Contenu commandité

MAISON DES GRANDS-PARENTS

La Maison des Grands-Parents fait le pont entre les générations

La Maison des Grands-Parents de Sherbrooke, la deuxième à avoir vu le jour au Québec, fait partie d’un réseau de six Maisons des Grands-Parents à travers la province.

La Maison des Grands-Parents de Sherbrooke est un organisme ancré dans la communauté sherbrookoise et le quartier d’Ascot. Des groupes d’aînés et des grands-parents s’unissent autour d’enfants ou d’adolescents pour créer des liens, pour leur transmettre un héritage de traditions et de savoirs ou pour contribuer à leur qualification dans les domaines de la lecture et de l’écriture grâce à leur soutien dans les milieux scolaires. La Maison des Grands-Parents de Sherbrooke est aussi un lieu où des aînés, animés d’un fort sentiment d’appartenance, valorisent la retraite et partagent leurs intérêts et leurs passions.

Sa mission se décline en trois volets :

Volet intergénérationnel :

Accueillir les générations et favoriser l’exercice du rôle de grands-parents auprès des jeunes, des familles et auprès de la communauté. Par des programmes et des projets, faciliter la création de relations intergénérationnelles. Par une implication dans les écoles, contribuer à la réussite scolaire des enfants.

Types d’activités : aide à la lecture, troupe de théâtre, projet de correspondance, initiation à la couture, discussions intergénérationnelles.

Volet intragénérationnel :

Favoriser chez les membres, l’épanouissement, l’actualisation de soi et la quête de sens en tant qu’aînés, grands-parents ou individus à la retraite. Développer le sentiment d’appartenance des membres afin de contribuer à briser leur isolement.

Types d’activités : tricotmanie, ateliers de peinture acrylique, club de cinéma, club de marche, club de lecture, formations, café-brioches.

Volet sociétal :

Faire la promotion sociale d’une image positive des aînés et agir pour faire reconnaître et valoriser l’apport des grands-parents et des aînés dans la structure familiale et sociale.

Types d’activités : friperie La Chiffonnerie, participation bénévole à des fêtes de quartier ou à des collectes de fonds d’organismes sherbrookois.

LE SAVIEZ-VOUS?

  • La MGPS est la deuxième à avoir vu le jour au Québec.
  • Le modèle de Maison des Grands-Parents est une création québécoise unique au monde, aucune autre initiative du genre n’ayant été recensée à ce jour.
  • La Maison compte 103 membres.
  • 3037 heures de bénévolat ont été réalisées en 2017-2018
  • L’organisme est reconnu par le ministère de la Famille et la Ville de Sherbrooke.
  • La MGPS a reçu plusieurs prix et distinctions au cours de son existence dont le plus récent, décerné en 2014 par Intergénérations Québec pour son projet de correspondance en francisation.
  • Vous pouvez suivre la MGPS sur Facebook.

Pour en savoir plus sur la Maison, consultez son site web

CONSULTEZ LE CAHIER DANS SA VERSION INTÉGRALE ICI.

MAISON DES GRANDS-PARENTS

Vivez une expérience enrichissante au sein de la Maison des Grands-Parents

Ils ont entre 50 et 85 ans, ils sont dynamiques, ils ont plein de talents à partager, et surtout, ils ont beaucoup de plaisir à faire partie de la grande famille de bénévoles de la Maison des Grands-Parents de Sherbrooke.

Portée par la passion de ses bénévoles, la Maison des Grands-Parents de Sherbrooke est devenue au fil des ans un lieu stimulant, pour les petits comme les plus grands! En effet, aux activités intergénérationnelles, où les Grands-Parents transmettent leurs connaissances aux plus jeunes, s’entremêlent des activités intragénérationnelles, faisant de la Maison un espace privilégié pour se rencontrer entre aînés et pratiquer une foule d’activités. Ces gens d’expérience peuvent ainsi se créer un nouveau réseau, et faire bénéficier de leur bagage autant à l’organisme qu’à toute la communauté.

Quelques-uns de ces bénévoles ont bien voulu nous parler de leur expérience au sein de la Maison des Grands-Parents de Sherbrooke :

« Lors de ma première rencontre, une élève m’a demandé si j’avais des enfants et des petits-enfants... À ma réponse négative, elle m’a dit : « C’est pour cela que tu viens ici. » Et oui, elle avait raison. J’ai choisi d’être grand-mère et je vis une belle expérience avec des enfants charmants et attachants. » - Annette , bénévole à l’aide à la lecture

 « Je fais partie des bénévoles de la Maison des Grands-Parents depuis presque deux ans et j’en suis fière. (…) Je découvre des bénévoles engagés, bons et impliqués. Les grands-parents sont des gens curieux qui ont le goût de découvrir le potentiel des enfants qui viennent à la Maison. (…) J’ai tellement de plaisir à partager avec mes pairs, nos souvenirs d’artistes, nos vies personnelles, des histoires sur nos petits-enfants, etc. » - Sylvie, bénévole aux ateliers de peinture

« On remarque la facilité et l’enthousiasme avec lesquels les enfants entrent en contact avec nous, sans oublier la très grande motivation qu’ils ont à pratiquer leur lecture. On voit dans leurs yeux la grande fierté et la confiance en eux lors de leurs réussites. Comme on le sait tous, apprendre la langue française n’est pas une mince tâche, mais ils persévèrent. Bravo à tous ces enfants! (…) Nous levons notre chapeau aux enseignantes qui font un travail extraordinaire. Le fait de rencontrer différents bénévoles les aident à s’adapter à leur nouveau milieu, à s’intégrer plus facilement et à enrichir leur quotidien. Nous reconnaissons qu’être en contact avec ces enfants est un vrai privilège, car ils nous enrichissent humainement. » - Chantal et Thérèse, bénévoles à l’aide à la lecture

« Je suis une grand-maman qui donne de l’aide en classe de francisation au niveau de la lecture. Voici quelques commentaires des enfants : Ça m’encourage; Ça me donne plus confiance en moi; C’est bien d’avoir une personne à côté de moi qui s’occupe juste de moi avec ma lecture; Ça me rend heureuse; Ça me fait penser à ma grand-mère qui est là-bas dans mon pays (touchant); Je reçois de l’amour. Tous ces commentaires reçus me donnent le goût plus que jamais de poursuivre cette expérience auprès des enfants en classe d’immersion. » - Chantal, bénévole à l’aide à la lecture

« Ces petites réussites leur donnent la possibilité d’accroitre leur persévérance, leur patience et d’être fières de leurs capacités. Pour la majorité des participantes, elles attendent cette activité avec joie chaque semaine. Elles en voudraient même plus, car ces moments leur donnent également l’occasion de s’aider, de s’encourager, d’être créatives mais aussi de rire et de partager de bons moments. » - Carmen, bénévole aux ateliers de couture à la Villa Marie-Claire

« Je viens de l’Albanie. Ça fait quelques mois que je fais du bénévolat à la Maison des Grands-Parents de Sherbrooke. Cela a été une expérience inoubliable pour moi. C’est la première fois que je participe à une telle activité québécoise. J’y ai trouvé un milieu très chaleureux et très accueillant qui m’a beaucoup aidé avec mon français. » - Une bénévole

CONSULTEZ LE CAHIER DANS SA VERSION INTÉGRALE ICI.

MAISON DES GRANDS-PARENTS

Transmettre sa passion à la nouvelle génération

Des enfants, des adolescents et même de jeunes adultes profitent du savoir et de la passion des bénévoles de la Maison des Grands-Parents de Sherbrooke à travers différentes activités et rencontres intergénérationnelles.

Dans leur chaleureuse maison de la rue Belvédère Sud, qui reproduit certains référents de chez grand-maman et grand-papa, notamment la cuisine et ses bonnes galettes chaudes, les bénévoles accueillent les enfants après les classes pour les initier à la peinture, à la cuisine et au bricolage, entre autres.

Les Grands-Parents vont aussi à la rencontre de jeunes pour d’autres belles activités, comme la couture ou le théâtre.

Ce partage de connaissances est très apprécié, comme en témoignent les personnes suivantes qui profitent des activités proposées par la Maison des Grands-Parents :

« J’ai eu la chance d’aller à des activités de couture avec deux belles Grands-Mères cultivées et très bonnes en couture! Maintenant je pourrai profiter de mon apprentissage en couture pour me faire moi-même mes vêtements! J’ai adoré mon expérience à la maison des Grands-Parents avec des Grands-Mères extraordinaires! » - Flora, participante

« Mon expérience à la Maison des Grands-Parents a été magique… Je ne peux même pas le décrire tellement que j’ai aimé ça! Les Grands-Mamans nous ont accueillies avec gentillesse et générosité, prêtes à nous transmettre toutes leurs connaissances en matière de couture! Elles nous écoutaient avec attention... Il n’est pas arrivé une seule fois où que nous nous ne sommes pas parties de cette endroit avec un énorme sourire ». - Maëna, participante

« J’ai vraiment beaucoup aimé l’expérience car les Grands-Mamans étaient passionnées et très encourageantes. Si j’avais la chance de revivre une expérience pareille, je le referais sans hésiter! » - Béatrice, participante

« Mes chères mamies, cette année nous avons apprécié votre disponibilité, votre créativité, votre amour et soutien et surtout votre écoute active! » - Les mamans de la Villa Marie-Claire, bénéficiaires

CONSULTEZ LE CAHIER DANS SA VERSION INTÉGRALE ICI.

MAISON DES GRANDS-PARENTS

Plus qu’une friperie, presque une boutique!

Ouverte à toute la population, La Chiffonnerie est une friperie familiale. On y propose des vêtements à bas prix pour hommes, femmes et enfants ainsi qu’une section de vêtements taille plus.

En achetant à La Chiffonnerie, vous soutenez la mission et les activités de la Maison des Grands-Parents de Sherbrooke. Pour voir les produits et se tenir informé des ventes, abonnez-vous à sa page Facebook!

Située au 1265 de la rue rue Belvédère Sud, à Sherbrooke, La Chiffonnerie vous accueille selon l’horaire suivant : mardi de 13h à 16h; mercredi de 9h30 à 16h; jeudi de 13h à 18h; samedi de 10h à 14h.

Plus de détails sur le site de la Maison des Grands-Parents de Sherbrooke

MAISON DES GRANDS-PARENTS

Tricoter pour une communauté!

Chaque semaine, des bénévoles de la Maison des Grands-Parents de Sherbrooke se rencontrent pour tricoter, s’échanger des patrons et de nouvelles techniques.

Cette année, le groupe de Grands-Mamans a ouvert les bras à une jeune participante, lui partageant ainsi un savoir précieux. Ces tricoteuses émérites ont également choisi de faire don de leurs créations à un groupe de personnes sans abri, des familles immigrantes nouvellement arrivées dans le quartier et des enfants provenant d’une classe d’accueil de l’école des Quatre-Vents. Équipés de tuques, mitaines, foulards et bas de laine bien chauds, ils ont pu affronter le rude hiver.

La population peut aussi se procurer les créations maison des tricoteuses à La Chiffonnerie, située au 1265, rue Belvédère Sud à Sherbrooke.

Pour en savoir plus sur la Maison des Grands-Parents de Sherbrooke, CONSULTEZ LE CAHIER DANS SA VERSION INTÉGRALE ICI.

MAISON DES GRANDS-PARENTS

Des Grands-Parents à l’école pour aider les élèves à persévérer et réussir

Depuis sa fondation, il y a maintenant 20 ans, la Maison des Grands-Parents de Sherbrooke est un partenaire de choix pour les écoles de son quartier, contribuant ainsi à la réussite scolaire d’élèves du primaire.

En 1998, la Maison des Grands-Parents démarrait son service d’aide à la lecture, à l’école des Quatre-Vents. Depuis, d’autres services se sont ajoutés : aujourd’hui, les bénévoles sont aussi présents pour l’aide aux devoirs, au service de garde, à l’aide en l’orthophonie, dans les classes ou lors de sorties culturelles.

Principalement, ces Grands-Papas et Grands-Mamans accompagnent les enfants qui éprouvent des difficultés sur une base hebdomadaire et contribuent à leur qualification dans les domaines de la lecture et de l’écriture. Il va sans dire que l’affectif, la chaleur et l’écoute sont au centre du processus d’échange de savoirs.

Voici d’ailleurs ce que pensent les enseignantes et autres intervenants de cette collaboration intergénérationnelle qui fait la différence dans la vie de nombreux enfants!

« La présence d’un grand-parent dans la vie de chaque enfant est essentielle. Par sa qualité de présence exceptionnelle, son oreille attentive, ses paroles et ses gestes qui témoignent l’affection, l’enfant se sent reconnu, apprécié et important. Grâce au projet de correspondance avec la Maison des Grands-Parents, les élèves immigrants de ma classe d’accueil « adoptent » un grand-parent qui devient très significatif pour eux tout au long de l’année. En effet, plusieurs déclarent spontanément que grâce à ce jumelage, ils retrouvent un peu leurs grands-parents restés au pays. Par le jeu partagé, la correspondance et les rencontres, grands-parents et enfants développent un lien significatif où l’attachement est réciproque. Le plaisir de se retrouver à chaque rencontre est palpable. Par ce projet, les élèves ont également l’occasion d’écrire et de parler français en contexte significatif. Chaque partie partage son vécu et les échanges sont authentiques et enrichissants. Merci aux nombreux Grands-Parents qui se sont investis dans ce projet à travers les années. Je suis convaincue que votre présence bienveillante dans la vie de ces enfants a contribué à faciliter leur transition, leur adaptation et leur enracinement dans leur nouveau pays. » - Sandra Hallé, enseignante en classe d’accueil à l’école des Quatre-Vents, pavillon Union

« Chaque semaine, à l’école des Quatre-Vents, nous côtoyons des bénévoles de la Maison des Grands-Parents. Généreusement, ils viennent donner de leur temps pour l’accompagnement en lecture avec plusieurs de nos élèves. Ils sont loin de se douter de l’impact positif qu’ils ont sur ces petits êtres humains en construction. Ces « grands-mamans » comme nous les appelons affectueusement, offrent une oreille bienveillante à des paroles d’enfants, assurent une valorisation et créent un lien affectif nécessaire à l’épanouissement de nos élèves. Souvent, les petits reviennent de ce rendez-vous privilégié avec les yeux pétillants en s’exclamant : « Ma grand-maman a dit que je suis rendu un bon lecteur! »  ou encore « Ma grand-maman a remarqué que j’avais fait couper mes cheveux! » Nous nous réjouissons de la présence constante de ces bénévoles. Mission accomplie! Merci à tous les bénévoles de la Maison des Grands-Parents de Sherbrooke! » - Les membres du personnel de l’École primaire des Quatre-Vents

« Les élèves de l’école Sylvestre ont la chance et le privilège d’avoir la présence des membres de la Maison des Grands-Parents de Sherbrooke. Les Grands–Parents sont présents dès rentrée scolaire, ils accueillent chaleureusement les élèves et les parents sur la cour. De plus, les enseignants apprécient grandement leur implication dans les diverses activités de l’école, essentiellement le soutien à la lecture. Les Grands-Parents accompagnent certains élèves et développent un lien important. Les élèves sont contents de les voir et de partager un moment avec eux. Toute l’équipe de l’école Sylvestre tient à remercier les bénévoles de la Maison des Grands-Parents pour leur générosité. » - Louisa Khennache, directrice de l’école Sylvestre

« Dans les ateliers de peinture acrylique avec Sylvie comme accompagnatrice, nous avons passé de très beaux moments de confidences, de concentration et  d’admiration. C’est une activité qui permet à tous de trouver leur place et d’explorer leur côté créatif. C’est également un endroit où tous s’entraident et où l’ambiance est positive. » - Valérie, stagiaire en psychoéducation de l’Université de Sherbrooke

« Le journal créatif est utilisé comme art thérapie. À travers l’art, les Grands-Parents extériorisent leurs pensées. C’est une activité à la fois dirigée et libre, puisqu’il y a une animatrice qui propose des thèmes différents chaque semaine. » - Jeanne, stagiaire en psychoéducation de l’Université de Sherbrooke

CONSULTEZ LE CAHIER DANS SA VERSION INTÉGRALE ICI.

MAISON DES GRANDS-PARENTS

Venez voir la pièce de théâtre « L’héritage de Bernard »

Depuis maintenant 8 ans, une troupe de théâtre intergénérationnelle composée d’aînés bénévoles de la Maison des Grands-Parents de Sherbrooke et d’élèves de l’école Montcalm de Sherbrooke présente une pièce au public.

Cette année, la troupe présente « L’héritage de Bernard », une pièce de Denis Angers mise en scène par Alexandre Leclerc. Les représentations auront lieu les 11 et 12 mai à 20 h à la Salle du Parvis à Sherbrooke. Vous pouvez vous procurer des billets à la MGPS et à la Salle du Parvis située au 987, rue du Conseil. Tous les détails au www.mgpsherbrooke.org.

CONSULTEZ LE CAHIER DANS SA VERSION INTÉGRALE ICI.