MAISON DES GRANDS-PARENTS

Des Grands-Parents à l’école pour aider les élèves à persévérer et réussir

Depuis sa fondation, il y a maintenant 20 ans, la Maison des Grands-Parents de Sherbrooke est un partenaire de choix pour les écoles de son quartier, contribuant ainsi à la réussite scolaire d’élèves du primaire.

En 1998, la Maison des Grands-Parents démarrait son service d’aide à la lecture, à l’école des Quatre-Vents. Depuis, d’autres services se sont ajoutés : aujourd’hui, les bénévoles sont aussi présents pour l’aide aux devoirs, au service de garde, à l’aide en l’orthophonie, dans les classes ou lors de sorties culturelles.

Principalement, ces Grands-Papas et Grands-Mamans accompagnent les enfants qui éprouvent des difficultés sur une base hebdomadaire et contribuent à leur qualification dans les domaines de la lecture et de l’écriture. Il va sans dire que l’affectif, la chaleur et l’écoute sont au centre du processus d’échange de savoirs.

Voici d’ailleurs ce que pensent les enseignantes et autres intervenants de cette collaboration intergénérationnelle qui fait la différence dans la vie de nombreux enfants!

« La présence d’un grand-parent dans la vie de chaque enfant est essentielle. Par sa qualité de présence exceptionnelle, son oreille attentive, ses paroles et ses gestes qui témoignent l’affection, l’enfant se sent reconnu, apprécié et important. Grâce au projet de correspondance avec la Maison des Grands-Parents, les élèves immigrants de ma classe d’accueil « adoptent » un grand-parent qui devient très significatif pour eux tout au long de l’année. En effet, plusieurs déclarent spontanément que grâce à ce jumelage, ils retrouvent un peu leurs grands-parents restés au pays. Par le jeu partagé, la correspondance et les rencontres, grands-parents et enfants développent un lien significatif où l’attachement est réciproque. Le plaisir de se retrouver à chaque rencontre est palpable. Par ce projet, les élèves ont également l’occasion d’écrire et de parler français en contexte significatif. Chaque partie partage son vécu et les échanges sont authentiques et enrichissants. Merci aux nombreux Grands-Parents qui se sont investis dans ce projet à travers les années. Je suis convaincue que votre présence bienveillante dans la vie de ces enfants a contribué à faciliter leur transition, leur adaptation et leur enracinement dans leur nouveau pays. » - Sandra Hallé, enseignante en classe d’accueil à l’école des Quatre-Vents, pavillon Union

« Chaque semaine, à l’école des Quatre-Vents, nous côtoyons des bénévoles de la Maison des Grands-Parents. Généreusement, ils viennent donner de leur temps pour l’accompagnement en lecture avec plusieurs de nos élèves. Ils sont loin de se douter de l’impact positif qu’ils ont sur ces petits êtres humains en construction. Ces « grands-mamans » comme nous les appelons affectueusement, offrent une oreille bienveillante à des paroles d’enfants, assurent une valorisation et créent un lien affectif nécessaire à l’épanouissement de nos élèves. Souvent, les petits reviennent de ce rendez-vous privilégié avec les yeux pétillants en s’exclamant : « Ma grand-maman a dit que je suis rendu un bon lecteur! »  ou encore « Ma grand-maman a remarqué que j’avais fait couper mes cheveux! » Nous nous réjouissons de la présence constante de ces bénévoles. Mission accomplie! Merci à tous les bénévoles de la Maison des Grands-Parents de Sherbrooke! » - Les membres du personnel de l’École primaire des Quatre-Vents

« Les élèves de l’école Sylvestre ont la chance et le privilège d’avoir la présence des membres de la Maison des Grands-Parents de Sherbrooke. Les Grands–Parents sont présents dès rentrée scolaire, ils accueillent chaleureusement les élèves et les parents sur la cour. De plus, les enseignants apprécient grandement leur implication dans les diverses activités de l’école, essentiellement le soutien à la lecture. Les Grands-Parents accompagnent certains élèves et développent un lien important. Les élèves sont contents de les voir et de partager un moment avec eux. Toute l’équipe de l’école Sylvestre tient à remercier les bénévoles de la Maison des Grands-Parents pour leur générosité. » - Louisa Khennache, directrice de l’école Sylvestre

« Dans les ateliers de peinture acrylique avec Sylvie comme accompagnatrice, nous avons passé de très beaux moments de confidences, de concentration et  d’admiration. C’est une activité qui permet à tous de trouver leur place et d’explorer leur côté créatif. C’est également un endroit où tous s’entraident et où l’ambiance est positive. » - Valérie, stagiaire en psychoéducation de l’Université de Sherbrooke

« Le journal créatif est utilisé comme art thérapie. À travers l’art, les Grands-Parents extériorisent leurs pensées. C’est une activité à la fois dirigée et libre, puisqu’il y a une animatrice qui propose des thèmes différents chaque semaine. » - Jeanne, stagiaire en psychoéducation de l’Université de Sherbrooke

CONSULTEZ LE CAHIER DANS SA VERSION INTÉGRALE ICI.