Cégep de Sherbrooke

Le Cégep de Sherbrooke, créateur de relève depuis 1968

C’est le 15 mai 1968 qu’est officiellement fondé le Cégep de Sherbrooke. L’année précédente, douze établissements collégiaux avaient déjà vu le jour à travers le Québec, dans la foulée des recommandations du Rapport Parent, ayant entre autres comme objectifs de faciliter l’accès aux études supérieures et d’augmenter la scolarisation.

Lors de sa première rentrée scolaire, le 4 septembre 1968, le Cégep de Sherbrooke accueillit quelque 1730 étudiants et étudiantes, dont 240 à son campus de Granby et 127 à celui de Thetford Mines (deux campus devenus par la suite des entités autonomes). Au cours de la décennie suivante, la population étudiante sera en constante augmentation, pour s’élever à 5490 lors de la rentrée scolaire de 1978. En seulement dix ans, le cégep avait su révolutionner le parcours scolaire des jeunes et moins jeunes de la région.

Situé à ses débuts dans l’ouest de la ville, le Cégep de Sherbrooke acquiert, dès 1969, des bâtiments dans l’est, rue Terrill. De multiples rénovations et des projets de construction permettent finalement la centralisation du campus à son site actuel à compter de la rentrée 1975. 

De huit programmes d’études à ses débuts, le cégep en offre maintenant 33, sans compter les nombreux programmes de la formation continue. Les cours se donnent aujourd’hui dans six pavillons sur le campus et dans deux points de services situés à Asbestos et à Coaticook. 

La création de la Fondation Cégep de Sherbrooke (1990) et les événements incontournables comme la Soirée du mérite étudiant (1987) ainsi que la cérémonie de remise des diplômes (1994) ont jalonné une autre portion de l’histoire du cégep, tout comme l’accueil des premiers groupes de nouveaux arrivants à l’intérieur de cours de francisation (2000). Le cégep a par ailleurs adopté une politique de développement durable en 2006, qui a mené à la mise en œuvre de plusieurs actions novatrices en faveur de l’environnement. L’établissement a notamment été le premier cégep à offrir la passe universelle pour le transport en commun à sa communauté étudiante. 

Bien plus qu’un lieu d’études, le cégep permet aux étudiantes et aux étudiants de développer leur autonomie, de définir leur identité propre et de fonder leur système de valeurs. À l’écoute de sa communauté étudiante et à l’affût des changements socioéconomiques de la région, le Cégep de Sherbrooke est créateur de relève depuis 50 ans.

Pour consulter l'intégralité du cahier spécial préparé par La Tribune, cliquez ici.

1970 - Lancement du premier service des sports qui a précédé la création, en 1975, du Centre de l’activité physique (CAP).

1970 - Groupe d’étudiantes et d’étudiants en Techniques de travail social avec l’enseignant Omer Giasson.

1972 - Cohorte d’étudiantes et d’étudiants en Technologie du génie civil, en présence de l’enseignant Robert Daigneault.

1976 - Cérémonie de graduation des étudiantes en Soins infirmiers, qui s’est déroulée à la cathédrale Saint-Michel.

1984 - Photo prise, en mars, à l’angle des rues King Ouest et Grandes-Fourches lors d’une manifestation étudiante.

1988 - Le Nicaragua fut la première destination des séjours pédagogiques à l’étranger.