Contenu commandité
Abonnez-vous à nos infolettres. Obtenez en plus et assurez-vous de ne rien manquer directement dans votre boîte courriel.

FADOQ septembre 2019

Aider et se réaliser à travers le bénévolat

« J’ai beaucoup de plaisir et d’honneur à représenter nos aînés tant au niveau régional que national », explique Paul Legault qui entame une 4e année comme président de la FADOQ – Région Estrie, et qui occupe aussi depuis cette année le poste de vice-président pour le Réseau provincial FADOQ.

« Pour moi, nos aînés sont une richesse de notre société par leur sagesse, leur expérience, leur engagement et leur grand vécu, d’où l’importance de s’en occuper, de bien les représenter et de les protéger. Ceci représente justement la mission et les orientations du Réseau FADOQ qui est là pour assurer la santé, la sécurité, le bien-être, l’appartenance et l’autonomie de ses membres », rappelle-t-il.

Paul Legault a mené une longue carrière en gestion, mais ce sont principalement ses dernières années passées à la direction générale d’une résidence pour personnes âgées qui l’ont sensibilisé à la cause des aînés. « J’ai adoré travailler au contact des aînés; ces gens ont tellement à nous apprendre… D’ailleurs, je les consultais souvent et je les impliquais dans les différents projets de la résidence. » 

À peine la retraite commencée, Paul Legault était sollicité pour joindre le conseil d’administration de la FADOQ – Région Estrie. Depuis, il s’y engage avec cœur et passion, ne comptant pas ses heures! « C’est vrai que j’y consacre beaucoup de temps, mais la beauté du bénévolat, c’est qu’il profite autant à celui qui le fait qu’à celui qui le reçoit. À travers cette expérience, je me réalise et j’ai du plaisir à le faire sans attendre de retour. Cela me permet d’aider tout en redonnant à la société une partie de ce que je possède et que j’ai reçue. »

Les bénévoles, le moteur de la FADOQ

Comme pour bien des organisations, le bénévolat est une ressource essentielle pour que la FADOQ puisse offrir des formations et des activités aux quatre coins de la province. « Sans bénévoles, nous ne pourrions, avec seulement nos effectifs permanents, offrir à tous nos membres le support nécessaire, les activités pour les divertir et les garder actifs », fait remarquer M. Legault qui compte sur une solide équipe. « Autour de moi, j’ai des gens issus de différents secteurs d’activités : ils cumulent des expériences et des connaissances différentes, et c’est ça qui fait la force du conseil d’administration. Les bénévoles ont un savoir, un vécu, une sagesse qu’il ne faut pas perdre. C’est pourquoi je profite de cette vitrine à titre de président et au nom du CA pour remercier tous nos bénévoles de leur implication. Ils sont un maillon important. »

Vous aimeriez vous joindre à ce beau groupe de bénévoles? Il y a plusieurs façons de s’engager. Chaque club a besoin d’administrateurs et de gens pour voir au succès des activités. À la FADOQ – Région Estrie, on a aussi besoin de gens au sein du CA ou encore de formateurs pour certaines activités (cours d’informatique, Aînés-Avisés, programme Dans la peau d’un aîné). L’engagement peut être ponctuel ou à long terme. « L’important est de choisir quelque chose qui va en lien avec ses intérêts et ses talents : le plaisir doit être le moteur du bénévole! » souligne M. Legault qui précise que la FADOQ – Région Estrie offre de la formation et de l’accompagnement pour ses bénévoles.

 L’aventure vous intéresse? Appelez au 819 566-7748, poste 5.

Pour en savoir plus, consultez le cahier spécial préparé par La Tribune en cliquant ici.

FADOQ septembre 2019

Pas facile de dire non!

Au fil des multiples rôles accomplis au cours d’une vie, évolue une même personne : soi! La plupart des gens tentent de maintenir un équilibre pour leur santé, entre la satisfaction de leur besoin physiologique et émotionnel.

Seulement, les proches aidants partagent un trait commun : un dévouement sans bornes à l’endroit de la personne dont elle préserve le bien-être. Axées sur leur engagement, ces personnes s’oublient. Peu importe les raisons, bonnes ou mauvaises, provocant cette mise à l’écart de soi-même, c’est un constat de fait qu’il ne faut surtout pas juger. Certains d’entre eux peuvent avoir le sentiment d’être à la merci de la situation.

Savoir dire non : un geste de protection 

Quoi qu’il en soit, il vient un moment où se présente une occasion d’identifier les limites de ce que la personne aidante est prête à faire et compétente pour le réaliser. En prendre conscience est un premier pas. L’affirmer et l’appliquer est un défi de tous les instants ! Ensuite, il faut respecter cette zone lorsqu’elle est atteinte. Cela permet d’agir en accord avec le choix et les valeurs qui motivent l’implication d’aidant. Franchir et repousser les limites risque fort de nuire à la santé et de mener à l’épuisement.

Oser le délai de réflexion

Lorsqu’une demande est formulée, il importe d’abord de bien la comprendre.  Clarifier ce qui est attendu est essentiel avant de prendre une décision. Une fois que tout ce que comporte cette demande est précisé, un temps de réflexion pour évaluer la manière de la satisfaire est recommandé avant de prononcer la décision. Il peut suffire de quelques heures ou même quelques jours afin de ne pas répondre sous l’effet de la pression.

Faire un choix serein

Pour qui que ce soit, mieux vaut analyser ce que l’on est capable et prêt à faire de façon réaliste dans la mesure des aptitudes, des possibilités et des moyens à sa disposition. Simplement, cela suscite-t-il un intérêt, un désir de faire face à la demande ? Des plans et stratégies pour y parvenir sont-ils en train de s’élaborer ? Un sentiment d’enthousiasme prend naissance ou plutôt celui d’accablement ? Par la suite seulement, une bonne décision peut être prise et prononcée en toute honnêteté envers soi et les autres.

Inutile de justifier

Quelle que soit l’issue de la réflexion, oui ou non, la réponse doit être dite sans plus de détails. Parce que l’opinion d’autrui et le malaise causé par un jugement de valeurs sont à éviter. Si les variables ayant conduit à cette décision changent, il est toujours possible de changer d’idée. En général, les gens se sentent obligés de justifier leur refus afin de ne pas blesser, rallier  à son point de vue ou se donner bonne conscience. Peu importe l’insistance ou l’argumentation, ce qui compte est le respect de la limite atteinte, fermement.

Plus facile à dire qu’à faire

Dans le tumulte des activités quotidiennes et le rythme frénétique qui cadence les jours, une aide extérieure est parfois la bienvenue afin d’y voir plus clair. L’équipe professionnelle de conseillers aux proches aidants d’aînés disponible à Info-Aidant offre une écoute attentive et confidentielle. Le service est accessible en composant sans frais le 1 855 852-7784, ainsi que par courriel via le site Web www.lappui.org. En plus, cette personne identifiera avec vous quels sont vos besoins, ciblera comment reconnaître et fixer vos limites et saura référer les bonnes ressources auxquelles recourir pour vous soutenir.

Pour en savoir plus, consultez le cahier spécial préparé par La Tribune en cliquant ici.

FADOQ Septembre 2019

Joindre un club FADOQ pour apprendre, s’exprimer et tisser des liens

Être membre d’un club FADOQ, c’est avoir accès à plusieurs avantages, dont des rabais intéressants, mais surtout, c’est un excellent moyen de s’investir dans sa communauté, faire entendre sa voix et participer à des activités variées.

Participer à sa collectivité

Nicole Poulin est devenue membre FADOQ à 50 ans, il y a 24 ans, joignant le club de sa localité, Rayon de Soleil de Stornoway. « Comme j’étais encore sur le marché du travail, je participais à quelques activités seulement. À ma retraite, en 2008, je me suis impliquée plus activement. J’ai toujours travaillé avec les gens, alors j’avais besoin de continuer à voir des gens, et le club FADOQ est une belle façon de faire des rencontres et de garder un esprit d’équipe. »

Désormais aussi engagée au sein de la FADOQ – Région Estrie, Mme Poulin est représentante du secteur Mégantic qui regroupe les clubs de Lac-Mégantic, Ste-Marguerite-de-Lingwick, Woburn, Piopolis et Stornoway. «  Chaque club a ses activités en lien avec les intérêts de ses membres. Par exemple, à Stornoway, le baseball-poche est très populaire : des gens jouent chaque semaine et participent à des tournois. C’est alors l’occasion d’aller visiter d’autres clubs, et d’en accueillir chez nous provenant  d’une vingtaine de municipalités des alentours. »

Dans les clubs FADOQ situés dans de petites municipalités, la programmation est habituellement ouverte à toute la population. « C’est une belle façon de nous faire connaître! Dans certains clubs, nous mettons aussi en place des activités intergénérationnelles, avec l’école de la municipalité. » Le club FADOQ devient du même coup un acteur important de sa communauté. « À Stornoway, comme pour d’autres clubs, nos locaux nous sont prêtés gratuitement par la municipalité. Ça nous aide évidemment beaucoup, et question de retourner l’ascenseur, on sollicite les subventions disponibles aux groupements d’aînés pour investir dans le bâtiment : on a ainsi pu rénover la cuisine, ajouter un système de son, installer un climatiseur, etc. Toute la population en bénéficie, car ces installations profitent à bien d’autres organismes », rappelle Mme Poulin.

FADOQ septembre 2019

Un premier Rendez-vous Avenues.ca sous le signe du voyage et des saveurs !

Le 9 octobre prochain, vivez votre tout premier Rendez-vous Avenues.ca et découvrez cette initiative du Réseau FADOQ !

Branché sur vos passions, Avenues.ca est un média web qui vous propose une information crédible et pertinente autour de sujets qui vous intéressent ainsi que des Rendez-vous branchés. Le Réseau FADOQ est heureux d’avoir lancé ce projet novateur. Les Rendez-vous Avenues.ca sont des soirées ludiques autour de grands thèmes : Voyage, Culture, Dégustation et Inspiration. Il s’agit de rencontres avec des experts et des personnalités de l’heure sur des sujets qui vous font vibrer, axées sur une information de qualité et les échanges entre passionnés. 

Dans la région de l’Estrie, le premier Rendez-vous Avenues.ca en sera un axé sur les voyages et la dégustation : le Rendez-vous « Le voyage gourmand avec Hélène Laurendeau » se déroulera le 9 octobre à 19 h au Musée de la nature et des sciences de Sherbrooke. L’invitation est lancée!

Diététiste experte et amoureuse des voyages et de culture culinaire, Hélène Laurendeau présentera une conférence photos tout aussi passionnante qu’elle! La conférence sera suivie d’échanges autour d’un bon verre de vin. De plus, tous les participants recevront en cadeau la version électronique du très beau livre Voyages gourmands 50 itinéraires de rêve à travers le monde, gracieuseté de Guides de voyage Ulysse, d’une valeur de 24,99 $ !

Notez qu’aucun billet ne sera vendu à la porte et les places sont limitées. Nous vous invitons donc à réserver rapidement à : Avenues.ca/laurendeau

Suivez Avenues.ca sur le web, sur Facebook, et inscrivez-vous à l’infolettre pour ne rien rater!

Pour en savoir plus, consultez le cahier spécial préparé par La Tribune en cliquant ici.

FADOQ septembre 2019

Santé... Activité... ParticipAction... Implication

Le Réseau FADOQ rassemble et représente les personnes de 50 ans et plus dans le but de conserver et d’améliorer leur qualité de vie. Le Réseau défend et fait la promotion de leurs droits, valorise leur apport et les soutient par des programmes, services et activités.

À son Assemblée générale annuelle du 13 juin dernier, le Réseau FADOQ élisait une femme à la présidence, pour succéder à M. Maurice Dupont qui terminait son mandat de 6 ans.

Notre présidente, Mme Gisèle Tassé-Goodman, est une femme de coeur, d’actions, de réalisations et d’accomplissements. Sa grande préoccupation est de bien répondre aux attentes des membres et d’accroître leur satisfaction envers la FADOQ. Mme Tassé-Goodman a une très grande expérience vécue au sein du gouvernement fédéral pour avoir fait carrière dans la fonction publique, au niveau des politiques et de l’administration. Son domaine d’expertise sera des plus pertinents pour le Réseau, afin de sensibiliser davantage le gouvernement fédéral face aux attentes de notre organisation, pour nos aînés. Le but visé est de développer une plus grande complicité et une plus grande attention du fédéral et de tisser des liens plus serrés à l’exemple de ceux que nous avons su développer, avec le palier provincial.

Au nom de tous les membres FADOQ et en mon nom personnel, je tiens à remercier sincèrement M. Maurice Dupont pour son grand dévouement et acharnement tout au cours de son mandat pour représenter et défendre les droits et attentes des aînés du Québec, au niveau des différentes instances, et une bienvenue particulière à Mme Tassé-Goodman en lui souhaitant la meilleure des chances, au cours de son mandat.

Quelques mots pour lister les principaux dossiers sociaux sur lesquels le Réseau FADOQ continue à mettre temps et énergie pour sensibiliser les deux paliers gouvernementaux : le maintien de la retraite à 65 ans, la bonification de ce régime pour le travailleur optant de poursuivre son emploi après 65 ans, la bonification du Supplément de revenu garanti ainsi que des différents régimes de rente, donner des ressources suffisantes aux institutions oeuvrant en santé, soutenir financièrement les proches aidants, offrir plus d’aides financières pour le soutien à domicile, développer une politique nationale pour le vieillissement, etc.

Avec l’arrivée de l’automne, je vous encourage à prendre part aux différentes activités offertes par les clubs locaux et la FADOQ régionale. N’oubliez pas aussi de consulter notre site web pour prendre connaissance du grand éventail des formations offertes ainsi que les conférences mises à votre disposition. Ainsi, vous aurez la chance de vous maintenir en forme, de développer vos connaissances et de profiter d’un grand réseau de contacts.

Comme vous pouvez le constater, être membre d’un organisme comme la FADOQ vous procure beaucoup d’avantages, et je vous invite à consulter notre site web pour en connaître tout le contenu. Si vous avez 50 ans et plus et que vous n’êtes pas membre, n’attendez plus, joignez-vous au plus important réseau des aînés, et plus nous serons nombreux, plus grande sera notre force de représentation auprès des différentes instances, pour défendre nos droits collectifs.

Sur ce, je vous souhaite une bonne lecture et profitez au maximum des joies de l’automne.

Paul Legault, président
FADOQ – Région Estrie