Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

BROMPTON 2021

L’histoire revit à travers le projet de L’Ancienne Forge

La Vitrine
Contenu commandité
Article réservé aux abonnés
L’Ancienne Forge, au cœur de Brompton, est un projet très rassembleur dans la communauté. Ce lieu unique, où des étudiants de l’Université Bishop’s brasseront des bières exclusives, met en lumière les richesses tant patrimoniale qu’artistiques et communautaires de ce beau coin de pays.

Une initiative du Comité du patrimoine de Bromptonville inc., L’Ancienne Forge prend tranquillement forme grâce à des partenariats et un fort souci de garder notre histoire bien vivante. Voici d’ailleurs un petit aperçu des trésors qu’on a dénichés – ou mis en valeur – et qui contribueront au caractère unique de l’endroit. 

Les briques originales retrouvent leur splendeur

Gédéons Hains a construit vers 1915-1916 une industrie de briques à Bromptonville, située à gauche du pont «blanc» sur la rue Ponton. Les gens l’appelaient communément la «briquade», mais en fait, l’endroit se nommait «Brickyard» en anglais. Plusieurs maisons dans Brompton ont été construites avec ce matériel original, solide et de couleur rougeâtre, dont le bâtiment du 49, rue St-Lambert, où loge L’Ancienne Forge. Après avoir enlevé quelques couches de peinture, ces vieilles briques retrouveront leur lustre d’antan!

Des portes anciennes qui auront du style

À titre de cloison mobile pour la future salle multifonctionnelle, on a acquis ces magnifiques portes datant des années 40-50, portes qui seront revampées avec un procédé de photos laminées qui mettront ainsi en valeur le talent d’artistes de chez nous.

Des planches de bois de la fin du 19e siècle pour construire le bar

Quel beau cadeau que ces planches provenant de la maison du 1486, Chemin du 6e rang, bâtie en 1897 par Joseph Cyr. La famille Ménard-Laramée, propriétaire de la résidence depuis 1971, ont offert gracieusement ce bois récupéré lors de travaux majeurs en 1991. Il servira à la construction du bar.

L’ancienne ouverture pour les chevaux mise en valeur

Au tout début de la forge, il y avait une grande porte pour les chevaux, sur le côté, qui fut bloquée avec des blocs de ciment lorsque ce ne fut plus nécessaire, mais l’alcôve ainsi créée deviendra l’endroit parfait pour y exposer des œuvres d’art, par exemple.

Un ancien rail comme appuie-pied!

En creusant non loin de la Maison des arts et de la culture, des employés municipaux ont trouvé un vieux rail datant de la fin du 19e siècle. L’Ancienne Forge lui redonnera une nouvelle vocation : il servira d’appuie-pied au bar!

Consultez le cahier sur l’arrondissement Brompton préparé par La Tribune en cliquant ici.