MARQUE EMPLOYEUR

Préposé aux bénéficiaires : aux petits soins et à l’écoute d’une clientèle variée

Comment faire la différence dans la vie des gens? En joignant l’équipe du CIUSSS de l’Estrie – CHUS. Aujourd’hui, le témoignage de Jean-François Houde, préposé aux bénéficiaires. 

Il y a 22 ans, Jean-François Houde a eu un véritable coup de cœur pour la profession de préposé aux bénéficiaires (PAB). « Au départ, j’étudiais en sciences infirmières et je travaillais comme PAB pendant mes études, mais l’aspect humain m’a tellement plu que j’ai décidé d’en faire une carrière. Jamais je n’ai regretté mon choix. J’ai la chance de développer une relation privilégiée avec les patients, même avec leur famille. On est souvent leur premier contact du matin, ou le dernier avant de s’endormir… Les gens se confient beaucoup à nous. Il se tisse un lien de confiance », remarque-t-il.

Les préposés aux bénéficiaires donnent différents soins aux gens, comme les nourrir, les laver, les habiller, les faire marcher, etc. « On est aussi là pour les écouter, les réconforter, les faire rire… C’est l’aspect du travail qui vient le plus me chercher. Chaque fois que je réussis à faire sourire un patient, je me dis que j’ai contribué à lui apporter un petit peu de bonheur malgré la situation difficile, et ça, c’est ce qui donne un sens à ce que je fais. »

Jean-François Houde a principalement fait carrière à l’Hôtel-Dieu de Sherbrooke, occupant différents postes et œuvrant auprès de différentes clientèles. Il a ainsi pu relever des défis à sa mesure. « Ces dernières années, j’ai travaillé comme chef d’équipe aux transports internes, un poste qui m’a permis d’être en contact avec une clientèle très variée. J’ai adoré! Il y a tellement d’opportunités ici : ça nous permet ainsi de bâtir une carrière à notre goût. »