La professeure Christiane Ayotte et son équipe de recherche du Laboratoire de contrôle du dopage de l’INRS, seul laboratoire au Canada accrédité par le Comité international olympique (CIO)

L'UNIVERSITÉ DU QUÉBEC CÉLÈBRE SES 50 ANS

Chacun son créneau d’excellence

Tous les établissements du réseau ont développé des créneaux d’excellence originaux en recherche qui favorisent une approche globale de la santé des individus et des populations, parmi lesquels…
  • Le fichier BALSAC de l’UQAC, une banque de données his­toriques, démographiques et généalogiques qui couvre près de quatre siècles d’histoire et comporte des informations sur plus de cinq millions d’individus. Chercheurs et étudiants, engagés dans des disciplines aussi variées que la sociologie, la démographie, la géographie et la génétique humaine, utilisent les données de ce fichier pour leurs projets.
  • Le Laboratoire de contrôle du dopage de l’INRS, le seul du genre au Canada à être accrédité par le Comité interna­tional olympique (CIO). Celui-ci élabore des méthodes per­mettant la détection et l’iden­­­tifi­cation d’agents dopants de plus en plus sophistiqués. 
  • La Chaire de recherche du Canada sur l’évaluation des actions publiques à l’égard des jeunes et des populations vulnérables (Crevaj) de l’ENAP. Cette chaire a créé un laboratoire pour l’Étude longitudinale sur le devenir des jeunes placés au Québec et en France (EDJeP). En sont, entre autres, parties prenantes trois ministères québécois, tous les Centres jeunesse du Québec et cinq organismes communautaires de défense des droits.


La santé et les services sociaux à l'Université du Québec, c'est:

  • Près de 800 professeurs-chercheurs impliqués auprès d’environ 18 500 étudiants aux 1er, 2e et 3e cycles.
  • Une trentaine de disciplines et près de 180 programmes de formation sur l’ensemble du territoire québécois.
  • 53 chaires de recherche, dont 19 chaires de recherche du Canada (CRC).
  • Une centaine d’unités de recherche, dont 51 centres, groupes et équipes de recherche, 38 laboratoires de recherche et 16 instituts, réseaux et consortiums.
  • 13 cliniques de soins de santé, réparties dans cinq établissements du réseau (UQAM, UQTR, UQAC, UQO, UQAT).