La Tribune

L'APPUI

Proche aidant : par gentillesse, par amour, par devoir ou par obligation

Capitales Studio
Une réalisation du service de la promotion
On prend conscience que l’on devient proche aidant par la force des choses et non pas du jour au lendemain. Cette réalité s’installe petit à petit, évolue insidieusement et s’accentue au fur et à mesure que la personne accompagnée verra ses capacités diminuer.