Contenu commandité
Abonnez-vous à nos infolettres. Obtenez en plus et assurez-vous de ne rien manquer directement dans votre boîte courriel.

FORMATION/ENSEIGNEMENT 2019

Quand l’amitié influence la réussite scolaire

L’adolescence est une période de la vie au cours de laquelle votre enfant développe sa personnalité et affine ses intérêts. Il est ainsi perméable aux influences qu’il subit, aux images et aux modèles qui lui sont proposés.

Par conséquent, la fréquentation de camarades motivés ou non par l’école conditionnera son attitude vis-à-vis de ses études.

Puisque les facteurs d’influence peuvent avoir un impact dès l’enfance, les parents ont avantage mettre en place des stratégies dès le primaire et à les consolider au secondaire.

Orienter votre jeune vers des modèles positifs

  • Enseignez très tôt à votre enfant à reconnaître les amitiés saines qui stimulent le meilleur en eux et celles qui, au contraire, l’entraînent vers des comportements et des avenues préjudiciables pour lui.
  • Aidez-le à reconnaître sa valeur et à définir ses valeurs et ses limites. Il sera ainsi mieux outillé pour résister à la pression de ses amis et être moins influencé par leurs comportements.
  • Multipliez les possibilités d’interactions avec des jeunes positifs pour qu’il puisse développer des relations amicales avec eux.
  • Encouragez-le à participer à des activités scolaires et parascolaires qui favoriseront l’estime de soi et son sentiment d’appartenance envers l’école.
  • Guidez-le vers des membres de l’école ou de la communauté qui peuvent agir comment mentor et comme modèle.
  • Offrir un encadrement équilibré et sain
  • Maintenez l’équilibre entre l’encadrement parental nécessaire et le besoin d’affirmation et d’expérimentation propres à l’adolescence.
  • Prenez part activement au cheminement scolaire de votre jeune, même quand il tentera de se distancier de vous.
  • Amenez-le à prendre conscience des conséquences de ses choix à court, moyen et long terme.

RÉFÉRENCE | ST-PIERRE, Marc « Fiches pratiques – Les déterminants de la persévérance scolaire et de la réussite éducative », Fiche 3 – Association avec des pairs – adolescence, 2013. 

Source : Projet PRÉE, parentestrie.com

Découvrez d'autres reportages en lien avec l'éducation dans le cahier spécial préparé par La Tribune en cliquant ici.

FORMATION/ENSEIGNEMENT 2019

L'heure des choix

À l'approche des portes ouvertes, La Tribune vous présente de nombreuses institutions de formation et d’enseignement, publiques ou privées, afin de guider jeunes - et moins jeunes! - dans leur choix d’une future formation.

Chacune de ces organisations a ses couleurs, ses points forts, ses caractéristiques uniques. Découvrez-les en lisant les textes qui suivent ou encore en consultant la version électronique de notre cahier spécial en cliquant ici.

FORMATION/ENSEIGNEMENT 2019

Cégep de Sherbrooke : lumière sur deux programmes d’avenir encore méconnus

Vous avez cette curiosité de vouloir comprendre le fonctionnement et la fabrication des objets qui vous entourent? Vous êtes sensible aux sujets qui concernent la santé et l’environnement? Il existe alors deux programmes d’études faits expressément pour vous, dont le diplôme pourrait vous mener directement à un emploi stimulant et payant.

Environnement, hygiène et sécurité au travail

« Je travaille sur le comité de santé et sécurité et sur les rapports d’accident. Je rédige des procédures de travail sécuritaires et je donne de la formation aux employés sur les règles de sécurité à suivre. Ce que j’aime de mon travail, c’est son aspect humain et relationnel », raconte Audrey Garcin, chef d’équipe en santé, sécurité et environnement chez Waterville TG. 

C’est ce genre de travail que vous permettra d’effectuer cette nouvelle formation intitulée Environnement, hygiène et sécurité au travail. Des cours comme le comportement chimique des contaminants, les matières dangereuses et la gestion environnementale vous permettront aussi de devenir une ressource indispensable au sein de l’équipe en ce qui concerne les actions préventives et les solutions environnementales. 

« Je dois aussi assurer le respect de la norme ISO 14 1001, un guide de référence pour les entreprises qui souhaitent implanter une saine gestion environnementale de leurs activités, précise Audrey. Je m’occupe de la gestion des déchets et des matières dangereuses, de développer des mesures de recyclage et de voir à éliminer les odeurs désagréables produites par l’entreprise ou les bruits dérangeants. Mes journées sont toutes différentes et je ne m’ennuie jamais tellement les tâches sont variées. »

FORMATION/ENSEIGNEMENT 2019

Choisir une école secondaire

Chaque automne, les écoles secondaires publiques de Sherbrooke tiennent des portes ouvertes pour les élèves et leur famille. C’est l’occasion idéale d’en apprendre plus sur les parcours, les activités et les services offerts.

Lorsque l’intérêt du jeune est partagé entre plusieurs établissements, il peut être avantageux de commencer les visites dès la 5e année du primaire afin de finaliser son choix en 6e année.

Venez poser vos questions

Les portes ouvertes sont le meilleur moment pour obtenir, auprès du personnel de l’école, des réponses qui vous permettront par la suite de faire un choix plus éclairé en vue de l’inscription de votre jeune.

  • Comment s’effectue le suivi entre le primaire et le secondaire?
  • Quels sont les taux de réussite dans le parcours qui intéresse mon jeune?
  • Y a-t-il des groupes fermés?
  • Quel soutien pédagogique mon jeune peut-il recevoir?
  • Est-ce que les enseignants sont disponibles en dehors des heures de classe?
  • Comment se passe la communication entre l’école et les parents (suivi pédagogique, absence, etc.)?
  • Y a-t-il des frais et quels sont-ils (ex. : reprise d’examen, récupération, cours optionnel, etc.)?
  • Quelles installations sont mises à la disposition de mon jeune (sports, sciences, etc.)?
  • Quel est l’encadrement sur l’heure du dîner?
  • Quelles activités sont offertes en dehors des cours?
  • Qu’arrive-t-il si mon enfant ne réussit pas?
  • Quels sont les professionnels disponibles à l’école pour aider mon jeune?
  • Etc.

Soutien à l’élève

Les écoles secondaires de la CSRS veillent à ce que chaque élève bénéficie de tout le soutien possible pour assurer sa réussite scolaire. L’encadrement soutenu des jeunes et le suivi avec les parents sont assurés par une équipe-école toujours soucieuse de mettre la réussite de l’élève au cœur des priorités.

Un personnel enseignant compétent et dévoué inspire et rassure également les élèves au quotidien. Branchées sur des pratiques pédagogiques reconnues parmi les meilleures au Québec, les écoles offrent ainsi aux élèves un enseignement de très grande qualité!

Bonnes visites!

Découvrez d'autres reportages en lien avec l'éducation dans le cahier spécial préparé par La Tribune en cliquant ici.

FORMATION/ENSEIGNEMENT 2019

Une formation unique dans le domaine de l’eau!

Le centre de formation professionnelle (CFP) Paul-Gérin-Lajoie de Vaudreuil-Dorion offre un diplôme d’études professionnelles (DEP) unique au Québec. En effet, ce centre de formation donne à une personne la chance d’acquérir un diplôme en conduite de procédés de traitement de l’eau et ainsi bénéficier d’un taux de placement avoisinant les 100 %.

Les salaires ne sont pas aussi à dédaigner, car l’embauche se fait habituellement à environ 30 $ l’heure. En prenant de l’expérience, en quelques années, les salaires peuvent avoisiner plus de 35 $ l’heure. De plus, l’étudiant a de fortes chances de se trouver un travail d’été dans le domaine, dès la première année.

Les employeurs sont habituellement les municipalités, mais on retrouve de plus en plus d’industries qui possèdent leurs propres systèmes de traitement des eaux et qui engagent également nos finissants. Les tâches d’un professionnel du traitement de l’eau sont très diversifiées. Une de ses tâches sera les analyses en laboratoire. Il devra, ensuite, effectuer le suivi du procédé en tenant compte des normes gouvernementales. Il aura la responsabilité de prendre des mesures avec précision et de s’assurer de l’entretien des appareils afin qu’ils soient fonctionnels.

Un programme unique au Québec

Le cours se donne sur une période de deux ans. Lors de la première partie de la formation, les étudiants apprennent les techniques liées au traitement de l’eau potable. La deuxième partie de la formation est surtout axée sur le traitement des eaux usées. Les conditions d’admission sont d’avoir obtenu minimalement les unités de 4e secondaire en mathématiques, français, anglais et être âgé d’au moins 16 ans.  Fait à noter, le cours s’adresse à tous, car les filles comptent pour 40 % des étudiants actuels.

Une formation pour qui?

En général, les personnes qui réussissent bien dans le domaine de l’eau aiment les sciences, la chimie, la résolution de situations problématiques ainsi que la manipulation des instruments et le travail physique.

De plus si vous avez un intérêt pour l’environnement, la formation professionnelle en conduite de procédés de traitement de l’eau vous permettra d’apporter votre contribution à la cause environnementale en œuvrant dans ce domaine!  

Visitez notre site web ou contactez-nous au 514 477-7020 poste 5325 ou par courriel : p.g.l@cstrois-lacs.qc.ca

Découvrez d'autres reportages en lien avec l'éducation dans le cahier spécial préparé par La Tribune en cliquant ici.

FORMATION/ENSEIGNEMENT 2019

Le Centre 24-Juin : 50 ans à former des professionnels essentiels à notre communauté

Ils bâtissent, réparent, nourrissent, soignent, créent, conseillent, innovent et tellement plus… Les diplômés en formation professionnelle sont partout!

Imaginez-vous sans mécanicien, sans électricien, sans cuisinier, sans soudeur, sans charpentier-menuisier, sans préposé aux bénéficiaires … « On a besoin de gens compétents sur qui on peut compter! » Les personnes formées au Centre de formation professionnelle 24-Juin jouent un rôle-clé dans tous les secteurs d’activité. « Un pont solide, ça n’exige pas seulement un bon plan d’ingénieur, ça prend aussi des travailleurs qui maîtrisent l’ABC de leur métier pour bien exécuter les travaux. Juste au sein de la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke, l’un des grands employeurs d’ici, on compte sur une grande diversité d’employés issus de la formation professionnelle », rappelle Jocelyne Thibault, conseillère en information scolaire et professionnelle au Centre 24-Juin.

FORMATION/ENSEIGNEMENT 2019

Un tout nouveau programme en agriculture durable à l'Université Bishop's

Souhaitez-vous participer activement à changer le monde? Vous êtes du genre à réfléchir globalement et agir localement? Vous souhaitez acquérir des compétences dans la production écologique de nourriture, ainsi qu’une compréhension exhaustive du fonctionnement des écosystèmes agricoles?

Vous serez donc sûrement intéressé par la Spécialisation en agriculture et systèmes alimentaires durables (ASAD) du Département d’Environnement et Géographie de l’Université Bishop’s. Actuellement, ce nouveau programme mène soit à une Mineure ou à un Certificat en ASAD, soit à un Certificat en design de permaculture de six crédits, mais d’ici 2022, une Majeure sera proposée. L’Université Bishop’s a aussi le projet d’élaborer une ferme éducative sur un terrain de 140 acres à quelques pas de son campus. L’aménagement d’un jardin maraîcher et la plantation d’arbres devraient d’ailleurs débuter au cours des prochains mois. Ultimement, des bâtiments abritant des bureaux, des laboratoires et des animaux s’ajouteront sur le site qui pourra alors devenir une plaque tournante pour l’agriculture durable en région, réunissant professeurs, étudiants, chercheurs, producteurs agricoles et membres de la communauté.  

« On retrouve en Estrie plusieurs producteurs biologiques, autant de partenaires avec qui nous pouvons travailler ou qui peuvent accueillir des étudiants en stage », explique la professeure Jane Morrison qui a déjà commencé à tisser des liens avec les agriculteurs de la région, ses travaux de recherche portant sur l’état actuel de l’agriculture biologique en Estrie, ses facteurs de succès et ses obstacles. « De plus en plus, la science est appelée à collaborer pour améliorer nos pratiques, et c’est dans cet esprit qu’est proposée cette formation qui offre une compréhension globale des systèmes alimentaires, de la ferme à la table, en considérant tant les aspects sociaux, économiques et environnementaux de l’agriculture. » Cette formation novatrice inclut également des expériences pratiques en vue de développer les compétences requises pour entreprendre une carrière fructueuse comme producteur agricole, gestionnaire en entreprise agroalimentaire, producteur biologique, consultant agricole, analyste en sécurité alimentaire, agent de développement international et chercheur en agroécologie.

Découvrez d'autres reportages en lien avec l'éducation dans le cahier spécial préparé par La Tribune en cliquant ici.

FORMATION/ENSEIGNEMENT 2019

Le Bishop's College School attire des élèves de partout au Canada et à l’international

Le prestige d’un collège se mesure de plusieurs façons : son nombre d’inscriptions, sa longévité, le succès de ses élèves, ses diplômés, son budget, l’innovation, ses réseaux et ses attestations entre autres.

Bishop’s College School (BCS), situé à Sherbrooke,  se montre à la hauteur de tous ces standards. Ce petit établissement anglophone privé offre un pensionnat et un externat aux jeunes garçons et jeunes filles de la 7e à la 12e année. Depuis plus de 175 ans, BCS forme des élèves autonomes, engagés et motivés.

De plus, la première cohorte d’élèves du programme de Baccalauréat international vient tout juste de graduer après l’acquisition de cette attestation pédagogique obtenue il y a deux ans. « Nous sommes très heureux d’offrir ce programme qui remporte un vif succès et qui rend encore plus attrayant BCS pour les élèves et leur famille », mentionne William Mitchell, directeur de BCS et lui-même un ancien élève. 

Et ce n’est là qu’un exemple de ce qui attire les élèves d’environ 40 pays à cette institution, l’un des 27 pensionnats membres de la « Canadian Accredited Independent Schools ».

Un environnement de qualité

Pendant les quatre ans de mise en œuvre de son plan stratégique, BCS a diversifié son choix de programmes et effectué des travaux pour accueillir sa communauté, majoritairement composée d’élèves pensionnaires, dans une nouvelle résidence. Ses programmes sont enseignés dans un environnement scolaire de qualité favorisant un suivi personnalisé. En fait, les quelque 260 élèves ont la chance d’apprendre dans des classes composées d’une quinzaine de jeunes seulement. De plus, le Centre d’enrichissement R.D.W. Howson fournit une aide pédagogique à ceux qui le désirent.

L’établissement historique non confessionnel, situé sur un campus de 250 acres, permet aux élèves qui le désirent de parfaire leurs connaissances dans les deux langues parlées au Québec et au Canada. Ce milieu bilingue favorise d’ailleurs la formation de générations de leaders, des amitiés pour la vie et des liens internationaux en plus d’apporter des expériences de vie stimulantes et enrichissantes.

Toutes les occasions de s’épanouir

Bishop’s College School peut se vanter de posséder un volet sportif renommé et auquel chaque élève adhère en participant à l’un des nombreux sports individuels ou d’équipe proposés incluant la crosse, le squash, l’escalade, le curling et la natation, de même qu’un programme élite de hockey.

D’autre part, l’engagement continuel des anciens élèves contribue à la richesse de la fondation, ce qui offre une certaine flexibilité au collège pour ses projets, explique monsieur Mitchell. BCS est actuellement à terminer la dernière étape du processus d’accréditation CAIS, un rigoureux audit des standards du collège en matière de pensionnat,  finances, direction, volet académique, activités parascolaires et plus encore.

« Nous sommes une communauté où chacun soutient l’autre grâce au sentiment d’appartenance qui règne au sein des élèves et du personnel. En raison de ces forts liens d’appartenance, nous formons des jeunes engagés dans leur réussite scolaire et tout au long de leur vie. »

Un pont avec des universités

Grâce à une entente avec sa voisine, l’Université Bishop’s, les élèves commençant leur 12e année avec une moyenne de 80 pour cent et plus peuvent s’inscrire à un cours universitaire pour les sessions d’automne et d’hiver, ce qui leur permet d’ajouter à leur diplôme d’études secondaires des crédits universitaires avant de faire leur entrée à l’université de leur choix qui inclut en 2019 McGill, U of T, Johns Hopkins et UPenn. 

Le développement de ses aptitudes de leadership à travers de nombreux projets locaux et internationaux, la participation à des projets philanthropiques et la possibilité de participer à des programmes d’échanges et d’études à l’étranger sont d’autres avantages majeurs d’étudier à BCS.

Ce reportage a été réalisé en partie par Content Works, Postmedia’s commercial content division, pour Bishop’s College School.

Découvrez d'autres reportages en lien avec l'éducation dans le cahier spécial préparé par La Tribune en cliquant ici.

FORMATION/ENSEIGNEMENT 2019

Au CMSA : Famille | Sport | Engagement

Après les célébrations du 70e anniversaire, place à la nouveauté cette année au CMSA (Collège du Mont-Sainte-Anne)! C’est avec en tête le bien-être de nos garçons et l’atteinte de leur plein potentiel que l’équipe a décidé de lancer plein de nouveaux projets pour les prochaines années! Plus que jamais, le CMSA se voudra axé sur la pédagogie pour garçon en lien avec nos valeurs fondamentales : l’engagement, l’ouverture sur le monde et le respect! Laissez-nous vous présenter notre maison d’enseignement avec l’aide de notre nouvelle signature : Famille | Sport | Engagement

FAMILLE

Le CMSA se veut une petite école de proximité entre l’équipe-école et les garçons. Étant la deuxième maison de nos élèves, nous avons fait une cure de rajeunissement à l’ensemble du rez-de-chaussée. Un look plus dégagé, plus espacé et adapté aux besoins actuels! Nos professeurs sont facilement accessibles en tout temps et travaillent en équipe afin d’assurer un suivi de chacun de nos garçons. De plus, notre équipe à la vie étudiante veille à ce que chaque garçon vive une panoplie d’expérience visant à leur faire découvrir leur passion! Il ne faut pas oublier que nous offrons également la possibilité de rester en résidence durant la semaine. Différentes options sont possibles afin d’aider votre famille à concilier le travail, les activités et le temps de qualité en famille. Le CMSA, ce sont des amitiés pour la vie, des voyages, des expériences et un esprit de famille hors du commun!

FORMATION/ENSEIGNEMENT 2019

Nous sommes le Salésien!

Le Salésien appuie ses actions sur la pédagogie de don Bosco, soit accompagner les jeunes et les encadrer pour former des citoyennes et des citoyens responsables. Ces valeurs se concrétisent aussi dans des programmes variés touchant à toutes les facettes de l’élève.

L’environnement exceptionnel de l’école inclut diverses installations sportives, récréatives et culturelles : une piste de cross-country et de vélo de montagne en nature, un plateau multisport, un gymnase double, une palestre, un terrain de soccer/football, un plateau de tennis et de basketball extérieur, une salle de spectacles de 400 places et deux classes extérieures.

Et comme la communauté est au cœur des valeurs salésiennes, l’engagement et l’implication communautaire font partie de la vie des élèves et du personnel.

Nous sommes des citoyens du monde

Le Salésien fait partie d’un réseau présent dans 128 pays. Ce réseau véhicule les valeurs salésiennes, soit la créativité, l’engagement, l’empathie, le respect et la rigueur. 

Bien plus que des expériences touristiques, les nombreux voyages qui s’offrent aux élèves (Mexique, États-Unis, Angleterre, Europe de l’Est, Haïti, etc.) appellent à l’ouverture d’esprit, à la prise de conscience, à l’amitié et à la foi. 

Ainsi, les élèves du Salésien vivent à fond leur engagement envers leurs études, leurs pairs, leur communauté. Ils participent à un système d’entraide et bénéficient d’un accompagnement et d’un encadrement exceptionnels. 

Découvrez le réseau international Salésien à lesalesien.com

Le Salésien fait aussi partie du réseau Round Square qui regroupe 160 écoles dans 40 pays.

Nous sommes en action

L’éducation salésienne englobe la totalité des activités – fort nombreuses! – offertes aux élèves.

  • Les fameux Jours « A » : l’occasion unique de participer à des activités sportives, culturelles, pastorales, sociales ou linguistiques.
  • Les Spartiates, nos équipes sportives, représentent fièrement l’école lors des compétitions.
  • La troupe de théâtre Opsis produit cinq ou six pièces chaque année.
  • Des formations musicales, dont le stage band, se produisent lors de plusieurs événements.
  • Alliant sport et croissance personnelle, le Bosco Bicycle a lieu tous les étés depuis plus de 30 ans.

Voyez ces activités et bien d’autres à lesalesien.com.

Nous sommes des êtres complets

Les différentes options et programmes éveillent les passions de chacun des élèves.

  • Les sept nouvelles options offertes (musique, soccer, basketball, arts numériques, citoyen de la Terre, robotique et science) permettent aux élèves de s’accomplir dans un domaine qui les passionne.
  • Le très populaire programme Acti-Santé propose aux jeunes une meilleure santé par l’étude et la pratique régulière d’activités physiques et de plein air.
  • Grâce au programme ATIC, les élèves utilisent un ordinateur portable pour consulter des ressources, mais surtout pour créer et partager des travaux et du contenu : une technopédagogie innovatrice!
  • Enfin, le Salésien accorde une place importante aux langues : anglais accéléré enrichi et espagnol préparent le jeune à communiquer avec le monde.

Pour découvrir les programmes du Salésien, visitez lesalesien.com.

Nous sommes une famille

Ce qui distingue le plus le Salésien des autres écoles, c’est le fort sentiment d’appartenance qu’on y développe. Élèves, anciennes et anciens, personnel enseignant, administratif et de soutien, membres du conseil d’administration, toutes et tous forment une grande communauté étroitement liée.

Au Salésien, il y a un intérêt pour le monde du jeune, un intérêt pour son histoire personnelle et pour la recherche de son savoir-faire et de sa capacité en devenir.

Chaque élève est donc au centre de sa propre éducation, entouré de toute une famille qui l’accompagne dans une relation privilégiée de confiance mutuelle. Grâce au Portfolio, il prend conscience, au terme de son secondaire, de ses forces et de ses ressources.

Découvrez d'autres reportages en lien avec l'éducation dans le cahier spécial préparé par La Tribune en cliquant ici.

FORMATION/ENSEIGNEMENT 2019

Tailler la pierre : deux histoires, même diplôme, même enthousiasme

La taille de pierre est une deuxième carrière pour Lizon Allard. Maman de 5 enfants, elle cherchait un métier qui lui permettrait de fabriquer, construire, inventer.

Un travail manuel qui mettrait à profit sa créativité, mais aussi sa débrouillardise et son goût de toujours en savoir davantage. « Imagine... t’apprends à modeler ce qui est une roche au départ! » s’exclame-t-elle. 

Une dizaine d’années après avoir obtenu son diplôme, Lizon est chef d’une équipe de 10 personnes chez Summum Granit. « Y’a rien d’ennuyant dans mon métier, raconte Lizon, ici on travaille avec différents matériaux dont le quartz et le granit et on fabrique des objets diversifiés comme des manteaux de cheminée, des comptoirs, des tours de bain et même des escaliers. Les clients veulent du beau, du chic et des produits uniques et originaux : c’est notre défi. »

Parlant de sa formation au Centre de formation Le Granit, elle ajoute : « La formation est tellement importante... c’est la base, elle nous permet de faire les apprentissages indispensables pour bien travailler en entreprise. La seule chose que je regrette, c’est de ne pas l’avoir suivie avant. »

Diplômé en 2017, Olivier Turgeon Dion travaille chez Ardobec à Asbestos. Après une année, il y est devenu chef de production à seulement 23 ans. « L’ardoise, ça représente un défi supplémentaire. C’est une pierre capricieuse, plus difficile à travailler. Transformer un caillou en quelque chose de concret, c’est une véritable métamorphose. »

Son employeur le reconnait comme étant un grand travailleur qui aime les défis et qui cherche à trouver des solutions aux problèmes. « Pour moi, un problème n’en est pas un, c’est plutôt un défi à relever », explique Olivier. 

Quand on lui demande de parler du projet qui l’a le plus emballé, il nous dit : « C’est la fabrication de marches de 10 pieds pour l’aménagement extérieur d’une résidence de Magog. Des marches à tailler, arrondir, polir, brûler et installer. C’est une fierté pour moi. » 

Olivier de poursuivre : « C’est la curiosité qui m’a amené vers ce métier et vers le Centre de formation Le Granit. Maintenant que c’est mon métier, je sais que la formation est essentielle : ça réduit le temps d’apprentissage et ça m’a permis d’apprendre les nombreuses tâches qui y sont reliées. » 

Son rêve? Être indépendant et fonder son entreprise d’ici 5 à 7 ans. Parions qu’il y arrivera!

Découvrez d'autres reportages en lien avec l'éducation dans le cahier spécial préparé par La Tribune en cliquant ici.

FORMATION/ENSEIGNEMENT 2019

Une formation collégiale à Lac-Mégantic

Depuis maintenant 20 ans, le Cégep Beauce-Appalaches offre une formation collégiale à Lac-Mégantic. Accueillant une centaine d’étudiants en ses murs, le Centre d’études collégiales de Lac-Mégantic (CECLM) propose un choix de quatre programmes aux étudiants de la région et des environs.

Au CECLM, la qualité de l’enseignement est notre priorité. La grande disponibilité des enseignants et les petits groupes permettent un encadrement sans pareil. Les étudiants peuvent choisir d’étudier en Sciences de la nature, en Sciences humaines, en Soins infirmiers ou en Techniques d’éducation spécialisée. Le campus dispose de locaux spécialisés dont une salle de simulation haute-fidélité pour le programme de Soins infirmiers. Les programmes offerts au CECLM ne sont pas contingentés.  

Au-delà de la formation, l’ambiance chaleureuse encourage les relations humaines véritables et favorise la réalisation du plein potentiel des étudiants, autant au niveau scolaire que parascolaire. Par notre offre d’activités variées allant du Comité environnement responsable, en passant par l’Association générale étudiante et les voyages de solidarité internationale, tu trouveras l’occasion rêvée de vivre des expériences à la hauteur de tes ambitions.

Viens nous rencontrer et visiter nos installations lors de la journée Portes ouvertes le 9 novembre prochain de 9 h à 13 h. 

Découvrez d'autres reportages en lien avec l'éducation dans le cahier spécial préparé par La Tribune en cliquant ici.

FORMATION/ENSEIGNEMENT 2019

Collège François-Delaplace : permettre à chaque fille de briller par ses qualités

Chaque adolescente a ses forces, ses passions. Comment mettre en lumière ce potentiel, le nourrir et le faire grandir? Amener chacune de ses élèves à briller par ses qualités, c’est justement la mission du Collège François-Delaplace, l’une des plus grandes résidences pour filles du Québec.

Petite école en pleine nature, aux grands avantages, ce milieu dynamique et familial offre en effet 1001 possibilités de développer ses talents, son autonomie et sa confiance en soi. 

Misant sur des approches pédagogiques individualisées et une relation enseignant-élève fondée sur la confiance, le Collège François-Delaplace répond tant à l’élève en difficulté qu’à celle qui carbure aux défis. L’équipe-école s’adapte en effet aux besoins de chacune pour lui offrir un milieu stimulant : réussir, c’est possible pour toutes!

Une foule d’activités

Pour se coller aux intérêts de ses élèves – et leur faire découvrir tout un monde de possibilités! – le Collège François-Delaplace a déployé une riche programmation.

FORMATION/ENSEIGNEMENT 2019

Mont Notre-Dame : une école d’exception

Seule école privée pour filles à Sherbrooke, le Mont Notre-Dame, école d’éducation internationale pour toutes, offre à ses élèves une pédagogie unique, innovante et forte d’une histoire de réussites au féminin depuis plus de 160 ans.

Français, anglais et espagnol de haut niveau

Reconnu comme chef de file en Estrie pour l’apprentissage des langues, le Mont a aménagé cinq classes de communication spécialisées.

Les élèves vivent des expériences enrichissantes d’immersion et des voyages d’échange aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Espagne, au Mexique, au Guatemala et en Italie.

Des sports pour se dépasser

Quelque 200 athlètes s’épanouissent dans les sports de l’Avalanche : badminton, basketball, flag football, soccer intérieur/futsal, rugby et volleyball. Le Mont soutient les élèves-athlètes dans d’autres disciplines: natation, cross-country, athlétisme, escalade et golf.

Des arts qui rayonnent!

Partenaire de l’école de danse Cadence depuis plus de 30 ans et de l’Académie le Troubadour en musique depuis 2016, le Mont rayonne de talent en Estrie!

L’innovation au coeur de l’apprentissage

Première école de l’Est du Canada à posséder la technologie zSpace, laboratoire de réalité virtuelle et augmentée, le Mont a reçu le titre District of distinction pour son leadership et son innovation.

Le Mont Notre-Dame a aussi remporté, à deux reprises, la première place aux Prix de l’innovation en éducation de la Fédération des établissements d’enseignement privés du Québec pour :

  • son local zen, propice à la bienveillance, l’Ancrage;
  • son journal étudiant 100% numérique, Le M. mlemont.ca

Le programme d’éducation internationale (PEI)

Le Mont offre le PEI à toutes ses élèves, de la 1re à la 5e secondaire.

Trois profils s’ajoutent aux matières de base communes :

  • Arts
  • Langues
  • Sports et plein air

Le Mont propose aussi quatre concentrations :

  • Volleyball
  • Science (1er cycle)
  • Espagnol (2e cycle)
  • Danse (2e cycle)

Plus d’information sur le site lemont.ca

Découvrez d'autres reportages en lien avec l'éducation dans le cahier spécial préparé par La Tribune en cliquant ici.

FORMATION/ENSEIGNEMENT 2019

Quatre trucs simples pour une entrée au Cégep réussie!

Au cégep, contrairement à l’école secondaire, il n’y a pas de cloche pour annoncer le début et la fin des cours. Il n’y a pas de prise de présences chaque matin ni de semaine remplie de cours du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 16 h. Au cégep, chaque étudiant est plus autonome que jamais dans son parcours et dans ses choix. Ceci dit, il n’est pas laissé à lui-même non plus, surtout pas au Cégep de Sherbrooke.

1. Continuer d’encadrer son enfant, mais autrement

Bien qu’il soit maintenant considéré comme un adulte par ses enseignants, l’étudiant a encore besoin de soutien, et plus particulièrement durant sa première année. Ainsi, il est important que ses parents s’intéressent à son parcours en le questionnant sur son domaine d’études et ses résultats. En ouvrant des discussions « entre adultes » sur des sujets qui le concernent, les parents peuvent assurément démontrer leur appui et leur intérêt pour le futur métier de leur jeune!

2. Demander de l’aide avant qu’il ne soit trop tard

Au Cégep de Sherbrooke, plusieurs ressources sont disponibles pour appuyer les étudiants. D’abord les enseignants, qui se trouvent près des jeunes et savent ce qu’ils vivent, sont les premiers à pouvoir leur apporter un soutien rapide et les guider au besoin. De plus, durant la première session, les enseignants adaptent leur enseignement en tenant compte du fait que leurs étudiants sont en période d’adaptation.

Ensuite, il est possible de faire appel à des responsables de l’encadrement et des professionnels nommés « aides pédagogiques individuels » dans chaque programme d’études. Ces personnes sont présentes expressément pour aider les étudiants dans leurs difficultés, les accompagner dans leurs choix de cours et les conseiller tout au long de leurs études. 

Il existe aussi des centres d’aide dans diverses matières (philosophie, anglais, français, etc.) et même des services adaptés pour des personnes vivant avec un trouble d’apprentissage ou une situation de handicap.

Évidemment, tout cet accompagnement et ces ressources disponibles deviennent quasiment inutiles si l’étudiant hésite à partager ses inquiétudes ou à poser des questions. Tous les intervenants savent que les nouveaux arrivés sont un peu « perdus » au début et qu’ils ont besoin d’aide pour s’adapter, quoi de plus normal! Ils ne doivent donc pas hésiter à faire appel aux différents services disponibles.

3. Être à la bonne place

Les étudiants ont aussi accès à un service d’orientation qui peut les aider à valider leur choix de programme ou à se réorienter au besoin. Chaque année, un certain nombre d’entre eux changent de programme au cours de leurs études, et cela n’est pas un échec! Choisir le bon domaine d’études (et de carrière!) n’est pas toujours facile ni simple. L’important est d’entreprendre des démarches sérieuses et de se faire accompagner par des professionnels.  

4. Concilier les études et un emploi à temps partiel

Il est important pour les parents de discuter avec leur enfant de conciliation études-travail, si ce dernier choisit d’occuper un emploi. Le contexte actuel de pénurie de main-d’œuvre amène les employeurs à exiger beaucoup en termes d’heures, ce qui peut nuire aux études. Soutenir son jeune quand il choisit de prioriser ses études en limitant les heures de travail l’encouragera à continuer à s’affirmer en ce sens. 

Source : Josée Lange, enseignante et responsable du projet Transition secondaire-Cégep, Cégep de Sherbrooke

Découvrez d'autres reportages en lien avec l'éducation dans le cahier spécial préparé par La Tribune en cliquant ici.