L'APPUI ESTRIE

Comment amener la famille à s’engager davantage?

La famille est généralement la principale source de soutien, d’aide et de réconfort, non seulement pour la personne aidée mais aussi pour l’aidant qui s’en occupe directement. Dans plusieurs cas, le soutien et les responsabilités reposent sur les épaules d’une seule personne au sein de la famille.

Parfois, en tant que proche aidant«principal », vous considérez que le soutien des autres membres de la famille vous manque, qu’il est insuffisant, des fois totalement absent. Il est naturel que vous viviez un sentiment d’accablement. Mais, vous tenez bon puisqu’il le faut bien. Cela peut avoir des répercussions sur les relations familiales et isoler chacun dans son monde. Pour rompre le cercle vicieux, l’isolement, pour obtenir le support espéré, du réconfort et partager vos difficultés quotidiennes, il faut rétablir une bonne communication avec les membres de votre entourage. C’est essentiel.

Si vous ne le leur expliquez pas, ils ne peuvent saisir la somme de préoccupations avec lesquelles vous jonglez constamment. C’est une erreur de penser que c’est une évidence et qu’ils devraient s’en rendre compte. Tout ce qu’eux voient, c’est que vous vous organisez fort bien!

Quand vous avez besoin qu’ils interviennent, il faut vous montrer le plus précis possible et exprimer l’aide à laquelle vous aspirez en commençant par : « j’aimerais que », « j’ai besoin de », « je me demandais si vous pouviez », « je suis à la recherche de », etc. Suggérez-leur des pistes de solutions dirigées, une période de réflexion et un délai de réponse pour confirmer leur choix d’engagement qui satisfait vos attentes mutuelles. Il est primordial de se concentrer sur les moyens de combler les besoins de l’aidé, en veillant à ce que la répartition des tâches respecte les possibilités de chacun.

Il se trouve des histoires de vie où la famille fait défaut. Alors, votre entourage amical peut prêter main forte ou une oreille plus attentive à vos besoins et vous remplacer ponctuellement.

Heureusement, il existe aussi des ressources pour vous soutenir et vous accompagner, tels que la Société Alzheimer Estrie, Parkinson Estrie, le Centre de santé et de services sociaux, le Réseau d’Amis, les services de maintien à domicile ou encore les Centres d’action bénévole dans les différentes MRC.

Quelques fois, le fait de simplement ventiler votre embarras constitue un soulagement à la base. Ensuite, vous serez apte à préparer une rencontre du type conseil de famille qui sera positive.

L’équipe professionnelle de conseillers aux proches aidants d’aînés disponible à Info-Aidant offre une écoute attentive et confidentielle. Le service est accessible en composant sans frais le 1 855 852-7784, ainsi que par courriel via le site Web www.lappui.org. En plus, cette personne identifiera avec vous quels sont vos besoins, reconnaître et fixer vos limites et saura référer les bonnes ressources auxquelles recourir.

Source : Sonia Leclerc, agente de communication et de développement à l’Appui Estrie. Inspirée d’un texte de Julie Martin, conseillère aux proches aidants Appui Centre-du-Québec et de la capsule vidéo du RAAN de Sherbrooke : http://www.raan.ca/capsule-video-sur-la-communication/.

Pour en savoir plus, consultez le cahier spécial préparé par La Tribune en cliquant ici.