Le groupe d’étudiantes et d’étudiants du Cégep de Sherbrooke ayant pris part au projet réalisé au Népal.

ÉDUCATION JANVIER 2020

Quand la mécanique nous mène au Népal

Peu de gens se doutent qu’il est possible de combiner formation en mécanique au Cégep de Sherbrooke et voyage humanitaire. Pourtant, c’est ce que permet le programme Technologie de maintenance industrielle, avec un projet qui vise à rénover et installer des équipements de fromagerie.

Depuis une dizaine d’années, le programme a réalisé plusieurs séjours pédagogiques à l’étranger ayant pour but d’améliorer la qualité de vie de populations moins nanties à l’international.

« En plus d’améliorer le quotidien de personnes plus vulnérables, ces projets servent à confronter les étudiants à des situations inattendues sur le terrain et à développer leur autonomie et leur créativité loin du confort de la maison et du Cégep », indique Pierre Masson, enseignant au Cégep de Sherbrooke.  

Départ pour le Népal

C’est ainsi qu’en mai 2019, huit étudiantes et étudiants accompagnés de deux enseignants sont allés au Népal pendant trois semaines pour installer des équipements de fromagerie qu’ils avaient fabriqués ou rénovés au cours de leur session d’études. 

En plus des étudiants en Technologie de maintenance industrielle, des étudiants en Techniques de systèmes ordinés et en Sciences humaines ont fait partie du groupe de voyageurs. 

Une expérience pour repousser ses limites

Sur place, les étudiantes et étudiants ont dû s’adapter rapidement à l’environnement et aux conditions de vie précaires des paysans. Ils ont d’abord visité une fromagerie déjà implantée pour ensuite construire celle qui accueillerait leur nouvelle écrémeuse rénovée à Sherbrooke. « Nous avons construit la structure de la fromagerie sur place avec des pierres, de la boue et des branches de bois trouvées aux alentours », raconte Pierre Masson. 

La femme du berger qui teste pour la première fois l’écrémeuse rénovée et installée par les étudiants du Cégep de Sherbrooke.

L’installation des équipements s’est bien passée, même si les membres du groupe ont dû improviser à quelques reprises avec le peu de moyens mis à leur disposition. Et cette installation fonctionnelle permettra à la population locale d’assurer son autonomie dans la production et la conservation du fromage. L’air de rien, c’est un immense cadeau pour ces personnes qui vivent très loin des centres urbains.

Grâce à ces expériences pratiques, ces étudiantes et étudiants issus de domaines d’études différents ont pu partager leurs connaissances respectives et mettre en application de façon concrète ce qu’ils avaient appris en classe.

Beaucoup d’autres programmes du Cégep de Sherbrooke offrent la possibilité aux étudiantes et étudiants d’effectuer des séjours pédagogiques à l’étranger. 

En savoir plus sur le programme Technologie de maintenance industrielle : cegepsherbrooke.qc.ca/TMI

Découvrez d'autres reportages en lien avec l'éducation dans le cahier spécial préparé par La Tribune en cliquant ici.