généralistes ont adopté la bière de microbrasserie, même si de plus en plus de microbrasseries voient le jour au Québec, le segment des bières importées a considérablement augmenté ces dernières années. Le savoir-faire d’ailleurs fait vendre.
Isabelle Pion
La Tribune
Isabelle Pion
L’équilibre dans la nature pour Dominic Arpin

Sortie prendre l'air

L’équilibre dans la nature pour Dominic Arpin

CHRONIQUE / Lundi matin. La neige a neigé, en Estrie, comme à plusieurs endroits au Québec. Ce prélude à l’hiver, sur fond de ciel gris, en fait grimacer certains. Au bout du fil, Dominic Arpin assure que ce n’est pas lui qui va s’en plaindre. Il est, de son propre aveu, le premier à liker les images de premiers flocons.
Natalie Richard
La Tribune
Natalie Richard
Dracula et les demoiselles de Roumanie

Planète vins

Dracula et les demoiselles de Roumanie

CHRONIQUE / Feteasca signifie « demoiselle » en roumain, une poésie qui se récite en trois « vers » à vous faire tomber sous le charme. Le feteasca neagra, la demoiselle noire, offre un vin rouge qui rappelle la syrah, avec des notes de cerises noires, de fleurs mauves et de poivre blanc en finale. Le feteasca alba, la demoiselle blanche, se présente avec du miel et des fleurs dans un vin blanc aromatique et rond, à l’opposé du feteasca regala, la demoiselle royale, qui donne un vin aux notes d’agrumes avec une acidité bien vive.
Karine Tremblay
La Tribune
Karine Tremblay
Halloween à la façon Bob le Chef

En cuisine

Halloween à la façon Bob le Chef

CHRONIQUE / Un sondage express maison et pas du tout scientifique m’indique que la cueillette de bonbons d’Halloween sera tantôt plus courte, tantôt carrément éclipsée au profit de soirées cinéma, de chasses au trésor à la maison et de monstrueux soupers thématiques.
Mycologie : Forte hausse des cas d’intoxications

actualités

Mycologie : Forte hausse des cas d’intoxications

Isabelle Pion
Isabelle Pion
La Tribune
La saison mycologique 2020 a été marquée par une forte hausse des intoxications aux champignons, montrent les données du Centre antipoison du Québec. Selon ses chiffres, on dénombre 390 cas d’expositions « réelles ou suspectées » cette année, comparativement à 294 l’année dernière. En Estrie, 26 cas ont été recensés pendant la saison, soit entre mai et octobre, comparativement à 39 l’année dernière.
Philippe Wouters
Coopérative nationale de l'information indépendante
Philippe Wouters
La lager retrouve ses origines

Bière

La lager retrouve ses origines

CHRONIQUE / Nous sommes en 1970. L’amateur de bière américain n’a que très peu de connaissances brassicoles et se fie aux produits disponibles chez son détaillant préféré. Les grandes brasseries américaines ont quasiment le monopole. Autant dire qu’il a accès à très peu de styles différents. On y boit de la lager revisitée, ou plutôt de la «Blond beer». Bref, le goût s’est envolé, le savoir-faire d’antan aussi.
Jonathan Custeau
La Tribune
Jonathan Custeau
Les plus beaux parcs de Vancouver

Le Bourlingueur

Les plus beaux parcs de Vancouver

CHRONIQUE / Paresseux un jour, paresseux toujours. Pour m’aventurer au sud de Vancouver, j’avais décidé d’entraîner mon ami Mobi, le vélo en libre-service, le plus loin qu’il accepterait d’aller. Radin, je ne souhaitais pas qu’il m’accompagne au-delà des 30 minutes qu’il m’offrait sans frais supplémentaires.
Natalie Richard
La Tribune
Natalie Richard
«Moelleux» vins d’automne…

Planète vins

«Moelleux» vins d’automne…

CHRONIQUE / Octobre est magnifique. Comme une dernière bouffée de couleur avant la grisaille et le grand froid, il donne envie de déguster des vins plus capiteux, plus riches et enveloppés de douceur, du «moelleux» comme on dit dans le langage du vin. 
Karine Tremblay
La Tribune
Karine Tremblay
Des saveurs, de l’exquis

En cuisine

Des saveurs, de l’exquis

CHRONIQUE / Depuis la sortie du livre Plenty en 2010, et de Plenty… la suite (2014), le nom de Yotam Ottolenghi est une référence au chapitre de la cuisine végé. Avec ses originales recettes où s’entremêlent notamment les parfums de la cuisine méditerranéenne et du Moyen-Orient, le renommé chef cuisinier originaire d’Israël a conquis les fourchettes de partout.
Isabelle Pion
La Tribune
Isabelle Pion
La beauté du monde près de chez vous

Sortie prendre l'air

La beauté du monde près de chez vous

CHRONIQUE / La beauté est partout, et surtout, pas besoin d’aller loin pour la capter. Les photos de Michel Caron nous le rappellent. Tantôt un vison que nous n’aurions pas eu la patience de guetter, tantôt un héron, parfois un arc-en-ciel digne du slogan « Ça va bien aller », mais pas du tout arrangé avec le gars des vues. Le maniaque de plein air n’a pas assez d’être l’un des photographes-vidéastes de l’Université de Sherbrooke: quand il met le nez dehors, il part avec son appareil photo.
Jonathan Custeau
La Tribune
Jonathan Custeau
Vancouver sur deux roues

Le Bourlingueur

Vancouver sur deux roues

CHRONIQUE/ Bixi c’est bien comme nom. Mais Mobi, ça sonne exotique, non? Mobi, c’est le système de vélopartage à Vancouver, système qui s’est rapidement imposé comme mon meilleur ami. C’est que dans toute une semaine en Colombie-Britannique, je n’ai jamais trouvé ma sociabilité. Pas envie de parler à personne. Envie de décrocher, par contre, et de voir la ville en couvrant rapidement les longues distances.