Économie sociale 2019

La reprise collective : une avenue pour la pérennité économique des régions

Selon le portrait 2017 du repreneuriat de PME au Québec réalisé par l’École de gestion de l’UQTR, 23 % des propriétaires majoritaires de PME au Québec ont l’intention de procéder au transfert de leur entreprise d’ici 2022. Dans ce contexte, la reprise d’une entreprise par une coopérative ou un OBNL est souvent une option méconnue des entrepreneurs cédants et des professionnels impliqués dans le domaine du transfert d’entreprise. Et pourtant…

La reprise collective, c’est lorsque des employés, des clients ou des fournisseurs reprennent une entreprise pour l’exploiter collectivement sous forme d’une coopérative ou, dans certains cas, d’un OBNL. Le Centre de transfert du Québec (CTEQ) travaille à sensibiliser les entrepreneurs à cette option en amont de leur réflexion sur le transfert de leur entreprise. « Quand on analyse le contexte démographique, il y a fort à parier qu’il y aura une croissance exponentielle des départs à la retraite de propriétaires d’entreprise dans les prochaines années. Cela pourrait entraîner des perturbations significatives dans le tissu socioéconomique des régions du Québec. Ainsi, la reprise collective – qui s’appuie sur des acteurs comme les employés ou les collectivités – permet à court terme à un collectif de regrouper un levier financier important et une capacité de gestion afin d’acheter une entreprise et donc, de maintenir dans les localités la propriété de l’entreprise et les emplois et expertises. À moyen terme, l’ancrage territorial créé par ce type de reprise favorise le développement économique régional durable. Pourquoi ? Parce que les coopératives affichent un taux de survie supérieur aux entreprises privées et contribuent à une répartition de la richesse plus équitable », affirme Jean-Pascal Dumont, coordonnateur provincial au repreneuriat collectif au CTEQ.

LE CTEQ PARTENAIRE DES PROJETS DE REPRISE COLLECTIVE

Le CTEQ informe, supporte et oriente les entrepreneurs dans leur projet de transfert à une entreprise collective. L’accompagnement apporté dans ce type de transfert se réalise en collégialité avec les spécialistes des CDRQ et ceux des fédérations coopératives. Le dernier projet de reprise collective appuyé par le CTEQ en Estrie est celui de l’achat de CJAN Estrie-Bois-Francs situé à Asbestos par la Coopérative Radio Web Média des Sources. « Le fait de former une coopérative pour acheter l’entreprise a été un énorme avantage. La mission de la coopérative qui est de fournir aux citoyens de la région un média d’information locale dépasse l’unique objectif de maximisation des profits, donc nous avons reçu l’appui de plusieurs parties prenantes du milieu municipal et de l’écosystème de l’entrepreneuriat collectif. Ces appuis ont été névralgiques pour la réalisation du projet. De plus, le fait que des employés soient membres de la coopérative, et donc, qu’ils investissent temps et argent dans le projet, cela favorise le sentiment d’appartenance et le degré d’implication de ces derniers au sein de la radio. Le jour où la coopérative pourra dégager des surplus suffisants, ils pourront en bénéficier par le biais de ristournes », souligne Gilles Vachon, président de la coopérative et l’un des leaders du projet. 

SOUTIEN FINANCIER POUR LES PROJETS DE REPRISE COLLECTIVE

« Pour le financement, ces projets peuvent compter sur un réseau de partenaires spécialisés en entrepreneuriat collectif. À cet égard, le Programme d’appui à la reprise collective d’entreprises (PARC) se distingue et offre un financement de quasi-équité qui vient faciliter l’acquisition d’une entreprise pour la transformer en coopérative », soulève Jean-Maxime Nadeau, directeur coopératives et autres entreprises d’économie sociale chez Investissement Québec. 

Également, le CTEQ administre le Programme de soutien à la reprise collective (PSRC) qui peut financer une partie des dépenses admissibles lors de projet de transfert d’une entreprise à une coopérative ou un OBNL. 

Pour plus d’informations : https://ctequebec.com/programmes/la-reprise-collective/

À PROPOS DU CTEQ 

Le CTEQ a pour mission de traiter l’enjeu de la relève des dirigeants et du transfert d’entreprise. Le CTEQ est soutenu financièrement par le ministère de l’Économie et l’Innovation qui lui a spécifiquement confié le mandat de sensibiliser, d’informer, de coordonner, de mailler et référer les entrepreneurs dans leur processus de transfert et reprise d’entreprises.

www.ctequebec.com

Consultez le cahier spécial sur l'économie sociale de La Tribune en cliquant ici.