Fame

Rêver, tout donner, recommencer

INSPIRATION En créant FAME pour le grand écran en 1980, le réalisateur Alan Parker était loin de se douter qu’il créait un monstre. Après avoir été porté au petit écran, la comédie musicale est devenue un véritable phénomène mondial. Près de quatre décennies plus tard, Serge Postigo relève le défi de recréer l’univers explosif de FAME sur la scène du Théâtre St-Denis, du 7 au 28 juin. Petite histoire d’un grand phénomène.

Voyage dans le temps

En 1980,  le film fait fureur. Mais ce n’est rien comparé au succès phénoménal de la télésérie qui, de 1982 à 1987, proposera plus de 136 épisodes à des millions de téléspectateurs rivés à leur petit écran.
Si la télésérie connait un tel succès, c’est qu’elle propulse littéralement ceux-ci dans l’univers explosif des arts de la scène.

Porté par le succès de FAME au petit et grand écran, David De Silva en fait une comédie musicale qui connaîtra à son tour son heure de gloire partout sur la planète. À quoi attribuer un tel succès ? Certainement au fait que, depuis des décennies, le message porté par FAME en est un d’espoir.