Steven Madore, directeur du service

HYUNDAI DE MAGOG

Un service efficace et personnalisé

Nouvellement promu à la direction du département de service, Steven Madore connaît bien les exigences de la clientèle, lui qui a travaillé les six dernières années comme aviseur technique chez Hyundai de Magog.

« Ça fait toutefois plus longtemps que je suis dans le domaine. J’adore le monde de l’automobile et particulièrement le contact-client. Mon objectif a toujours été d’offrir pleine satisfaction aux gens qui nous font confiance. Chez Hyundai de Magog, on connaît bien notre clientèle : l’ambiance est très familiale ici, nos clients sont à l’aise, ils prennent le temps de venir s’asseoir avec nous pour jaser. Ils nous sont très fidèles. Même si l’entreprise a pris de l’essor avec la nouvelle direction, on a gardé cet esprit de proximité. Nos clients étaient d’ailleurs rassurés de voir les mêmes visages. Cette équipe solide transmet maintenant notre vision aux nouveaux. »

La nouvelle bâtisse est évidemment un atout pour l’expérience client. « On peut en offrir tellement plus! Avec l’aire d’accueil, cet espace intérieur où l’on entre avec son véhicule avant son rendez-vous, c’est à l’abri du froid, de la pluie ou de la neige qu’on peut faire le tour avec le client pour voir s’il y a des choses particulières à vérifier avant l’entretien ou la réparation. À Magog, on est le seul concessionnaire avec un lave-auto, ce qui fait que chaque véhicule qui passe au service en ressort tout propre! La salle d’attente est plus confortable, bref, nos clients sont traités aux petits soins. »

Tous les aviseurs techniques sont attentifs aux clients pour bien déceler leurs besoins. « L’accueil est important. On informe aussi les gens sur les programmes d’entretien proposés par Hyundai sans jamais mettre de pression. Toujours, on donne l’heure juste. Et si on ne connaît pas la réponse, on va la chercher. Hyundai Canada nous offre d’ailleurs un excellent soutien pour nous aider à bien faire notre travail. »

Pour consulter le cahier spécial préparé par La Tribune dans son intégralité, cliquez ici.