Camps de vacances 2020

Parfaire son anglais en s’amusant au camp d'été de Bishop's College School

Capitales Studio
Une réalisation du service de la promotion
Rien de mieux pour vraiment apprendre une seconde langue que de s’immerger pendant quatre semaines sur un magnifique campus. C’est ce que propose le camp d’été de Bishop’s College School de l’arrondissement de Lennoxville pour une 59e année.

Ce réputé camp se déroule du 28 juin au 25 juillet et s’adresse aux jeunes de 11 à 16 ans qui désirent parfaire leur anglais tout en s’amusant. « En fait, nous offrons deux camps linguistiques soit le camp d’anglais langue seconde et celui de français, langue seconde. Et cette année, nous ajoutons une nouveauté avec le camp Tech Creations offert en anglais », précise la directrice des camps d’été Melissa Rowe. 

Apprendre en s’amusant

Le camp d’anglais permet aux filles et garçons de perfectionner une seconde langue tout en participant à de nombreuses activités sportives, culturelles et récréatives. À leur arrivée, les jeunes sont évalués à l’aide d’un test de classification afin de déterminer leur groupe parmi les niveaux débutant, intermédiaire et avancé. 

Déroulement de la semaine

Six matins et quatre soirées par semaine, les jeunes travaillent en collaboration sur des projets stimulants leur permettant de pratiquer leur anglais écrit et oral. « Les petits groupes de 8 à 12 élèves favorisent la participation des élèves et permettent aux enseignants d’effectuer des suivis personnalisés et aider chaque élève tout au long de son apprentissage afin de lui fournir une solide base en grammaire et conversation. » Par la suite, trois après-midi par semaine, les jeunes ont la chance de bouger et développer leur esprit d’équipe en pratiquant un sport, choisi le lundi, parmi le soccer, le tennis, la balle-molle, le volleyball, le squash, le basketball, le « flag football » et l’« ultimate frisbee ». Puis, une à deux fois par semaine, ils prennent part à une activité hors campus comme le kayak, les quilles, le jeu de laser ou encore le cinéma offrant des heures de plaisir. « Les jeunes apprécient beaucoup ce mélange de cours et d’activités dans la même journée. C’est une programmation à la fois dynamique et ludique », ajoute Melissa Rowe.

Un campus accueillant

Lors des camps, les participants logent aux résidences de BCS. « Nous avons deux animateurs dans chaque résidence et nous portons une attention particulière au jumelage de deux participants par chambre. De plus, chaque résidence possède une cuisine pour se préparer des collations et une salle communautaire. »

Les coûts du séjour incluent les frais de scolarité, la pension, les repas, l’aide pédagogique et les activités. Pour les jeunes provenant de Sherbrooke, il est possible de s’inscrire en camp de jour seulement. « Le fait d’accueillir des jeunes provenant de partout dans le monde rend l’expérience immersive encore plus enrichissante. Les quatre semaines permettent aux jeunes une réelle progression du niveau de connaissance de la langue en plus de créer de nouvelles amitiés et une ouverture sur le monde. » 

Consultez le cahier spécial sur les Camps de vacances et camps de jour préparé par La Tribune en cliquant ici.