Contenu commandité
La FADOQ, toujours là pour vous
La FADOQ, toujours là pour vous

FADOQ ESTRIE juin 2020

Deux bénévoles de la FADOQ - Région Estrie reçoivent la Médaille du lieutenant-gouverneur 

Découvrez le parcours de Bernadette Hamel et Yvan Tardif, deux bénévoles de la région, récemment honorés pour leur engagement.

Sa passion, son dévouement et son rayonnement dans sa communauté sont une véritable source d’inspiration…  Par son engagement, Bernadette Hamel invite au dépassement de soi, à l’autoréalisation de soi et à la fraternité, et suscite le vivre en bien-être, tout en célébrant la vie ensemble.

Bernadette Hamel est reconnue pour son humanisme, son authenticité et son empathie. En étant discrète, elle voit et entend les besoins des gens. À travers son regard, les personnes se sentent acceptées, respectées et entendues. « Une communauté grandit lorsque les différences de chacun, que ce soit par leurs conditions, leurs valeurs ou leurs croyances, sont un levier pour rejoindre davantage de gens », croit-elle. « Les gens doivent être reconnus à part entière et doivent s’épanouir dans une communauté inclusive et participative, où l’apport de chacun amène un plus collectivement tout en ayant un pouvoir d’agir sur celle-ci », ajoute Mme Hamel.

Bernadette Hamel

Une aide précieuse

Le bénévolat fait partie de la vie de Bernadette Hamel depuis des années, elle qui, en prenant soin de ses parents âgés, a eu un véritable coup de cœur pour les aînés. « Mon conjoint est aussi un homme très engagé, notamment au sein de plusieurs conseils d’administration, et je suis toujours là pour l’épauler; tout ce qui touche les documents informatiques, la paperasse, etc., je m’en occupe. » Il y a deux ans, en raison de son expérience et de ses connaissances du mouvement FADOQ, on l’invitait à joindre le C.A. du Club FADOQ – St-Denis de Brompton pour y tenir le rôle de secrétaire.

Faire ce qu’on aime

« Être bénévole, ça me permet de rester active, productive et à jour. Ça me garde vivante! Pour mener à bien des dossiers, il faut s’informer, fouiller, et ça nous garde alerte intellectuellement. On fait aussi plusieurs rencontres, et on développe un réseau social; c’est particulièrement important une fois à la retraite. Faire du bénévolat ne me demande pas d’efforts, car lorsqu’on fait ce qu’on aime, c’est facile. De réaliser toutefois que les gens apprécient ce que tu fais, c’est extrêmement valorisant, ça me nourrit et cela contribuer à développer l’estime de soi. »


« C’est en partageant et en s’entraidant que nous devenons heureux. »
Bernadette Hamel

Son parcours bénévole

Toujours disponible pour aider et donner un coup de main, Bernadette Hamel fait une différence auprès des aînés et de ses pairs dans sa communauté. Elle contribue activement à aider les aînés, notamment ceux de la FADOQ – Région Estrie, en s’impliquant dans l’organisation d’événements, tel que le Salon FADOQ Estrie.

Mme Hamel a également rempli la fonction de marguillière pour sa paroisse durant six ans, et de secrétaire au sein du conseil d’administration de son club FADOQ. Elle s’est également engagée à la guignolée des Chevaliers de Colomb, a servi des repas à la fête de Noël des enfants et a été membre de l’AFÉAS. 

Yvan Tardif

Les défis n’ont jamais fait peur à Yvan Tardif. Policier de formation, il a occupé des fonctions opérationnelles dans des domaines spécialisés, a été gestionnaire en tant qu’officier supérieur et a œuvré dans le développement et la transmission d’informations auprès des aînés. C’est pourquoi il remplit si bien son rôle de formateur bénévole en informatique auprès des 50 ans et plus.

Homme curieux et touche-à-tout, Yvan Tardif a un parcours riche en expériences. Et sa retraite ne l’a pas ralenti, au contraire! « Je m’intéresse à plein de choses. J’ai ce goût d’apprendre, mais aussi de partager mes connaissances. » C’est ainsi qu’il devenait formateur bénévole pour les Ateliers FADOQ.ca. La pandémie a mis sur pause les formations, mais M. Tardif a des idées pour relancer le tout… « Quand tout a arrêté en mars, il me restait un dernier cours à donner. Après quelques semaines, j’ai réussi à convaincre les gens de terminer la formation par visioconférence. J’aimerais bien utiliser cette formule pour des formations d’appoint : j’ai plusieurs idées de thèmes en tête, par exemple la photo avec la tablette. »

Yvan Tardif adore enseigner. « Je le fais non seulement pour partager, mais aussi pour ce que les gens en retirent. La technologie fait peur à plusieurs, et c’est pourquoi mon premier objectif est de faire tomber cette barrière, pour que les gens puissent vraiment profiter au maximum des technologies. Avec les téléphones intelligents et les tablettes numériques, la seule limite, c’est celle de notre imagination! »

Cet honneur l’a un peu pris par surprise. « On ne s’engage pas pour recevoir des récompenses, mais c’est sûr que je suis content! Le lieutenant-gouverneur m’a même appelé, le 18 mai, pour me féliciter, puisqu’en raison des circonstances, il n’y aura pas de cérémonie cette année. »

Comme policier, Yvan Tardif s’est mis au service de la population. Ce besoin d’aider les gens est tout aussi présent aujourd’hui. « Le bénévolat me permet de demeurer actif dans ma communauté. »


« Le bénévolat me permet de demeurer actif et au service de ma communauté. »
Yvan Tardif

Son parcours bénévole

De 2004 à 2010, Yvan Tardif fut actif au sein de l’Université du Troisième Âge (UTA) de l’Université de Sherbrooke. D’abord comme étudiant, puis comme administrateur au C.A. de l’Association des étudiantes et étudiants aînés, de 2006 à 2010. De 2008 à 2010, il a même occupé le poste de président. Durant ces années, il a aussi siégé sur le comité de programmes, un an comme membre et deux ans comme président. 

Depuis 2012, Yvan Tardif enseigne bénévolement l’informatique à la FADOQ – Région Estrie, notamment le fonctionnement des produits Apple tels que l’iPhone et l’iPad. Il participe également à plusieurs événements ad hoc organisés par la FADOQ – Région Estrie, par exemple lors du Salon annuel FADOQ – Région Estrie.

Le nombre d’années consacrées et la nature du bénévolat effectué par M. Yvan Tardif reflètent bien à quel point cet homme accorde de la valeur à sa communauté et en particulier aux aînés qui le côtoient.

Consultez le cahier spécial de la FADOQ - Région Estrie préparé par La Tribune en cliquant ici.