ÉCOLE PLEIN SOLEIL (ASS. COOP.)

Apprendre l’anglais dans le plaisir!

Marcel Blais enseigne l’anglais aux élèves de la 1re à la 6e année. « Je suis en classe avec eux tous les jours. Je les vois grandir, évoluer… C’est ce qui m’a attiré à l’École Plein Soleil (Ass. coop.), cette possibilité de tisser des liens avec mes élèves. Dans le réseau des écoles publiques, les enseignants spécialistes comme moi se promènent d’une école à l’autre, mais j’avais besoin de développer un sentiment d’appartenance à une école et d’être une personne signifiante pour mes élèves », explique M. Blais.

Si l’École Plein Soleil (Ass. coop.) a toujours donné plus d’heures de  cours d’anglais que les autres écoles primaires, à partir de cette année, ce le sera encore davantage! En 6e année, les élèves auront 8 heures et demie de cours d’anglais par semaine, ce qui équivaut à un programme d’anglais intensif, mais réparti sur toute l’année. En 5e année, ce sont cinq heures d’anglais par semaine, quatre heures pour les élèves de 3e et 4e année, et trois heures pour ceux de 1re et de 2e année. « Sur le plan des apprentissages, on suit le programme du ministère de l’Éducation. La différence, c’est qu’on y intègre en plus les modules de recherche du programme de Baccalauréat
international. Ce que mes élèves voient avec leur enseignant titulaire, je le travaille aussi en anglais. Par exemple, dans le cadre du module sur les mets à travers le monde, nous avons filmé des élèves pour un Cooking Show! » En sixième année, les élèves terminent l’année avec un projet d’envergure, telle une pièce de théâtre (en anglais, évidemment!).

« Les jeunes ont beaucoup de plaisir dans ma classe. En fait, lorsque tu aimes ce que tu fais, tu le transmets à tes élèves, et ici, c’est vrai pour tous les cours, car l’équipe est vraiment dynamique et passionnée. La direction est toujours ouverte aux initiatives et encourage beaucoup les nouvelles idées. C’est stimulant et cela explique sûrement la grande stabilité du personnel. » 

Marcel Blais a également été séduit par le programme IB. « Nos élèves ont l’occasion de toucher à beaucoup de choses – du sport, de la musique, de l’art dramatique, etc. On rejoint ainsi leurs intérêts, tout en les ouvrant à de nouvelles activités pour développer chez eux d’autres talents. C’est ce qui nous distingue comme école. »

Pour consulter le cahier spécial préparé par La Tribune dans son intégralité, cliquez ici.