Contenu commandité
Abonnez-vous à nos infolettres. Obtenez en plus et assurez-vous de ne rien manquer directement dans votre boîte courriel.

Arrondissement Brompton 2019

En vedette : l’Arrondissement de Brompton

Avec ses commerces et entreprises diversifiés et dynamiques, l’Arrondissement de Brompton a tout les atouts pour attirer à la fois les résidents et les travailleurs.

Dans cette édition spéciale préparée par La Tribune, nous vous présentons quelques-unes des organisations qui contribuent à l’essor de ce sympathique secteur de Sherbrooke.

Pour en savoir plus, lisez les reportages qui suivent ou consultez l'édition spéciale dans son intégralité en cliquant ici. Bonne lecture!

Arrondissement Brompton 2019

La proximité a son importance!

Le lieu où l’on vit prend beaucoup d’importance quand vient le temps de définir ses repères. Le sentiment du « chez-soi » implique une bonne dose de réconfort. Il n’est pas surprenant de penser que le dernier hommage qu’on rendra à un être cher se déroule dans la communauté qui l’a vu grandir et s’épanouir.

C’est dans cet état d’esprit que la Coopérative funéraire de l’Estrie a décidé, au cours des dernières années, de rénover et remettre à niveau ses installations de la rue du 72, rue du Curé-Larocque dans le secteur de Bromptonville.

Le dernier au-revoir prend un sens particulier quand on peut le faire dans le patelin de la personne défunte. Les choses étant ce qu’elles sont devenues, le moment des funérailles rime aussi avec rassemblement familial. Le fait de se retrouver dans les environs qui ont défini la vie de la personne décédée ajoute donc un cachet particulier et devient, dans bien des cas, porteur de sens. 

Tout arranger à l’avance

Dans le cadre de sa planification financière personnelle, il est important de prévoir les ressources nécessaires pour disposer de son corps une fois la mort survenue. Un outil intéressant à considérer est l’arrangement funéraire
préalable. Il s’agit d’un contrat par lequel on paie à l’avance les services funéraires. Le coût des items et services retenus sont au prix du jour de la signature et demeurent ainsi jusqu’au moment du décès. L’argent est déposé en fidéicommis, selon les critères établis dans la loi sur les arrangements préalables, ce qui vient grandement sécuriser la démarche. 

Il s’agit d’une excellente façon de tout déterminer à l’avance, évitant ainsi, dans bien des cas, des discussions entre les membres de la famille au moment du décès. 

N’hésitez pas à vous informer auprès de nous des modalités de ce type de contrat. 

Consultez le cahier ARRONDISSEMENT DE BROMPTON dans son intégralité en cliquant ici.

Arrondissement Brompton 2019

Des espaces industriels de qualité pour l’essor de notre économie

Depuis 33 ans dans le paysage bromptonvillois, le condo industriel du 250 rue de Laval a subi une cure de rajeunissement, sa façade étant rénovée pour mieux refléter tout le dynamisme qui anime ce bâtiment!

Construit par le Comité de promotion industrielle de Brompton (CPIB), cet incubateur industriel a en effet permis l’éclosion de plusieurs entreprises au fil des ans. C’est d’ailleurs le mandat de cet organisme indépendant à but non lucratif, créé sur l’initiative du maire de Bromptonville de l’époque, Clément Nault, qui souhaitait diversifier le tissu économique de la municipalité.

Pour permettre à de bonnes idées de se transformer en PME, le CPIB a donc construit un premier bâtiment, puis un deuxième il y a une vingtaine d’années; 10 entreprises ont ainsi accès à des locaux allant de 2000 à 5000 pieds carrés. À cela s’ajoutent cinq autres bâtiments industriels et l’Espace LABz, un centre multilocatif pour les laboratoires de recherche.

 « C’est difficile de trouver des locaux de petites surfaces adaptés au secteur industriel. Les entrepreneurs devaient alors se tourner vers de plus grands locaux, plus dispendieux. Les condos industriels répondent donc à un réel besoin », explique Paul Proulx, un entrepreneur à la retraite, qui acceptait de prendre les rênes de l’organisme il y a 13 ans, lui qui s’y implique depuis 30 ans. « Je connais bien le monde des affaires, et ça me garde occupé! J’espère qu’avec mon expérience, je pourrai aider d’autres entrepreneurs à réussir. Je suis d’ailleurs bien entouré : j’ai une belle équipe avec moi au sein du CPIB. »

Des bâtiments sur mesure

En plus des bâtiments qu’il possède, totalisant une valeur de 13M $, le CPIB aide les industries à se doter de leurs propres installations. En collaboration avec Sherbrooke Innopole, le CPIB accompagne ainsi les entreprises désireuses d’acquérir leurs locaux, mais sans avoir à y consacrer tout leur fonds de roulement. Le CPIB construit alors les bâtiments à ses frais et les loue sous forme de crédit-bail. À la fin du processus, les entreprises deviennent propriétaires de leurs bâtiments.« On a les garanties et la liquidité nécessaires pour obtenir le prêt bancaire, ce qui n’est pas toujours le cas d’une jeune entreprise en développement. À partir du moment où elle a les reins assez solides, on lui transfère le prêt. Nous ne faisons pas d’argent avec la vente de la bâtisse; nous ne sommes pas des promoteurs, mais plutôt des facilitateurs », rappelle M. Proulx. 

Le CPIB a ainsi contribué au succès d’entreprises de chez nous en leur permettant de poursuivre leur croissance dans de nouvelles bâtisses répondant à leurs exigences : pensons à Publiforme, Metosak, Hydro-Coupe et Motrec. 

Les services offerts :

  • Soutenir les entreprises en démarrage afin de diversifier le tissu manufacturier sherbrookois.
  • Aider les entreprises en démarrage à se procurer des locaux de 2 000 à 5 000 pi2 en crédit-bail.
  • Appuyer des projets industriels en créant de nouvelles entreprises ou en consolidant celles déjà existantes.

Sur tout le territoire sherbrookois

Pour continuer d’aider les entreprises d’ici à se développer, le Comité de promotion industrielle de Brompton (CPIB) s’implique sur tout le territoire sherbrookois. Il a notamment travaillé sur un projet de 1,7 million $ qui a permis à l’entreprise Publiforme de s’installer dans le parc industriel régional de Sherbrooke et de créer encore plus d’emplois. Cette compagnie était à l’origine sur le chemin des Écossais, et était à la recherche d’un nouveau site pour poursuivre son expansion. « Même si on trouve le mot Brompton dans notre raison sociale, cela fait quelques années que nous étendons nos services partout à Sherbrooke. Nous collaborons d’ailleurs étroitement avec Sherbrooke Innopole pour la recherche de terrains ou de locaux. Sherbrooke Innopole nous réfère également des entrepreneurs à la recherche d’espaces adaptés. » Le CPIB travaille aussi en partenariat avec le Comité de promotion industrielle de Sherbrooke (CPIS) pour venir en aide aux PME en développement. « Les deux comités ont des vocations différentes, ce qui nous permet d’être complémentaires. Alors que le CPIS achète et revend les bâtiments aux entreprises, nous misons plutôt sur l’achat ou la construction d’édifices à louer », précise M. Proulx.

Arrondissement Brompton 2019

Dusco : des projets urbains à échelle humaine

Située sur la rue des PME dans l’arrondissement Brompton, Dusco est une entreprise qui œuvre en développement et gestion immobilière depuis plus de 30 ans.

Au fil des ans, Dusco a su se tailler une place de choix dans son domaine grâce entre autres à l’importance accordée à la satisfaction de ses clients. Aujourd’hui, l’entreprise, bien connue dans la région, possède plus de 640 000 pi2 de bâtiments locatifs dans son parc immobilier. De plus, par sa filière Projets Clef, la compagnie est également l’instigatrice d’un développement domiciliaire comptant à ce jour plus de 40 unités d’habitation dans l’arrondissement Brompton.

Une équipe à votre écoute

Entourés d’une équipe passionnée, dont leurs deux filles, les propriétaires Jacques St-Pierre et Carole Lamoureux sont à l’écoute de leur clientèle et répondent aux demandes de projets autant industriel, commercial que résidentiel en Estrie ou ailleurs dans la province. « Nous mettons un point d’honneur à respecter nos valeurs qui sont la confiance, la compétence et l’engagement. Notre mission est de rêver, bâtir et créer des projets à la hauteur des attentes de nos clients et dont nous sommes fiers », mentionne Emanuelle St-Pierre, chargée de projet Dusco et Projets Clef.

Tournée vers l’avenir

Fière de ses réalisations, l’entreprise Dusco entend bien poursuivre sur sa lancée et investir dans d’autres projets commerciaux à Sherbrooke en plus de s’impliquer dans la revitalisation du centre-ville dans l’avenir. « Nous sommes très attachés à la région et nous croyons au potentiel du centre-ville de Sherbrooke. C’est pourquoi nous poursuivrons nos efforts pour faire de Sherbrooke un endroit attrayant et invitant de même qu’un milieu de vie pour tous. »

Consultez le cahier ARRONDISSEMENT DE BROMPTON dans son intégralité en cliquant ici.

Arrondissement Brompton 2019

Au cœur du succès de Kruger, des employés passionnés et engagés

Son histoire se déroule sur plusieurs décennies et l’attachement tant de ses propriétaires que de ses employés est unique, ce qui explique en grande partie le succès de ce fleuron de chez nous. En 1950, la famille Kruger faisait l’acquisition de sa première usine de papier journal, soit le site de la Richmond Pulp & Paper Co, bâtie en 1926 à Bromptonville.

Depuis, Kruger est devenu un leader dans ce secteur d’activité, et dans bien d’autres d’ailleurs, l’entreprise familiale possédant différents secteurs d’activités et établissements à travers l’Amérique du Nord. Mais l’usine de Brompton aura toujours une place particulière dans le cœur de la famille Kruger, car elle fût la première usine de la société à être acquise il y a près de 70 ans. 

Le site de Brompton a le vent dans les voiles!

Malgré les hauts et les bas de l’économie, l’usine de Brompton est toujours là, et plus solide que jamais. Au fil des ans, plusieurs améliorations et investissements ont été réalisés pour rendre l’usine toujours plus efficace, plus sécuritaire et plus compétitive sur le marché. Récemment, on injectait plus de 50 M$ pour ajouter à la production de papier pour publications celle des produits de spécialité qui comprend des papiers pour emballages écologiques, notamment pour le secteur alimentaire. La centrale de cogénération à la biomasse est également toujours en fonctionnement et s’avère un élément important pour la compétitivité de cette usine. De plus, des travaux de construction sont en cours sur le site du 220, Route de Windsor pour la future usine de papier tissu de Produits Kruger dont l’ouverture est prévue en 2021 et qui représente un investissement de 575 M$. 

Actuellement, quelque 260 personnes travaillent à l’usine qui a en fonction deux machines à papier. Si on ajoute les emplois de la division Produits Kruger (50 personnes à Lennoxville et éventuellement 180 autres pour la nouvelle usine), Kruger offrira à Sherbrooke près de 500 emplois bien rémunérés et ouvrant la voie à une carrière palpitante!

Une carrière aux nombreuses opportunités

Travailler sur une machine à papier n’est pas une mince tâche : la production se fait en continu, il y a plusieurs paramètres à ajuster, il fait chaud, c’est bruyant… mais c’est aussi un travail stimulant, jamais ennuyant! 

Des gens qui ont fait carrière chez Kruger, on en compte d’ailleurs des centaines, et chez certaines familles, c’est de génération en génération! L’excellent salaire, les avantages sociaux, la stabilité de l’entreprise également, bien ancrée dans son milieu depuis près de 70 ans, font de Kruger un milieu attrayant pour les travailleurs. Mais il y a plus… L’accueil chaleureux, la bonne humeur, l’entraide, bref l’esprit de famille qui règne au sein de l’usine de Brompton en font un milieu de travail où l’on a envie de s’investir pour longtemps. Fidèles à la famille Kruger – qui lui rend bien –, les employés de l’usine Brompton ont en effet développé un fort sentiment d’appartenance pour leur usine. Selon leurs ambitions, certains y grimperont les échelons pour accéder à des postes de cadres. « Passer de stagiaire à un poste de direction, c’est quelque chose qui est réalisable chez nous! Si les gens ont ce désir d’évoluer, nous serons là pour les accompagner », mentionne Mélanie Simon, directrice des ressources humaines.

L’entreprise ayant des ramifications dans différentes villes, il est aussi possible d’accéder à des postes ailleurs et de relever sans cesse de nouveaux défis. Bref, on peut se bâtir une carrière sur mesure au sein de Kruger.

À l’usine de Brompton, en plus des postes de réservistes (machine à papier) qui demandent disponibilité et fiabilité, on recherche des gens de différents métiers (mécanicien industriel, électricien, ingénieur, etc.). « Comme bien des entreprises, nous faisons face au défi de la relève, puisque plusieurs arrivent à leur retraite. Nous sommes donc en quête de nouveaux talents », ajoute Mme Simon.

Arrondissement Brompton 2019

Phare Nautique : votre guide en navigation de plaisance

Si vous rêvez de passer votre été sur l’eau, visitez le Phare nautique, une entreprise fondée en 1965 par Jacques Charbonneau et spécialisée dans la vente de bateaux de pêche, de pontons et de moteurs hors-bord de tous prix. Vous constaterez que votre rêve pourrait devenir réalité dès cet été.

Votre sport, votre bateau

L’équipe de passionnés du Phare nautique vous accueille dans leur salle de montre afin de vous présenter leur sélection de bateaux. Ils se feront un plaisir de vous conseiller sur l’embarcation qui vous convient le mieux en tenant compte des activités nautiques que vous désirez pratiquer et bien sûr de votre budget. En ce qui a trait aux bateaux de pêche, le Phare nautique possède une vaste gamme allant du petit au plus grand bateau de la marque Alumacraft dont la durabilité plaira aux amateurs de pêche. Pour ce qui est des pontons, la marque Avalon reconnue pour sa robustesse et son look unique est à l’honneur. Vous y trouverez plusieurs choix, dont les pontons de performance permettant de pratiquer le ski nautique grâce à un moteur pouvant atteindre une puissance de 300 CV et plus.

Des services pour plaisanciers

En plus de la vente de bateaux, le Phare nautique se spécialise dans les services connexes aux embarcations nautiques. Que ce soit pour la mise au point de votre moteur avant l’été, l’installation d’un moteur hors-bord ou encore pour une réparation de votre bateau, vous pouvez faire confiance aux techniciens hautement qualifiés du Phare nautique. « Nous possédons un grand choix de pièces et nos techniciens sont certifiés en moteurs Evinrude, Yamaha et Mercury », précise Jonathan Lapré. Ils sont en mesure d’effectuer l’entretien ou toutes les réparations nécessaires, et ce, dans les meilleurs des délais possibles. « Il est également bon de souligner qu’un bon entretien en début de saison permet de conserver son bateau ou son moteur en meilleur état plus longtemps. D’ailleurs, il est temps pour les gens de préparer leur embarcation en commençant par une mise au point qui permettra d’éviter des bris durant la belle saison », précise l’enthousiaste directeur des ventes. 

Ce spécialiste de la marine offre également le service d’entreposage pour tout type d’embarcations et véhicules récréatifs. « Nous offrons trois sortes de forfaits, dont le service clé en main qui comprend le transport du bateau à partir de la descente de votre lac, l’hivernation de votre moteur, le changement d’huile de pied, l’installation d’une structure avant de l’envelopper avec la toile de plastique. Au printemps, nous effectuons le déballage, le redémarrage et la remise à l’eau. »

Un autre service fort apprécié par les gens qui désirent occasionnellement naviguer sur un plan d’eau est celui de location de petits moteurs hors-bord portables de marque Yamaha, de chaloupes de pêche et de remorques de bateaux.

Bref, pour votre achat d’embarcation nautique, de moteur hors-bord ou un service de réparation, visitez le Phare nautique, situé au 2011 de la route 222 à St-Denis-de-Brompton. Toute une équipe expérimentée vous attend et se fera un plaisir de vous offrir un service à la hauteur de vos attentes.

Consultez le cahier ARRONDISSEMENT DE BROMPTON dans son intégralité en cliquant ici.

Arrondissement Brompton 2019

Hydro Coupe poursuit sa croissance

Réputée pour son excellent service de découpage par jet d’eau à haute pression, Hydro Coupe ajoute une corde à son arc avec l’arrivée d’une nouvelle machine de découpe au laser.

En affaires depuis 1990, Hydro Coupe est sous-traitant pour des industries manufacturières, principalement en Estrie et en Montérégie. « En ajoutant ce service, on peut mieux répondre à leurs besoins. Certains matériaux exigent en effet la technologie par jet d’eau, notamment parce que ce procédé n’affecte en rien leurs propriétés physiques et permet une coupe nette et précise jusqu’à 6 pouces d’épaisseur. Cependant, pour la découpe de métaux minces, le laser donnera d’aussi bons résultats, mais à coûts plus abordables », explique Annie Caouette.

L’usine de la rue des PME a donc réaménagé ses installations afin d’accueillir le nouvel équipement. Deux personnes se sont également ajoutées à l’équipe pour répondre aux nouvelles commandes.

Arrondissement Brompton 2019

À chaque client une remorque Laroche parfaitement adaptée à ses besoins!

Des remorques signées Laroche, on en trouve aux quatre coins de la province. Avec 28 points de vente et des clients pleinement satisfaits qui en parlent en bien, l’entreprise de Saint-Denis-de-Brompton connaît actuellement des ventes records! Un beau succès qui résulte de l’engagement et de la passion de toute une équipe.

L’entreprise familiale en a fait du chemin depuis 1977, lorsque les frères Raymond, Daniel et Jean-Luc Laroche, soudeurs comme leur père, se lançaient dans la fabrication de remorques. « Nous avons bâti notre renommée sur des remorques de qualité, bâties pour la plupart selon les besoins spécifiques du client, le sur-mesure représentant environ 80 % de notre production », explique Raymond Laroche.

Les Remorques Laroche ont aussi leurs 41 modèles standards offerts chez 28 dépositaires. L’entreprise répare également les modèles de toutes marques.  

Un trio de propriétaires passionnés

À la tête de l’entreprise, les frères Raymond et Jean-Luc n’ont rien perdu de leur flamme. « Encore aujourd’hui, je prends le temps d’admirer chaque nouvelle remorque conçue sur mesure qui sort de l’usine. Ça nous rend fier », souligne Raymond. Une fierté qui s’étend à tout le personnel. « Quand on a terminé une remorque, on la prend en photo, on l’affiche à la cafétéria et on en remet une copie à chaque personne qui a travaillé dessus », précise Jean-Luc qui s’assure de garder une belle ambiance de travail favorisant l’entraide. D’ailleurs, l’entreprise n’a aucune difficulté à conserver ses employés qui apprécient ce travail non routinier. « C’est une belle entreprise familiale. Je l’ai vu grandir et j’adore les défis que ça représente au quotidien », ajoute Jean-Luc.

À la suite du départ de Daniel à la retraite, Raymond et Jean-Luc approchaient un employé de longue date, René Gosselin, pour se joindre à eux comme associé. « J’ai commencé comme soudeur il y a 21 ans, grimpant les échelons pour devenir contremaître d’usine. Ç’a toujours été mon rêve d’être copropriétaire de ce petit bijou. C’est un milieu de travail stimulant et surtout très valorisant. On sent qu’on est tout un chacun important pour l’entreprise. Et comme je connaissais bien les fournisseurs et les clients, c’est une belle continuité. »

Toute une équipe au service du client

L’entreprise a développé son propre système de contrôle de qualité. Chaque remorque est ainsi évaluée sur de nombreux points. On prend aussi en charge tous les éléments de la remorque. « Même si certaines pièces comme les cylindres ne sont pas fabriquées par nous, en cas de pépin, on expédie immédiatement une nouvelle pièce chez notre client sans frais. C’est le genre de service qui se démarque; le bouche-à-oreille demeure notre meilleure publicité », mentionne Raymond Laroche. 

Heureusement, car les remorques Laroche durent longtemps − à vie même pour celles en acier galvanisé! « Beaucoup de nos clients sont en essor et commandent des remorques supplémentaires. Et comme ils parlent de nous à leur entourage, notre nom devient de plus en plus connu partout au Québec. »

Une croissance continue grâce au travail d’équipe signé Laroche!

Consultez le cahier ARRONDISSEMENT DE BROMPTON dans son intégralité en cliquant ici.

Arrondissement Brompton 2019

La libellule : un centre très attendu pour les enfants et adultes aux besoins particuliers

Keila Batko et Véroniques Cabana sont les deux entrepreneures derrière le projet du centre La libellule qui ouvrira ses portes à la mi-juin à Brompton. Étant toutes deux éducatrices spécialisées et mères de six enfants aux besoins particuliers, elles ont entrepris ce projet après avoir constaté la pénurie de services à leur disposition.

Rénovations et aide financière

Le centre, dédié aux enfants et adultes aux besoins particuliers et situé dans l’ancien presbytère de Saint-Praxède, fait présentement l’objet de rénovations afin d’aménager les lieux pour bien accueillir les jeunes. « Nous avons entrepris une campagne de sociofinancement sur la plateforme de financement participatif La Ruche Estrie. Nous sommes bien heureuses d’avoir atteint notre objectif de 30 000 $ qui nous permettra d’aménager une salle multisensorielle et équiper la cour extérieure de modules de jeux adaptés. Par contre, les investissements sont énormes dans un centre comme le nôtre, donc nous avons toujours besoin de soutien des gens de la région pour mener à terme ce magnifique projet. L’aide financière ou autre des entreprises est toujours la bienvenue », explique l’enthousiaste éducatrice spécialisée.

Un centre particulier

La libellule se veut plus qu’un centre de répit, il sera un milieu de vie dans lequel les jeunes et les adultes qui ont un cheminement particulier au niveau du développement seront stimulés afin de développer et maintenir leurs acquis. « Par exemple, un enfant qui a des difficultés à fonctionner dans son milieu de garde ou à l’école, nous pourrons l’accueillir un certain temps afin de l’évaluer et de mettre en place les meilleures méthodes auxquelles l’enfant sera le plus réceptif. Par la suite, il sera réintégré dans son milieu avec ces outils qui l’aideront dans son cheminement. Pour ce qui est des jeunes de 21 ans et plus, les ressources sont encore moindres. Notre objectif est donc de les accueillir et les stimuler pour leur permettre d’évoluer. »

Le grand jour approche rapidement, mais d’ici là, les dynamiques et expérimentées éducatrices spécialisées redoublent d’ardeur pour que tout soit en place pour recevoir les jeunes dans un milieu professionnel et chaleureux très attendu.

Consultez le cahier ARRONDISSEMENT DE BROMPTON dans son intégralité en cliquant ici.

Arrondissement Brompton 2019

L’excellence se poursuit pour Escatek

Après plus de 27 ans à la barre de l’entreprise Escatek, spécialisée en fabrication d’escaliers de qualité supérieure et tournage de bois, Charles Durocher cède le flambeau à son associé Robert Parent et son fils Mathieu. Les deux nouveaux propriétaires dirigent depuis le début du mois de mai les activités de l’établissement. L’ancien propriétaire assure quant à lui la transition pour les six prochains mois.

« Je suis heureux de poursuivre la tradition d’excellence d’Escatek avec mon fils Mathieu. Nous sommes une entreprise locale qui sert une fidèle clientèle d’entrepreneurs en plus de séduire de plus en plus de particuliers », mentionne Robert Parent. « Pour ma part, je ne pense pas prendre ma retraite avant une dizaine d’années, ce qui me laisse amplement le temps de bien enseigner toutes les ficelles du métier à mon fils Mathieu qui possède déjà son cours en ébénisterie et quelques années d’expérience. Il pourra ainsi prendre la relève avec toutes les compétences nécessaires. »

Une solide expertise

Pendant 20 ans, Robert Parent fut propriétaire de l’entreprise Tournage de bois RP et collaborait avec Escatek sur plusieurs projets. En 2013, à la suite de l’incendie qui a ravagé ses installations, Charles Durocher lui offrait de devenir actionnaire d’Escatek. Dans la même année, l’établissement élargissait son expertise grâce à la création d’un département de tournage de bois. 

Visitez la salle de montre 

Dans la dernière année, l’entreprise a investi dans une toute nouvelle salle de montre afin de faire découvrir à sa clientèle l’étendue des produits offerts et la qualité exceptionnelle de ses essences de bois. « Nos escaliers sont fabriqués tout en bois, il n’y a aucun placage. La qualité de nos composantes et notre service clés en main ont fait notre renommée », conclut M. Parent.

Consultez le cahier ARRONDISSEMENT DE BROMPTON dans son intégralité en cliquant ici.