LA FONDATION VITAE

Une maison de quartier pour et par la communauté

Le quartier Jardin-Fleuris dans l’est de Sherbrooke est en effervescence! Toute la communauté travaille en effet à la réalisation d’un grand projet rassembleur et collectif : la Maison de quartier Quatre-Saisons.

Une douzaine d’organismes y offriront leurs services dont six occuperont des locaux de façon permanente. La Maison de quartier mettra également à la disposition des citoyens des lieux de rencontre où ils pourront tisser des liens et s’entraider. « Ce projet émane de la Table de quartier Quatre-Saisons, une table très dynamique qui existe depuis plus de 25 ans et qui réunit différentes instances offrant des services aux citoyens : organismes communautaires, ville, CLSC, écoles, etc. De son comité 0-5 ans émanait l’idée, il y a une dizaine d’années, d’avoir un lieu, disponible à la fois pour des organismes et pour les citoyens. Puis le projet a pris réellement forme en 2014, après qu’une étude de faisabilité ait confirmé la viabilité d’une telle maison », explique Isabelle Huet, du CIUSSS de l’Estrie – CHUS.

« Ce projet, on en rêvait depuis tellement d’années », souligne pour sa part Denise Godbout, présidente de la Maison de quartier Quatre-Saisons. Dirigeant depuis 22 ans les Habitations L’Équerre, un organisme à but non lucratif qui possède 125 unités de logement dans le quartier Jardins-Fleuris, Mme Godbout est un témoin privilégié de l’évolution du quartier. « Je me souviens, il y a une vingtaine d’années, c’était reconnu comme un milieu dur, mais les gens se sont pris en main pour que ça change, et aujourd’hui le quartier est vivant, dynamique et sécuritaire. L’engagement des citoyens a fait toute la différence », rappelle-t-elle.

Ce projet est particulièrement mobilisateur auprès de la population. « À toutes les étapes, les citoyens ont leur mot à dire. On a d’ailleurs fait du porte-à-porte, organisé des rencontres, mis en place un comité de citoyens, on en parle lors des assemblées de quartier, etc. afin de bien informer les gens et d’avoir leurs commentaires. Les citoyens perçoivent d’ailleurs cette initiative de façon très positive. On retrouve beaucoup d’immeubles à logement dans le quartier, les gens ont donc peu d’espaces à eux pour développer des projets communs. On retrouvera par exemple une belle et grande cuisine dans la maison, ce qui permettra de faire de la cuisine communautaire. Il y aura aussi des salles de rencontres. C’est vraiment un lieu qu’ils pourront s’approprier. Cette maison est faite pour et par les citoyens », ajoute Mme Huet.

Ce projet d’une valeur de 3M $ prendra forme à côté de l’école Desjardins. Comptant notamment sur l’appui de la Fondation Vitæ, la Maison de quartier devrait ouvrir ses portes en 2019.

Pour consulter le cahier spécial préparé par La Tribune dans son intégralité, cliquez ici.