Étienne Beaumont, directeur de projet et relation stratégique

Ce coup de pouce qu’il fallait!

Une vallée qui change tout

«Banlieue du paradis, la Vallée Bras-du-Nord imprime dans la tête du cycliste de montagne une collection de cartes postales de rivières, de sentiers et de collines au feuillage vert émeraude. Un charme bucolique qu’on trempe ensuite dans l’adrénaline et l’effort pour obtenir un des plus beaux produits du tourisme récréatif au Québec». –David Desjardins, Vélo Mag.

Au passage, le collaborateur au magazine Vélo Mag, David Desjardins, ne manque pas de souligner le rôle d’agent de changement joué par la coopérative de solidarité de Saint-Raymond (Portneuf). Celle-ci a su réinventer l’économie locale tout en consolidant le tissu social. Créée en 2002, la Vallée Bras-du-Nord représente le fruit d’une concertation entre propriétaires terriens, intervenants récréotouristiques et travailleurs forestiers, une alliance qui se poursuit encore.

D’année en année, celle qui est devenue la plus importante destination de vélo de montagne au Québec – et qui fait aussi très belle figure à l’échelle du nord-est de l’Amérique du Nord – connaît une progression constante de sa fréquentation et de son chiffre d’affaires. Si la Vallée Bras-du-Nord se distingue également au chapitre de ses sentiers de randonnée, Saint-Raymond a récemment été classée sixième municipalité de plein air dans la province.

«La réussite de l’organisation s’appuie sur des partenariats d’affaires solides, diversifiés et de longue date, insiste le directeur de projet et relation stratégique, Étienne Beaumont. La Vallée Bras-du-Nord est bien ancrée dans son milieu, en plus de se démarquer comme modèle de gestion coopérative et de développement durable. Elle suscite un sentiment d’appartenance élevé chez ses employés, auprès de sa clientèle et dans la communauté.»

Toujours en croissance

Alors que les deux premières phases de développement (2002-2017) ont été consacrées au démarrage et à la mise en place d’une masse critique d’activités quatre saisons avec le vélo de montagne comme produit vedette, la troisième phase (2018-2022) met l’accent sur la bonification des pôles, des réseaux de sentiers, de l’hébergement et des infrastructures d’accueil. Cette nouvelle étape de croissance vise à pouvoir se positionner à l’international.

«Il nous tient particulièrement à cœur de collaborer à la création d’une animation et d’une atmosphère propres à une destination où cohabitent population locale, excursionnistes et touristes. Nous voulons ainsi connecter le centre-ville aux sentiers de vélo de la Vallée Bras-du-Nord. Pour attirer des familles, des débutants en vélo de montagne et des adeptes du vélo électrique, il y a aussi lieu d’accroître l’offre de sentiers faciles», ajoute M. Beaumont. 

La coopérative a enfin amorcé avec succès le développement du court séjour hivernal de micro-aventure, qui consiste à proposer des expériences simples et sécuritaires permettant de renouer avec la nature et de sortir de sa zone de confort. Cette orientation met de l’avant les produits d’appel que sont la raquette, le ski de montagne – une activité qui gagne en popularité au Québec –, le fatbike et l’hébergement expérientiel (chalets, yourtes, refuges).  


« La réussite de l’organisation s’appuie sur des partenariats d’affaires solides, diversifiés et de longue date. »
Étienne Beaumont, directeur de projet et relation stratégique

Saviez-vous que…

  • La Vallée Bras-du-Nord a initié le programme Plein air à l’école secondaire Louis-Jobin de Saint-Raymond. Plus d’une centaine d’élèves y sont inscrits, des jeunes qui se sentent interpellés par les questions environnementales, qui deviennent ambassadeurs de saines habitudes de vie et dont la participation aux activités est souvent déterminante dans leur choix de carrière. 
  • Plusieurs événements d’envergure ont lieu sur le territoire de la coopérative. Parmi ceux-ci figurent la course en sentier MEC Québec Deux, la course de vélo de montagne Wildside Enduro, les étapes 2 et 6 du Québec Singletrack Expérience (sept étapes en sept jours sur sept sites différents dans la région de Québec), le Raid Bras du Nord et le Transvallée.
  • Afin de promouvoir les saines habitudes de vie chez ses employés, la Vallée Bras-du-Nord leur offre, depuis l’an dernier, une heure par semaine rémunérée pour utiliser les infrastructures de plein air dans un but récréatif, que ce soit pour la détente, l’exploration ou l’entraînement.

Des jeunes qui construisent… et se reconstruisent

Chaque année, depuis ses débuts, la Vallée Bras-du-Nord déploie l’initiative En Marche. Des jeunes aux prises avec certaines difficultés (décrochage, toxicomanie, délinquance, etc.), mais engagés dans un processus de réinsertion socioprofessionnelle construisent et entretiennent le réseau de sentiers pédestres et de vélo de montagne. «Ce projet fait partie de notre mission, de notre ADN! L’organisation s’est forgé une réputation enviable grâce à son approche novatrice auprès de cette clientèle. D’ailleurs, En Marche sert maintenant de modèle un peu partout», lance Étienne Beaumont. Le bilan du programme est éloquent: 75% des 230 jeunes qui y ont participé ont par la suite réintégré le marché du travail ou sont retournés aux études. Un documentaire portant sur l’initiative a été réalisé en 2017. 

Pour des projets porteurs

Le Fonds de 100 millions $ initié par le Mouvement Desjardins à la fin de l’année 2016 connaît un vif succès. Il a pour objectif d’appuyer des projets porteurs pour les communautés, et d’insuffler un nouveau dynamisme économique et social. Plus de 300 projets ont été soutenus à ce jour. Dans cette série, le Groupe Capitales Médias, en collaboration avec le Mouvement Desjardins, vous présente quelques-uns de ceux-ci. 


« Pour Saint-Raymond, la Vallée Bras-du-Nord joue un rôle important d’ambassadeur touristique à la grandeur du Québec, et bien au-delà de ses frontières. La Vallée stimule notre ADN plein air et nous positionne, encore plus chaque année, comme le terrain de jeu numéro un dans la grande région de Québec. »
François Dumont, directeur général de la Ville de Saint-Raymond
  • 300 000$ versés par Desjardins dans Portneuf pour le développement des sentiers de vélo de montagne, dont 200 000$ pour la Vallée Bras-du-Nord.
  • 8 cohortes accueillies à ce jour au programme Plein air offert à l’école secondaire Louis-Jobin.
  • 100 km de sentiers singletrack, faisant de la Vallée Bras-du-Nord l’une des destinations vélo les plus importantes dans le nord-est de l’Amérique.
  • 80 km de sentiers pédestres.
  • + 250 participants aux projets de réinsertion socioprofessionnelle.
  • + 100 000 jours/visites enregistrés en 2018, dont 40 000 pour le vélo de montagne.
  • + 50 emplois directs créés.
  • 230 membres du Club de vélo de Saint-Raymond.
  • 8 événements sur une base annuelle.
  • 17 prix remportés au fil du temps, un succès coopératif reconnu à maintes reprises.

www.valleebrasdunord.com

Prochain rendez-vous: 30 mai