Engrenages Sherbrooke

À chaque jour ses défis!

Chez Engrenages Sherbrooke, le travail n’est jamais routinier ni monotone! « Quand on entre le matin, on ne sait jamais exactement de quoi notre journée sera faite », souligne le président et copropriétaire de l’entreprise, Jeff Bernier, qui compte sur une équipe solide pour relever les défis de la fabrication sur mesure.

L’entreprise sherbrookoise embauche près d’une trentaine de personnes : des machinistes, des opérateurs, des soudeurs et des employés spécialisés. Son équipe est composée de gens d’expérience, à qui s’ajoutent de nouveaux venus dans le domaine. « Nos employés ont le système D très développé! Comme on ne fabrique pas en série, ça prend des gens qui ont de la jugeote et cette capacité de s’adapter et de trouver rapidement des solutions. Chaque commande qu’on reçoit est différente, mais en même temps, c’est ce qui contribue à rendre notre travail motivant. »

La meilleure place pour travailler!

Jouissant déjà d’une solide réputation, l’entreprise a investi énormément ces dernières années pour renouveler son parc d’équipements. Et d’autres investissements sont à venir. « Je veux faire d’Engrenages Sherbrooke un endroit stimulant où travailler. C’est un secteur où recruter de la main-d’œuvre qualifiée est un défi, et nous pensons que c’est d’abord en offrant des défis intéressants que nous pourrons attirer et garder nos employés. Ils sont d’ailleurs intégrés dans les projets; même pour l’achat de nouvelles machines, le travailleur concerné nous accompagne dans le choix du nouvel équipement! » ajoute M. Bernier qui est très présent sur le plancher. « Cela me permet de bien comprendre les besoins de mes employés et de mieux les supporter. »

Les projets plein la tête, Engrenages Sherbrooke veut aussi démontrer à son personnel que l’entreprise est encore là pour un autre 50 ans. « On est loin de nous asseoir sur nos succès, au contraire, on est toujours à la recherche de méthodes de travail plus efficaces et continuellement en développement de nouveaux marchés. »

Travaillant chez Engrenages Sherbrooke : Adélaïde Bureau, adjointe administrative et Micheline Cournoyer, contrôleure.

Former la relève

Pour continuer de livrer la marchandise, l’entreprise doit compter sur une relève allumée et solide. Depuis quelques années, elle accueille des stagiaires qui alternent entre leurs études et leur travail chez Engrenages Sherbrooke, une formule qui a fait ses preuves et qu’apprécient autant l’entreprise que les futurs machinistes! « Comme nous faisons une multitude de types de pièces, nos stagiaires ont l’occasion d’en apprendre énormément. » L’entreprise recrute aussi à l’international pour combler ses besoins en main-d’œuvre, notamment aux Philippines. «Nous avons actuellement deux travailleurs philippins, et trois autres s’ajouteront bientôt », mentionne M. Bernier.

Engrenages Sherbrooke propose également un milieu de travail agréable et sécuritaire. « Il règne un bel esprit d’équipe au sein de l’entreprise. Nous avons d’ailleurs un comité de loisirs et quelques activités sociales. Par exemple, pour souligner nos 50 ans, nous avons organisé un méchoui pour nos employés qui ont chacun reçu une trousse promotionnelle 50e anniversaire. » Des investissements ont aussi rendu les équipements plus sécuritaires. « On forme notre personnel en ce sens. »

Lucas Perry, technicien-méthode, Patrick Caron, technicien en génie mécanique et Stéphane Laroche, coordonnateur aux ventes.

Pour consulter le cahier spécial préparé par La Tribune dans son intégralité, cliquez ici.