Desjardins, et pour longtemps!

Bourse de la Fondation Desjardins: un moment charnière à l’école de la Marelle

La Vitrine
Contenu commandité
Motiver un groupe d’écoliers en 6e année en temps de pandémie n’est pas toujours facile! Marie-Ève Couture, une enseignante en anglais intensif à l’école de la Marelle, à Beaumont, a eu une bonne idée pour alléger l’atmosphère dans sa classe. Cette idée est devenue un projet, qui a suscité l’engouement de ses troupes. La Fondation Desjardins lui a donné un coup de pouce qui aura fait une grande différence.

Motiver un groupe d’écoliers en 6e année en temps de pandémie n’est pas toujours facile! Marie-Ève Couture, une enseignante en anglais intensif à l’école de la Marelle, à Beaumont, a eu une bonne idée pour alléger l’atmosphère dans sa classe. Cette idée est devenue un projet, qui a suscité l’engouement de ses troupes. La Fondation Desjardins lui a donné un coup de pouce qui aura fait une grande différence.

Avec Catherine Lafrance, enseignante à la même école «qui m’a suivie dans ma folie», dira Mme Couture, les deux jeunes femmes se sont lancées dans l’encadrement d’un projet conçu par les élèves avec leur petite entreprise capable d’offrir une solution aux masques perdus, oubliés ou échappés par mégarde.

«Les jeunes nous disaient qu’on pourrait faire des colliers et des attaches comme on le fait pour les lunettes, raconte Marie-Ève Couture. Mais on ne savait pas que le projet prendrait une telle ampleur.»

C’est ainsi que la mini-entreprise «The Big 6 Workshop» est née. Pour les deux groupes de 17 élèves de l’école, le projet est devenu un moment charnière, rempli de joie et d’espérance. Bye Bye, atmosphère lourde!

Marie-Ève Couture et Catherine Lafrance, enseignantes

Deux prix

Le Prix Fondation Desjardins qu’elles ont reçu, totalisant 1650$, a permis de couvrir leurs dépenses. Le groupe a même reçu un prix spécial supplémentaire de 1000$, car l’école participe à la caisse scolaire et parce que le projet avait un volet entrepreneuriat et éducation financière.

Au départ, Marie-Ève Couture et Catherine Lafrance pensaient que les élèves produiraient 50 ou 100 colliers, mais la production vient d’atteindre les 700 unités, 575 ont été vendus et donnés aux élèves du 3e cycle et au personnel de l’école.

Le projet a même ouvert leur horizon à l’extérieur de l’école. Ils doivent répondre à une commande provenant de l’Alberta, une autre de l’Espagne en plus de celle pour Saint-Jean-sur-le-Richelieu et Sept-Îles.

Ouvrir les horizons

Les jeunes entrepreneurs ont même mis en vente leurs colliers et leurs attaches dans des pharmacies qui attendent un nouvel arrivage. Des gens leur ont donné des matériaux pour continuer leur production qui compte plusieurs modèles.

Le projet a aussi initié les jeunes aux rouages de l’entrepreneuriat: ils ont créé un conseil d’administration, établi les responsabilités pour chacun, établi le plan d’affaires et planifié le marketing avec des capsules publicitaires vidéo sur les réseaux sociaux. Les élèves décident de tout.

Pas de doute, la morosité maintenant est chose du passé. «Avec la compagnie, exposent-elles, les élèves oublient les contraintes de la COVID 19.» Et comme tous bons entrepreneurs, les élèves entendent s’adapter lorsque les masques ne seront plus obligatoires: ils ont le projet de transformer le système d’attaches en vrai collier.

Cette mini-entreprise suscite tellement d’enthousiasme que le projet pourrait se poursuivre. «Déjà, les jeunes de 5e année nous demandent s’ils pourront continuer le projet l’an prochain!», affirment les deux enseignantes.

Depuis la première caisse populaire fondée par Alphonse Desjardins, il y a 120 ans, la coopérative financière s’est étendue partout au Québec, au Canada, et à l’étranger. Desjardins se distingue aujourd’hui par son envergure, sa solidité financière et son engagement auprès des communautés. 

Les six coopératives de notre groupe de presse vous invitent à découvrir les multiples facettes de Desjardins. Suivez-nous sur nos plateformes numériques pour en apprendre davantage sur la petite histoire et les ambitions de ce grand mouvement.