Le Cégep de Sherbrooke a lancé, en 2019, une campagne promotionnelle informant les élèves des nombreuses possibilités qu’offrent les formations préuniversitaires artistiques.
Le Cégep de Sherbrooke a lancé, en 2019, une campagne promotionnelle informant les élèves des nombreuses possibilités qu’offrent les formations préuniversitaires artistiques.

ÉDUCATION JANVIER 2020

Des programmes artistiques ouvrant grand les portes de l’université

Capitales Studio
Une réalisation du service de la promotion
Au secondaire, on favorise la persévérance des élèves grâce aux concentrations en sport, en art ou en sciences, qui permettent de jumeler les passions et les études. Et si c’était aussi possible au Cégep?

Des programmes préuniversitaires comme Danse, Musique ou Arts visuels, offerts au Cégep de Sherbrooke, permettent justement à de jeunes adultes de se préparer pour leur entrée à l’université dans une foule de programmes, sans pour autant délaisser leurs passions.

Étudier en musique pour devenir avocat

On pense souvent qu’une étudiante ou un étudiant en Musique souhaitera évidemment devenir musicien professionnel. Pourtant, la réalité est beaucoup plus nuancée. S’il le désire, il pourra bien sûr entreprendre un baccalauréat en musique après ses études collégiales et poursuivre une carrière dans le domaine. Mais s’il décide de se diriger plutôt vers l’enseignement, les communications, le droit, l’informatique ou l’administration, il aura aussi ces possibilités! Pour faire un choix éclairé, il est donc important de vérifier toutes les ouvertures qu’amène un programme. 

« Étudier en musique a été très avantageux pour moi, a exprimé Anne-Marie Pion, diplômée en Musique au Cégep de Sherbrooke. Être dans un domaine que j’aimais me motivait à aller à l’école. J’avais plus de facilité à avoir de bonnes notes, ce qui m’a finalement ouvert des portes à l’université. Je dirais que mon DEC en musique m’a vraiment aidée à me rendre en droit. »

Choisir un programme qui nous ressemble

Aussi, avant de choisir un programme, il est important de bien s’informer pour éviter de tomber dans le piège des fausses perceptions et des stéréotypes ou de réduire la réalité d’un métier à l’une de ses facettes.

« Beaucoup d’élèves du secondaire se font une idée très précise d’un domaine ou d’un métier, sans s’être réellement informés, explique Chantale Desjardins, conseillère d’orientation au Cégep de Sherbrooke. Par exemple, on les entendra dire que pour aller en Techniques policières, il faut surtout aimer conduire. Ou encore, qu’un travail en administration est forcément un travail qui se fait seul dans son bureau. Bien sûr, ces domaines comportent des aspects beaucoup plus larges que ça! Le futur cégepien doit fouiller, consulter le site du Cégep ou son conseiller d’orientation pour être en mesure de choisir un programme en fonction de qui il est et de ce qu’il aime. » 

Liste des programmes préuniversitaires offerts au Cégep de Sherbrooke et quelques exemples de programmes universitaires auxquels ils donnent accès*.

  • Arts visuels : architecture, urbanisme, communications, administration, enseignement, histoire, informatique, droit et psychologie
  • Arts, lettres et communication : littérature, relations publiques, théâtre, anthropologie, sciences politiques, économie, mathématique, géographie, service social, psychologie
  • Danse : criminologie, traduction, enseignement, mathématiques et informatique, design industriel, actuariat, gestion des ressources humaines
  • Histoire et civilisation : psychoéducation, marketing, études politiques appliquées, informatique de gestion, journalisme, architecture
  • Musique : sciences commerciales, enseignement, droit, psychoéducation, informatique et génie logiciel, géographie, administration-comptabilité, relations industrielles
  • Sciences de la nature : médecine, optométrie, pharmacologie, génie mécanique, agroéconomie, adaptation scolaire et sociale, administration-finance, sexologie
  • Sciences humaines : marketing, administration-entrepreneuriat, neuroscience cognitive, informatique, communication, littérature, droit, psychologie, anthropologie
  • Sciences informatiques et mathématiques : informatique et mathématique, génie civil, biologie moléculaire, économie et politique, administration, relations publiques, études de l’environnement, urbanisme, langues modernes
  • Sciences, lettres et arts : biologie, médecine, sciences infirmières, chimie, génie électrique, écologie, enseignement, économie et politique, rédaction professionnelle, psychologie

*Certains programmes universitaires exigent quelques préalables supplémentaires.

Découvrez d'autres reportages en lien avec l'éducation dans le cahier spécial préparé par La Tribune en cliquant ici.