Mouvement Desjardins

Créer la richesse autrement

Si Desjardins se positionne parmi les institutions financières les plus solides au monde, son modèle coopératif n’a pourtant rien à voir avec les banques traditionnelles. En laissant les valeurs d’équité, de solidarité et de démocratie guider leurs décisions, elle et ses gestionnaires parviennent à créer la richesse autrement. Portrait de cette réussite.

Une poignée d’actionnaires ou des millions de membres?

Comme toute entreprise à capital-actions, les banques visent d’abord à maximiser les profits pour plaire aux actionnaires. «Or, Desjardins est la propriété collective de tous ses membres et sa finalité est de les servir», explique Richard Fortier, conseiller principal en coopération au Mouvement Desjardins. Les administrateurs du conseil d’administration de chaque Caisse sont élus démocratiquement par et parmi les membres. Ce qui oriente d’abord leurs décisions, c’est l’intérêt de tous les membres et un désir de contribuer au développement du milieu.

Ristourne individuelle: une nouvelle forme pour une plus grande équité

Expression concrète de sa nature coopérative, la ristourne individuelle Desjardins prend une nouvelle forme. «C’est la voix des membres qui se fait entendre, un désir d’uniformité d’une Caisse à l’autre», mentionne M. Fortier. Tout membre ayant détenu au moins un produit dans chacune des quatre familles (comptes; prêts, marges et cartes de crédit; placements et investissements; assurances) tout au long de l’année recevra un montant de 50$. Comme les jeunes de 30 ans et moins ont souvent des besoins financiers moindres, trois familles de produits leur suffisent pour être admissibles.

En plus de cette ristourne produits, chaque membre continue de bénéficier de la ristourne volumes, calculée en fonction des produits admissibles qu’il détient en caisse