À l’avant : Johanne Guillette et Céline Bergeron; deuxième rangée : Martin Leblanc, Annie Gagnon, Maxime Héon et Véronique Sinclair-Desgagné; troisième rangée : Cynthia Roy, Jimmy Jutras, Daniel Bourque, Vincent Cardin, Jensen Poulin, Marc-Antoine Paul-Ouellet, Raymond Carrier et Yves Moyearts.

Gala Reconnaissance Estrie

Signalisation des Cantons poursuit sa croissance exceptionnelle!

Signalisation des Cantons continue sa progression fulgurante. Non seulement l’entreprise sherbrookoise a fait sa place parmi les grands de l’industrie, elle est devenue un modèle pour ses pratiques en santé et sécurité.

Avec des bureaux à Sherbrooke, Granby, Lac-Mégantic, Victoriaville et bientôt Drummondville, Signalisation des Cantons dessert un large territoire, allant des frontières américaines au fleuve Saint-Laurent, de la Beauce à la Rive-Sud de Montréal. « Nos ventes augmentent considérablement chaque année! L’expansion est donc importante, mais elle se fait de façon prudente, sans lésiner sur la qualité, la sécurité et nos ressources humaines », nous explique Me Véronique Sinclair-Desgagné, propriétaire de cette entreprise offrant des services et produits reliés à la signalisation routière, à la sécurité routière et à la gestion de la circulation sur chantiers routiers. 

En moins de cinq ans, Signalisation des Cantons s’est bâti une réputation qui lui vaut aujourd’hui des contrats majeurs. « On est fier de gagner chaque année de nouveaux clients, mais aussi de voir que nos premiers réitèrent leur confiance envers nous, comme le ministère des Transports en Estrie et la Ville de Sherbrooke », ajoute Me  Sinclair-Desgagné. 

En 2018, Signalisation des Cantons était honorée par son institution financière pour sa saine gestion et sa croissance. Elle se retrouve également parmi les finalistes aux Grands Prix santé et sécurité de la CNESST. « On va au-delà des exigences : on a notre propre comité, on offre des pauses sécurité, je prépare régulièrement des capsules d’information à ce sujet, on va sur les chantiers pour voir ce qui pourrait être amélioré, on jumelle les nouveaux avec des employés d’expérience pour s’assurer qu’ils apprennent bien les bases du métier, etc. Nos employés doivent assurer la sécurité des travailleurs de chantiers, des usagers de la route ainsi que la leur. Nous sommes donc continuellement en processus d’amélioration continue. L’an dernier, on a ajouté des caméras sur les casques de nos signaleurs, à la suggestion de l’un de nos employés, ce qui nous permet de dissuader certains usagers de la route d’opter pour des comportements dangereux ou de récolter des preuves en cas de problème. On n’a pas peur d’innover et d’offrir des conditions de travail supérieures. Nos employés, c’est notre plus grande richesse. »

Consultez le cahier spécial sur le Gala Reconnaissance Estrie préparé par La Tribune.