Laurie-Ann Lacombe, inhalothérapeute pour les Cliniques Médicales Lacroix
Laurie-Ann Lacombe, inhalothérapeute pour les Cliniques Médicales Lacroix

Cliniques médicales Lacroix

À quand remonte votre dernière vraie bonne nuit de sommeil?

Capitales Studio
Une réalisation du service de la promotion
Vous sentez-vous comme si votre corps avait son voyant «check engine» allumé et que vous continuez quand même d’avancer en vous disant «Nah, je peux encore faire un bout comme ça»? La fatigue causée par des mauvaises nuits de sommeil chroniques, c’est un signe que vous cessez peut-être de respirer plusieurs fois par heure pendant que vous dormez. Le réseau Lacroix vous offre cet article sur l’apnée du sommeil.

Qu’est-ce que l’apnée du sommeil et comment la diagnostiquer?

Il y a apnée du sommeil lorsque ce dernier est parsemé d‘arrêts res­piratoires fréquents. Lorsque vous cessez de respirer, votre corps réagit pour faire reprendre la respiration. C’est ce qu’on appelle des micro-réveils. On peut parler d’apnée du sommeil lorsque l’appareil de polygraphie cardio-respiratoire montre plus de 5 arrêts respiratoires d’au moins 10 secondes en une heure de sommeil. Pour être plus exact, entre 5 et 15, le problè­me est considéré «léger», entre 15 et 30, «modéré», et à plus de 30 interruptions par heure, le cas est jugé «sévère». 

Quelles sont les causes?

Il existe plusieurs causes possibles à ces arrêts respiratoires. L’apnée peut être de nature «obstructive», c’est-à-dire que le passage de l’air dans les voies respiratoires est bloqué, par exemple par un affaissement des tissus à l’arrière-gorge (amygdales, luette, voile du palais etc.) ou des sinus bouchés par de l’inflammation (allergies ou infection). Il existe également les hautes résistances des voies aériennes supérieures (HRVAS), qui touchent principalement les personnes en surpoids, ainsi que l’apnée centrale du sommeil, causée par des commandes erronées de respiration (souvent à cause d’un problème cardio-vasculaire ou de la prise d’un médicament antidouleur comme la morphine).

Très souvent, la possibilité d’une apnée du sommeil est signalée par un proche. Par exemple, un conjoint qui est témoin des arrêts respiratoires fréquents ou qui n’arrive plus à dormir sous le tintamarre de tous ces ronflements.

Salle de consultation, Clinique Médicale Lacroix de Montcalm

Quelles sont les répercussions ?

Au quotidien, on notera des maux de tête fréquents au réveil, une somnolence persistant toute la jour­née, de la fatigue, des problè­mes de concentration et une mauvaise mémoire, de l’irritabilité et une baisse de la libido, voire de l’impuissance sexuelle. À long terme, les effets sont beaucoup plus sérieux car des troubles de la santé potentiellement graves peuvent se développer en l’absence de traitement. On observe souvent des troubles cardiovas­culaires et un débalancement du diabète. Psychologiquement, il n’est pas rare de remarquer un état dépressif chez le patient.

Comment traite-t-on le problème ?

Si l’apnée est causée par des reflux acides ou des allergies, traiter l’affection sous-jacente peut éliminer le problème. Pour les cas légers sans obésité, il est possible de dormir avec une orthèse d’avancement mandibulaire, un appareil dentaire qui altère la position de la mâchoire. Pour les autres cas, nous recommandons l’appareil à pression positive (CPAP), qui consiste en un masque relié à une machine qui envoie un flux d’air constant pour garder les voies aériennes supérieures ouvertes et empêcher l’affaissement des tissus responsable du blocage. En étroite collaboration avec le médecin, l’inhalothérapeute se chargera d’ajuster les paramètres de la machine afin de s’accorder parfaitement avec les besoins du patient. Il ou elle déterminera également le type de masque le plus adéquat selon la morphologie de chacun.

Masques de CPAP: appareils pour l’apnée du sommeil

Conclusion

Si vous avez des doutes, n’attendez pas pour consulter. Aux Cliniques Lacroix, la première consultation avec une inhalothérapeute est toujours gratuite, même si vous avez déjà un CPAP et que vous avez seulement besoin de faire vérifier son bon fonctionnement. Comme nous l’avons dit, si votre corps vous envoie un signal, ne l’ignorez pas. Si l’apnée du sommeil ne met pas directement votre vie en danger dans l’immédiat, un cas non-traité peut avoir des conséquences ma­jeu­res sur votre qualité de vie à long-terme. Cette affection est facilement traitable. Vous n’êtes pas obligés de continuer à vivre fatigué.