Planification financière et retraite

De combien aura-t-on besoin ?

Une réalisation du service de la promotion
Capitales Studio
Vous voulez mener le même rythme de vie à votre retraite que maintenant ? Les spécialistes s’entendent généralement pour dire qu’à la retraite, pour conserver le même niveau de vie, une personne aura besoin de 70 % de son revenu net.

Vous gagnez 40 000 $ par année actuellement et cela vous suffit ? Vous aurez donc besoin de 28 000 $ annuellement à votre retraite, le tout calculé en chiffres d’aujourd’hui. Il faudra indexer ce montant au coût de la vie estimé. 

Pour effectuer ces prévisions, les planificateurs financiers se basent sur le budget du client, qui fait partie de son portrait d’investisseur. «  Il est question de 70 % des revenus pour conserver le même ­niveau de vie, considérant que ­certaines dépenses, comme l’hypothèque ou les frais reliés aux enfants, par exemple, auront ­disparu. Comme le temps sera venu de profiter de ses économies, les obligations reliées à l’épargne seront aussi chose du passé », ­explique M. Queenton de la firme REGAR, gestion privée.

Ne croyez surtout pas que vous aurez assez des régimes publics. «  C’est déjà impossible aujourd’hui. Et encore, personne ne sait ce que ces régimes seront dans 35 ans, avec les enjeux démographiques que nous vivons.  »

De fait, il y a actuellement plus de personnes âgées que d’enfants. C’est dire que moins de personnes cotiserons pour plus de bénéficiaires. Le gouvernement a déjà réagi en augmentant le taux de cotisation de la Régie des rentes à 10,8  %, réparti à parts égales entre l’employé et l’employeur. Si vous êtes travailleur autonome, vous devez en payez seul  la totalité. Les montants varient, dépendant de votre salaire.

Les montants amassés en REER, CELI ou autres en vue de votre ­retraite sont donc très importants, puisqu’ils serviront à combler la différence entre le revenu souhaité et ceux provenant des différents régimes de pension des gouvernements.

Alors que la pension de vieillesse du gouvernement du Canada est universelle, il est obligatoire de ­cotiser au Régime des rentes du gouvernement du Québec. Les montants varient en fonction du revenu, jusqu’à concurrence d’un maxi­mum de revenu admissible de 55 300 $.

À des fins d’exemple, prenons Sylvie, 65 ans, qui a cotisé toute sa vie au maximum permis. À l’âge de 65 ans, Sylvie bénéficiera d’une rente mensuelle de 1114.17  $. À cela s’ajoutera la pension de sécurité de vieillesse mensuelle qui s’établit en 2017 à 578,53 $. Si Sylvie n’a pas accumulé d’économies en vue de sa retraite, elle ­devra tenter de bien vivre avec un revenu mensuel de 1692,70 $. Avouez qu’elle devra oublier le sac à main de la collection Céline Dion. Si Sylvie ne bénéficie que de ces seuls revenus, un supplément de revenu garanti pourra s’ajouter. Le montant varie dépendant de la ­situation de la personne mais, encore là, personne ne revient riche.