Patrice Poulin et Jeff Bernier, propriétaires d'Engrenages Sherbrooke.

Engrenages Sherbrooke

Investir pour poursuivre l’essor de l’entreprise

À 50 ans, Engrenages Sherbrooke est plus dynamique que jamais! Propriété depuis 2012 de Jeff Bernier et de Patrice Poulin, l’entreprise a investi des sommes importantes ces dernières années pour renouveler ses équipements, et d’autres beaux projets sont dans l’air, dont l’agrandissement des locaux en 2019.

« On veut propulser l’entreprise à un autre niveau. D’autres équipements à commande numérique s’ajouteront, et pour supporter cette croissance, il nous faudra plus d’espace », nous explique M.  Bernier qui, quelques mois après avoir acquis l’entreprise, approchait Patrice Poulin pour qu’il devienne son associé. « Patrice est très fort techniquement, et ensemble, on forme un solide duo d’entrepreneurs. D’ailleurs, les succès d’Engrenages Sherbrooke reposent vraiment sur un travail d’équipe : on participe tous au même objectif, soit que l’entreprise brille dans ses marchés respectifs. »

Diplômé en Techniques de génie mécanique, Jeff Bernier avait auparavant œuvré comme directeur de service technique puis à titre de directeur d’usine avant de saisir cette opportunité de se lancer à son compte. « Je recherchais une entreprise spécialisée dans le génie mécanique, mais aussi dans les produits sur mesure. » Quand il a su que les propriétaires d’Engrenages Sherbrooke souhaitaient vendre, il a vu en cette entreprise qui répondait à ses objectifs un grand potentiel. « L’entreprise était déjà réputée pour la qualité de son savoir-faire, et était l’une des rares en région spécialisée en engrenage. On souhaitait donc poursuivre dans cette voie en développant de nouveaux marchés, d’où les nombreux investissements. On veut être dynamique, se démarquer et démontrer qu’on est là pour cinquante autres années! »

Également diplômé en Techniques de génie mécanique, Patrice Poulin connaissait bien l’entreprise puisqu’il avait travaillé chez Engrenages Sherbrooke de 1995 à 2003. « J’ai travaillé les années suivantes à l’Université de Sherbrooke, mais quand Jeff m’a approché, j’étais prêt à relever ce genre de défi. » Un peu comme il le faisait à l’université en supportant techniquement les étudiants dans leurs projets, Patrice Poulin partage désormais ses connaissances au personnel en place, tout en apprenant d’eux. « C’est un domaine où l’on ne cesse d’apprendre et ici, comme on fabrique des pièces différentes, pour des marchés différents, on fait souvent face à des situations jamais vues. Ça tombe bien, car j’adore la résolution de problèmes! De trouver des solutions personnalisées pour chacun de nos clients, c’est ce qui rend mon travail si intéressant. »

Patrice Poulin trouve aussi stimulant de voir que l’entreprise s’améliore toujours. « On investit, on va chercher de nouveaux clients, bref on a le regard tourné vers l’avenir. On vient de revoir entièrement notre image, avec un nouveau logo et un nouveau site web. On est vraiment fier de célébrer les 50 ans de cette entreprise fondée par Réjean Hallé, et de contribuer désormais à son essor. »

Pour consulter le cahier spécial préparé par La Tribune dans son intégralité, cliquez ici.