FORMATION 2019

Maîtriser la science derrière la fabrication de la bière à l'Université Bishop's

L’industrie des microbrasseries est florissante. Cependant, il ne suffit pas d’être passionné et d’aimer la bière pour offrir des produits qui se démarquent… Il y a toute une science derrière le procédé brassicole, et c’est justement ce qu’on enseigne à l’Université Bishop’s.

Le certificat de deuxième cycle en Sciences brassicoles s’adresse aux diplômés en sciences qui souhaitent faire carrière dans le domaine, que ce soit comme assistant brasseur, brasseur, maître brasseur, analyste de produit et contrôle de la qualité, ainsi qu’en recherche et développement, que ce soit dans les brasseries artisanales ou industrielles. Ils seront également bien préparés pour mettre sur pied leur propre microbrasserie, si tel est leur but.

Ce programme unique a vu le jour grâce au professeur et chimiste Dale Wood, qui a d’abord lancé un cours sur l’histoire et les sciences de l’industrie brassicole, pavant la voie à ce certificat qui attire des gens de partout au Canada… même d’outre-mer! En classe, les étudiants sont initiés aux différents concepts scientifiques entourant les procédés et les ingrédients utilisés pour la fabrication de la bière. « C’est une chose de faire de la bière, c’en est une autre de comprendre comment elle se fait, qu’est-ce qui fait que certains ingrédients mis en ensemble donneront de bons résultats, que ce soit pour le goût en bouche, le pétillant, la stabilité du produit, etc. Par leurs connaissances, nos finissants peuvent notamment déceler où se situe le problème (trouble shooting), et ce, quel que soit le type d’équipement utilisé. De plus, de comprendre la science derrière le phénomène les rend plus imaginatifs lorsque vient le temps de créer de nouvelles recettes, car ils savent quels ingrédients pourront bien s’amalgamer ensemble… ou non », explique le professeur Dale Wood.

À cela s’ajoute un minimum de 200 heures de pratique, puisque l’Université Bishop’s possède sa propre microbrasserie – la plus petite du pays avec une capacité d’un baril! « On leur montre comment brasser des bières à partir de nos recettes standards, puis on les amène à développer les leurs. C’est aussi l’occasion pour eux de se familiariser avec les outils de laboratoire pour l’analyse et le contrôle qualité », précise Giovanni Venditti, responsable du programme.

Le laboratoire du programme ne sert toutefois pas qu’à ses étudiants… Saviez-vous que certaines des bières qu’on y prépare sont offertes au grand public? Surveillez bien les tablettes de votre marché d’alimentation! À travers le cours « Apprentissage par expérience », des étudiants d’autres programmes d’études collaborent d’ailleurs à la mise en marché et à l’essor de la marque.

TÉMOIGNAGES DE DIPLÔMÉS

Garrett Kean, diplômé et distilleur en chef chez Top Shelf Distillery de Perth, Ontario

« Je visais une carrière qui me permettrait d’exprimer librement ma créativité tout en utilisant mes connaissances en biochimie. L’objectif fut atteint! Chaque semaine, nous avions l’occasion d’appliquer ce que nous venions d’apprendre; on pouvait notamment brasser un lot de bières avec une grande liberté d’action. C’était aussi intéressant de se retrouver avec d’autres gens partageant notre passion; je m’y suis fait des amis pour la vie! C’est ça, l’expérience Bishop’s, un esprit de famille unique qu’on ne voit nulle part ailleurs. »

Frédérique Cloutier, diplômée, en poste à la Banff Ave Brewing Co

« Détentrice d’un bac en chimie de l’Université Bishop’s, je souhaitais retourner aux études, et ce nouveau programme collait parfaitement à mes intérêts. De plus, cette industrie a le vent dans les voiles. Aujourd’hui, je travaille dans une microbrasserie où je vois à toutes les étapes! Cette formation, très concrète, m’a donné de solides bases. Ce que j’aime aussi de Bishop’s, ce sont ses petites classes qui permettent à tous, étudiants et professeurs, de bien se connaître. »

Pour consulter le cahier spécial préparé par La Tribune dans son intégralité, cliquez ici.