Daphné Bélanger, Cynthia St-Arnaud-Dionne, Léa Renault, Héléna Labelle, Shannon Mbewa et Tommy Roadley-Trohatos.

Économie sociale 2019

La Coopérative de l’Université de Sherbrooke rayonne!

En 1966, les étudiants de l’Université de Sherbrooke ont fondé leur coopérative afin d’obtenir des produits répondant à leurs besoins, de créer leurs emplois et de réinvestir les surplus dans leur communauté. D’un simple dépanneur, la Coopérative de l’Université de Sherbrooke est devenue le partenaire privilégié de l’Université pour offrir les services de librairie, de papeterie, d’accessoires informatiques, d’accessoires médicaux, de reprographie ainsi que d’articles promotionnels à l’effigie de l’institution et du Vert & Or, et ce, sur les trois campus. À tout cela, s’est ajoutée en 2009 sa division alimentaire Café Caus qui gère la cafétéria principale, 7 casse-croûtes, 3 cafétérias dans deux institutions privées et les casse-croûtes à l’aréna Léopold-Drolet. Café Caus offre également un service traiteur pour petits et grands événements.

DES SERVICES RENOMMÉS

Aujourd’hui, la Coopérative rayonne bien au-delà des murs de l’Université grâce, entre autres, à son service traiteur qui ne cesse de gagner en popularité. « Récemment,  notre chef exécutive, Carolyn McKinnell, s’est vu décerner le prix Restaurateur remarquable par Créateurs de saveurs Cantons-de-l’Est pour sa contribution à promouvoir les produits locaux.  Aussi, nous accueillons chaque année des événements d’envergure comme le Festival des Harmonies du Québec où nous servons plus de 6 500 repas par jour. Notre cafétéria peut également se métamorphoser pour accueillir des banquets jusqu’à 300 personnes et des activités comme des partys de Noël », mentionne Stéphanie Lemay, directrice générale de la Coopérative de l’Université de Sherbrooke.

Cette entreprise sociale a également élargi sa division librairie avec une 4e succursale ouverte en 2018 au Séminaire de Sherbrooke afin d’y servir les étudiants et le personnel. De plus, ce département détient un agrément général et un agrément spécialisé en médecine lui permettant de desservir les bibliothèques scolaires et municipales de l’Estrie ainsi que les hôpitaux du Québec.

Équipe de direction et membres du CA : David Marchand, directeur des opérations – Librairie, Alexandra Pardinas, directrice des finances, Stéphanie Lemay, directrice générale, Eddy Fortin, Manon Chamberland, directrice des opérations – Café Caus, Ismael El Yassini, Roxane Gaudreault.
À l’arrière : Dave Bouchard, Nicolas Delisle-Godin, Nicolas Sylvestre, Daniel Labonté, Joannie Connell, Judith Beaudoin, Eddy Supeno, président du CA, Claude-André Guillotte, Jonathan Fournier.

UNE CROISSANCE ÉCORESPONSABLE

La Coopérative ne cesse de croître tout en préconisant des actions en accord avec le développement durable et les principes coopératifs. « Nous venons d’emboîter le pas au réseau  La tasse  afin d’éviter les gobelets à usage unique lors de l’achat d’un café. La personne verse un dépôt de 5 $ pour obtenir La tasse, boit son café et retourne celle-ci auprès d’un commerce participant pour se faire rembourser son dépôt. Nous offrons ce service au dépanneur du Campus principal et dans nos points de vente alimentaire du Campus principal et du Campus de la santé », explique madame Lemay. 

Toujours à l’affût des besoins de ses membres, la Coopérative a aussi collaboré au projet  RÉGime : on revend vos livres en trop qui a été initié dans le cadre d’un cours de l’École de gestion.  « En fait, 17 étudiants ont mis sur pied un système d’achat et de revente de livres scolaires usagés et ils ont demandé à la Coopérative de le déployer afin de l’offrir à toute la communauté étudiante. C’est un bel exemple de la collaboration que nous avons avec nos membres », précise-t-elle.

Imed Bourogaa.

UN SUCCÈS D’ÉQUIPE

Le succès repose également sur le dévouement des 94 employés compétents et engagés. « Nous avons une belle équipe qui comprend 27 étudiants, 8 diplômés de l’UdeS, des  personnes comptant de nombreuses années de service, 22 personnes immigrantes et des personnes retraitées qui se joignent à l’équipe pour une deuxième carrière, dont Madeleine, qui s’est jointe à l’équipe de Café Caus à l’âge de 71 ans. Depuis 13 ans, elle est fidèle au poste et a servi de nombreux clients, dont ses trois petites-filles qui ont étudié à l’UdeS. »  

Madeleine Collins.

UNE BELLE RECONNAISSANCE

« Nous sommes heureux des initiatives déployées au cours des dernières années pour faire connaître nos services à tous. Les résultats sont très satisfaisants et nous poursuivons dans ce sens », conclut la directrice de cette coopérative qui compte plus de 52 000 membres à qui elle octroie des remises instantanées sur plusieurs produits et offre aux individus et aux entreprises la possibilité d’utiliser ses services sans être membres. 

usherbrooke.coop  /  cafecaus.ca

Consultez le cahier spécial sur l'économie sociale de La Tribune en cliquant ici.