L’équipe de Moisson Estrie : Élise Grenier, adjointe de direction; Yannick Bédard, consultant; Karine Lambert, coordonnatrice aux événements et financement; Patricia Allard, responsable de l’épicerie sociale; Geneviève Côté, directrice générale; Émilie Gamache, intervenante/accueil; Marie-Sol Pronovost, responsable des ressources humaines et du bénévolat; Annie Deslandes, cuisinière en chef; Andréanne Béliveau, adjointe aux opérations; Thomas Hallée-Marcil, adjoint à l’entrepôt.

Gala Reconnaissance Estrie

Moisson Estrie, tellement plus qu’une banque alimentaire!

À Sherbrooke seulement, la faim touche des milliers de personnes. Un organisme comme Moisson Estrie joue donc un rôle vital. Tous les jours, son équipe composée d’une dizaine d’employés et de 260 bénévoles s’active pour recueillir des tonnes d’aliments, les transformer et les redistribuer, toujours dans un esprit de maximiser chaque don et de réduire le gaspillage alimentaire. Petite équipe, grandes réalisations!

Moisson Estrie est aussi un service d’accompagnement et de référence, une cuisine de transformation et un plateau d’intégration socioprofessionnelle.

BIEN NOURRIR LES GENS

À ses locaux de la 10e Avenue Sud, Moisson Estrie accueille en semaine des gens qui viennent y faire leur épicerie à peu de frais. Dans son immense entrepôt, on prépare aussi les commandes envoyées à une quarantaine d’organismes et à une douzaine d’écoles, partout en région.

À la cuisine, on transforme des aliments pour réduire au minimum le gaspillage alimentaire; quelque 50 000 kg de denrées récoltées ont ainsi évité le site d’enfouissement! Ces succulents plats sont offerts aux organismes, vendus à l’épicerie sociale au coût du contenant seulement, et désormais offerts à la nouvelle salle à manger. Pour le grand public, voilà un moyen savoureux d’aider Moisson Estrie puisque la chef réussit toujours à transformer ce qu’elle a sous la main en un menu exquis!

POUR 1 $ EN DON, 13 $ EN NOURRITURE!

Comme tout organisme communautaire, le grand défi demeure le financement. « Il faut être créatif », souligne la directrice générale de Moisson Estrie, Geneviève Côté, qui rappelle que la valeur de votre don est multipliée par 13 grâce à divers partenariats. Le déménagement dans de nouveaux locaux, adjacents à ceux de la Fondation du CHUS, a aussi permis d’optimiser les opérations. « Nous avons l’espace nécessaire pour accueillir tous les dons, incluant les denrées périssables. Avec une cuisine de transformation plus grande et fonctionnelle, on a également de beaux projets pour l’avenir! »

Consultez le cahier spécial sur le Gala Reconnaissance Estrie préparé par La Tribune.