Économie sociale 2019

Comptoir familial de Sherbrooke : 60 ans à récupérer et aider sa communauté

Comment éviter que de bons articles se retrouvent à la poubelle? En leur offrant une deuxième vie! C’est ce que fait le Comptoir familial de Sherbrooke depuis 60 ans. Nourri par la générosité de la population locale, l’inventaire se renouvelle quotidiennement, permettant aux gens de trouver vêtements, chaussures, petits appareils électriques, vaisselle, objets décoratifs, jouets et bien d’autres à très bas prix.

Afin que tous puissent avoir accès à des produits de qualité, le Comptoir familial a établi une politique de bas prix universel : par exemple 50 cents pour un chandail, 1 $ par pantalon, quelle que soit la marque. Décidément la boutique d’occasion la plus abordable en région! On l’appelle même la Boutique C.

Grâce à une équipe de bénévoles aguerris, les nouveaux arrivages sont évalués, triés, rangés dans des boîtes bien étiquetées puis entreposés. Chaque jour de semaine, une quarantaine de boîtes sont apportées à la boutique, selon les besoins et les saisons : il y a donc toujours du nouveau! Mais plus que des aubaines, les gens trouvent à la boutique beaucoup de chaleur humaine. « On a plusieurs clients réguliers. Avec le temps, le Comptoir familial devient pour ces gens un milieu de vie. Nos bénévoles ont le temps de les saluer, de prendre de leurs nouvelles. C’est très apprécié », remarque Micheline Larouche, présidente du conseil d’administration. « Pour les personnes immigrantes, venir au Comptoir familial est aussi une belle façon de s’initier à notre langue, à notre culture, à notre monnaie. On reçoit d’ailleurs régulièrement des classes de francisation », ajoute la directrice générale Guylaine Ruest.

REDONNER À SA COMMUNAUTÉ

Avec une moyenne d’achat de 5,68 $ par client, le Comptoir familial de Sherbrooke fait beaucoup. L’organisme fonctionne sans subvention et possède sa bâtisse. Il lui en reste même pour donner généreusement à sa communauté. « On fait, sur référence d’une quinzaine d’organismes, des dépannages vestimentaires; nos surplus de livres sont remis au Club Rotary, à des bibliothèques, etc.; nous sommes un important donateur corporatif de Récupex. Enfin, nous faisons des dons en argent pour soutenir des organismes : en 60 ans, on a ainsi distribué 750 000 $ », explique Mme Larouche. 

« C’est grâce au volume de nos ventes qu’on peut aider autant, et ce volume, on l’obtient d’abord grâce à la fidélité de la population qui, jour après jour, nous apporte ses dons, et aussi grâce au travail incroyable des 3 employés et des 110 bénévoles », ajoute Mme Larouche. Il faut aussi remercier tous les membres du conseil d’administration qui se sont succédé depuis 60 ans. Chacun a posé sa pierre et a laissé sa marque. L’équipe du Comptoir familial est prête à poursuivre l’œuvre pour encore 60 ans…

comptoirfamilialdesherbrooke.com

Consultez le cahier spécial sur l'économie sociale de La Tribune en cliquant ici.