À l’avant : Ayman Hagouch, Ulysse McKay, Laurie Couture, Emmanuelle Beaulieu, Delphine Twizerimana et Océanne St-Arnault; à l’arrière : Jacob Bélisle, Nicolas Beaulieu, Dylan Rouleau, William-Philippe Lacasse et Lauren Jones.

Des jeunes nous parlent

Une vie super active dans notre école !

Une réalisation du service de la promotion
Capitales Studio
L’École internationale du Phare propose une foule d’activités sportives, culturelles ou d’engagement. Au programme général, les élèves peuvent pimenter leurs parcours scolaires par des profils ou des cours optionnels qui permettent de développer talents et passions.

Les élèves peuvent aussi participer aux activités offertes le midi et en parascolaire, faire partie des équipes sportives ou s’engager au sein de comités.

S’exprimer autrement

« Moi, j’ai besoin de bouger », nous raconte Laurie Couture, une élève de 1re secondaire. Grâce au profil Vie active, elle a ainsi plus d’heures d’activité physique à son horaire. La dynamique demoiselle s’est également inscrite à la vocation Cheerleading. « J’en fais quatre heures par semaine, c’est super pour évacuer mon surplus d’énergie! » Pour Nicolas Beaulieu, un élève de 5e secondaire du PÉI, de jouer au Ultimate frisbee deux fois par semaine apporte un équilibre dans son horaire d’études bien rempli. « J’aime aussi l’esprit d’équipe et je trouve que ça m’aide à mieux me connaître. »

Pour Océanne St-Arnault, une élève de 3e secondaire, ce sont davantage les activités culturelles qui l’allument. « Je fais de l’art dramatique et du théâtre depuis ma première année du secondaire. Je participe aussi au journal et au Stage Band de l’école. Toutes ces activités rejoignent mes intérêts et m’aident à aller davantage vers les gens. »

Le théâtre passionne également Lauren Jones, une élève de 4e secondaire. « De jouer des personnages variés me permet de m’exprimer de différentes façons. » Depuis l’an dernier, elle a découvert le badminton en activité parascolaire. « Mes amis jouaient et je me suis dit que je pouvais bien essayer : j’ai adoré! » Jacob Bélisle, aussi en 4e secondaire, s’amuse également sur le court de badminton… tout comme il fait d’autres activités comme le théâtre et la musique. « J’apprécie notamment lorsqu’on fait des tournois de badminton; on a l’occasion de rencontrer plein d’autres gens. »

S’engager dans la vie étudiante

Depuis sa première année au secondaire, Dylan Rouleau fait partie de l’équipe technique qui voit à la logistique de diverses activités. Aujourd’hui en 5e secondaire, il occupe en plus le poste de président de l’école. « Plus on s’engage, mieux il faut planifier son horaire pour ne pas nuire à ses études, mais d’un autre côté, on ne le ferait pas si ce n’était pas amusant! » 

Il est bien appuyé dans ses responsabilités par son ami William-Philippe Lacasse, vice-président. « Cette implication nous a permis de participer aux activités de la rentrée pour les élèves de 1re secondaire. Cela nous a fait voir un autre côté de l’école, plus le fun. On a aussi tissé des beaux liens avec les nouveaux », souligne William-Philippe.


J’ai beaucoup d’énergie, je dois l’évacuer, sinon je ne réussirai jamais à rester assise sur une chaise toute la journée! J’ai donc besoin de faire du sport, et le cheerleading est une belle activité pour moi.
Laurie Couture, 1re secondaire

Visiter le monde

Les voyages forment la jeunesse, dit-on! C’est l’une des principales raisons qui motivent les jeunes à s’inscrire au programme d’éducation internationale, tout comme l’apprentissage de l’espagnol. «  J’aime aussi le volet bénévolat : d’aider les gens sans rien attendre en retour, ça me fait du bien », mentionne Ayman Hagouch, élève de 1re secondaire. « Le Programme d’éducation internationale, c’est aussi des cours enrichis. Comme j’apprends plus, ça me sera très utile dans ma future carrière », croit pour sa part Ulysse McKay, un élève de 2e secondaire.

Vive la science !

L’Expo-sciences est une autre occasion de se dépasser… tout en s’amusant! « Les sciences exigent de la rigueur et de la recherche. Ce projet me permet de pousser plus loin mes connaissances », explique Delphine Twizerimana, une élève de 2e secondaire, qui en sera à sa 2e participation à cet événement, tout comme Emmanuelle Beaulieu, aussi en 2e secondaire. « J’aime fouiller et trouver l’information pour mieux comprendre ce qui m’entoure et pouvoir le partager aux autres. »