Tardif Diesel

Relever de nouveaux défis

C’est plus l’appel de la famille que celui de la mécanique qui a amené Jean-Marc Tardif à joindre l’entreprise familiale. « Tout jeune, j’aimais accompagner mes parents sur le travail. Parfois j’aidais, parfois j’allais jouer avec les enfants de nos clients! Plusieurs habitaient sur des terres et des fermes, et on s’amusait sur le tracteur, en 3 roues ou à se balader en pick-up. » Cependant, chaque fois qu’un client lui demandait s’il souhaitait faire le même métier que son père, la réponse était toujours : Je ne pense pas, pas vraiment!

Pourtant, lorsque ses parents louent un garage en 1993, Jean-Marc les rejoint après l’école pour donner un coup de main. « Je me suis acheté mon premier coffre d’outils à l’âge de 17 ans. C’était surtout pour montrer à mon père que j’aimais son métier et sa passion, mais je bougonnais pas mal à la job, je ne trippait pas! »

Le jeune homme rêve en effet d’une carrière où il devra se casser la tête pour trouver comment ça fonctionne afin d’inventer, de créer, d’améliorer… Il s’inscrit donc au cégep pour devenir ingénieur mécanique. « Quand j’ai réalisé que pour faire le travail que je voulais, je devais m’expatrier aux États-Unis, j’ai abandonné mes cours. Je voulais rester près de ma famille… et je suis retourné au garage. Au même moment, on faisait l’acquisition d’un atelier de machinage. Ce genre de travail répondait mieux à ma soif de comprendre. J’ai donc commencé comme machiniste, tout en faisant de la livraison et en donnant un coup de pouce aux pièces. »

Jean-Marc Tardif

Résoudre les cas difficiles

Quand l’entreprise devient concessionnaire en 1996, ça prenait quelqu’un pour faire les réclamations (gestion des garanties). Jean-Marc accepte donc ce nouveau rôle plus administratif.

« L’électronique commençait aussi à faire son entrée dans les camions. Les mécaniciens n’aimaient pas cet aspect, mais moi, ça m’intéressait beaucoup… Je ne suivais pas les formations données par le fabricant, mais j’étais quand même celui qu’on allait voir quand ça ne marchait pas. Je me suis ainsi spécialisé dans les cas problématiques touchant l’électronique. C’est là que j’ai vraiment trouvé ma place dans l’atelier. De pouvoir régler les problèmes que les autres n’étaient pas capables de faire, c’était très valorisant pour moi. »

À partir de 1999, le département des réclamations prend de l’ampleur, et l’entreprise doit embaucher une personne pour y voir à temps plein, Jean-Marc continuant à s’occuper des cas plus problématiques seulement.

Puis, au début des années 2000, comme l’équipe des mécaniciens avait grandi, Jean-Marc devient adjoint avec Patrick pour superviser l’atelier, s’occupant encore une fois des cas difficiles et des problèmes électroniques poussés.


C’est tellement agréable de faire affaire avec Tardif Diesel! On a développé une belle relation avec Jean-Marc et toute l’équipe; on ne se sent pas du tout comme un numéro. Ces gens sont passionnés, on le voit par leur sourire! Leur service est d’ailleurs impeccable, on se sent en confiance, et on y retrouve une belle gamme de camions.
Alexandre Côté, Transport Michel Côté

Offrir des camions personnalisés

En 2011, Jean-Marc Tardif relève un autre défi : la vente de camions neufs. « Nos clients travaillent dur et ont des besoins très pointus. On a aussi des trippeux. Je voulais leur proposer un service à la hauteur de leur travail et de leur passion », explique-t-il. Fort de ses 16 années d’expérience dans l’atelier, aux pièces, pour les garanties, etc., et avec une mentalité de service ancré en lui, Jean-Marc Tardif a donc décidé d’offrir des camions qui répondent à 100 % des besoins, « pas juste un camion qui fait la job, mais qui est entièrement personnalisé à son propriétaire. On a commencé à monter des camions plus spéciaux selon les besoins et goûts de chacun. Pour un camion, il y a plus de 4000 lignes d’options. Généralement les gens ne les connaissaient pas, et parfois, certaines options n’existaient même pas! J’ai fait les démarches pour les faire créer. Comme je suis quelqu’un de très tenace, je trouvais les arguments pour convaincre le fabricant; sinon, on s’arrangeait pour le faire faire, dans notre atelier ou à l’externe. Avec le temps, on est devenu une référence, ce qui fait qu’on attire une clientèle qui déborde des Cantons-de-l’Est. Les gens savent qu’ici, on va leur vendre le meilleur camion pour leurs besoins spécifiques. »

Habituellement, les camions vendus chez Tardif Diesel ont un look distinctif. « Sur le calendrier corporatif de Western Star North America 2018, trois des douze camions affichés ont été vendus et montés par nous! D’un camion à l’autre, on m’amène à repousser mes limites. Et j’ai l’équipe derrière moi pour assurer le service auquel nos clients s’attendent. On aime offrir ce plus-value. Je ne veux pas que les camionneurs viennent chez nous juste parce qu’on est concessionnaire, mais parce qu’on est la meilleure solution pour eux, point à la ligne. »