Contenu commandité

GALA RECONNAISSANCE ESTRIE

Des entreprises ouvertes sur le monde!

Ce vendredi 20 avril, le Théâtre Granada est l’hôte du 32e Gala Reconnaissance Estrie organisé par la Chambre de commerce de Sherbrooke. Un événement haut en couleur qui récompensera l’excellent travail de nombreuses entreprises de la région.

Le thème de cette année, Ouverture sur le monde, a une signification différente pour divers entrepreneurs : on peut parler d’exportation, d’intégration de communauté culturelle, d’accueil d’immigrants en milieu de travail, etc. Tous ces contextes expriment un besoin d’ouverture sur le monde.

Les finalistes du Gala 2018 reflètent bien cette thématique. Ce sont des modèles inspirants, qui jouent un rôle majeur dans l’économie locale, régionale et même nationale. Découvrez-les!

POUR CONSULTEZ LE CAHIER DANS SON INTÉGRALITÉ, CLIQUEZ ICI.

GALA RECONNAISSANCE ESTRIE

Coopérative funéraire de l'Estrie : une gestion efficace, un grand respect pour la mission

À l’heure où la mesure de la performance tient le haut du pavé dans la reconnaissance d’une entreprise, la direction et le conseil d’administration de la Coopérative funéraire de l’Estrie relèvent le défi efficacement tout en respectant scrupuleusement l’énoncé de mission.

« Pour nous, l’essence de la saine gestion passe par le respect des grands axes de la planification stratégique. L’accompagnement des familles dans leurs besoins réels est au cœur de nos décisions et démarches. La mesure de la performance devrait largement dépasser les spécifications statistiques et ratios courants. Ce sont des indicateurs utiles, mais ils ne doivent pas être notre motivation première! » prétend François Fouquet, directeur général.

GALA RECONNAISSANCE ESTRIE

American Biltrite, entreprise innovante et responsable

Depuis plus de 100 ans, American Biltrite est située aux abords de la rivière Magog, au cœur du centre-ville de Sherbrooke. Elle emploie près de 250 employés, presque exclusivement à Sherbrooke. Entreprise réputée internationalement, notamment pour son offre de produits de qualité ainsi que pour son service à la clientèle hors pair, American Biltrite est un modèle de longévité.

L’entreprise se spécialise dans la fabrication de couvre-planchers résilients (résistance élevée aux chocs), de caoutchoucs industriels et de produits commerciaux faits de polymères. La division des couvre-planchers sert principalement le marché institutionnel et commercial (édifices publics, hôpitaux, écoles, centres commerciaux, etc.). Quant au caoutchouc industriel, il est utilisé dans de nombreux secteurs d’activités (agroalimentaire, construction, militaire, exploitation minière, etc.). Solidement ancrée à Sherbrooke, elle possède un vaste réseau de centres de distribution à travers l’Amérique du Nord, et est présente dans les marchés nord-américain, européen et asiatique.

Croissance sous le signe de l’innovation

American Biltrite a su se réinventer et s’adapter afin de perdurer dans le temps. Ainsi, si elle fabrique encore une très petite quantité de semelles de caoutchouc, produit phare de l’usine au début du 20e siècle, elle s’est diversifiée et a investi de nouveaux marchés. L’une des clefs de son succès est d’être constamment en quête d’innovations et de présenter régulièrement de nouveaux produits.

Le plan d’investissement stratégique de 11 M$ annoncé le 18 janvier dernier constitue l’exemple parfait de sa capacité à innover. Cet investissement lui a récemment permis de lancer sa technologie NfuseMC. Cela lui permettra aussi d’offrir une nouvelle gamme de produits et d’augmenter sa capacité de production. À terme, ce sont 30 nouveaux emplois de qualité qui seront créés à Sherbrooke.

Par ailleurs, l’amélioration continue constitue une priorité pour la compagnie. Elle investit 2 M$ annuellement afin d’améliorer et de moderniser ses opérations. Cela lui permet de demeurer compétitive et d’offrir des produits de qualité supérieure à des prix concurrentiels.

Croissance responsable

Pour American Biltrite, il est important de préserver les ressources naturelles. Certifiée ISO 14001, l’entreprise a réalisé de nombreux projets visant à réduire son empreinte environnementale. En 2016, des investissements de près de 1,1 M$ lui ont permis d’abaisser ses émissions de GES de 30 %. Ce qui lui a d’ailleurs valu en 2017 un prix d’Excellence en environnement des Cantons-de-l’Est. 

De plus, American Biltrite projette en 2019 de réduire davantage ses GES à l’aide d’un récupérateur de chaleur.

Dans le cadre de sa certification ISO 14001, American Biltrite s’est fixé l’objectif ambitieux de réduire de près de la moitié sa consommation d’eau potable. Depuis l’atteinte de cet objectif, sa consommation annuelle d’eau potable a considérablement diminué, soit de l’équivalent de 11 piscines olympiques.

L’entreprise travaille actuellement sur un projet de recyclage qui lui permettrait de réutiliser les retailles de caoutchouc provenant de ses opérations. La réalisation de ce projet ferait d’elle la première entreprise à pouvoir recycler du caoutchouc cuit et lui permettrait de réduire du 2/3 le volume des déchets qu’elle envoie au site d’enfouissement.

Employeur de choix

American Biltrite a compris depuis longtemps l’importance de permettre à ses employés de s’épanouir au sein de l’entreprise. Forte de ses quelque 250 employés, elle se soucie du bien-être de chacun. C’est pourquoi elle déploie d’importants efforts en matière de santé et sécurité. D’autre part, de nombreux avantages et services sont offerts aux employés, notamment des soins de physiothérapie sur place, l’évaluation ergonomique des postes de travail, des formations diverses ou encore le remboursement de frais reliés à l’activité physique. Bref, pour American Biltrite, la croissance innovante et responsable doit aussi s’appliquer à l’échelle humaine.

GALA RECONNAISSANCE ESTRIE

FilSpec : des fils textiles techniques spécialisés, ingénieux et performants

Moribonde, l’industrie du textile au Québec? Au contraire! L’usine sherbrookoise FilSpec, en lice au Gala Reconnaissance Estrie, est une belle démonstration qu’on peut tirer notre épingle du jeu dans ce secteur d’activité, et ce, à travers le monde.

« Le textile est là pour rester. Tout le monde porte des vêtements, après tout! » rappelle le président de FilSpec à Sherbrooke, Eric Perlinger. « C’est évidemment dans les spécialités qu’on peut se distinguer. Le textile est de plus en plus technologique. Il y a énormément d’innovations dans ce secteur, qui devient ainsi très porteur. On pourrait comparer cela à l’évolution des téléphones cellulaires. Au départ, ce n’était qu’un appareil portatif pour appeler : jamais on n’aurait pu prédire que cela deviendrait aussi un appareil qui gère notre horaire, qui filme et prend des photos, etc. Autant le cellulaire a évolué dans les quinze dernières années, autant le textile connaîtra un essor technologique semblable dans les années à venir. Les applications sont tellement nombreuses… Pensons au domaine hospitalier : au lieu de déranger les patients pour prendre différentes mesures, les tissus, comme les draps, pourraient transmettre en temps réel la température, le rythme cardiaque, etc. » explique le président de FilSpec, Eric Perlinger.

Chez FilSpec, on ne se voit d’ailleurs pas comme une entreprise de filature, mais plutôt comme une compagnie d’ingénierie œuvrant dans le fil. « L’innovation fait partie de notre ADN. Nous sommes continuellement en quête de nouveaux marchés, de nouveaux produits. C’est une préoccupation qui concerne toute notre équipe, des employés sur le plancher aux membres du conseil exécutif. En fait, la recherche et le développement ne reposent pas uniquement sur notre équipe R&D, mais sur nos 165 employés, et c’est ce qui rend notre milieu de travail si stimulant, si amusant même! Nous sommes aussi très proactifs auprès de nos clients : quels sont vos problèmes, vos défis? En sachant ce qu’ils recherchent, nous pouvons alors développer des solutions uniques. »

S’ouvrir sur le monde

C’est un peu de cette façon que FilSpec s’est établi au Mexique. « L’industrie textile du Mexique connaît une situation similaire que nous il y a 20 ans : elle n’offre plus les produits les moins chers du marché, donc elle ne peut plus rivaliser pour les tissus de commodités. Ses entreprises n’ont d’autres choix que d’offrir du textile à valeur ajoutée. Mais pour cela, il faut du fil à valeur ajoutée, et c’est là qu’on entre en jeu », rappelle M. Perlinger.

FilSpec compte actuellement une personne au Mexique, ainsi qu’au EL Salvador. Évidemment, s’attaquer à d’autres marchés exige du travail. « Il y a beaucoup de déplacements, beaucoup de choses à apprendre aussi pour bien interagir avec d’autres cultures. Mais tout cela nous apprend à mieux gérer, à mieux fabriquer. Cela aiguise notre curiosité! »

L’entreprise sherbrookoise espère également ouvrir un bureau en Europe d’ici la fin 2018. « Dire qu’au départ, on s’était tourné vers l’Europe dans un esprit d’en apprendre davantage en se frottant à des compétiteurs, pour finalement réaliser que nous étions seuls dans notre niche : c’était nous, les experts! C’est spécial de réaliser que ce qu’on fait dans notre petite usine de Sherbrooke est apprécié à travers le monde. »

FilSpecMC est un leader mondial dans la fabrication de fils textiles techniques haute performance adaptés aux besoins du client. De ses deux usines situées au Canada et aux États-Unis, l’entreprise produit, à partir de fibres naturelles, artificielles et synthétiques, incluant les aramides, une grande variété de compositions et mélanges de fibres pour créer des fils textiles techniques destinés aux secteurs militaire, médical, industriel, automobile, aéronautique, de la protection des travailleurs, des vêtements sportif et du fil intelligent.

GALA RECONNAISSANCE ESTRIE

Un modèle de réussite de l’entrepreneuriat coopératif

En 1966, les étudiants de l’Université ont fondé leur coopérative afin d’obtenir des produits répondant à leurs besoins, de créer des emplois pour eux et de réinvestir les surplus dans leur communauté. D’un simple dépanneur, la Coopérative de l’Université de Sherbrooke est devenue le partenaire privilégié de l’Université pour offrir les services de librairie, de papeterie, d’accessoires informatiques et de reprographie ainsi que des articles promotionnels à l’effigie de l’institution et du Vert & Or. Depuis 2009 s’est ajoutée la division alimentaire (Café Caus) qui gère les services alimentaires et offre un service de traiteur.

Des services reconnus

Au fil des ans, la renommée de ses services lui a permis d’obtenir de nombreux contrats partout en région. C’est ainsi que Café Caus est devenu le traiteur officiel du Club de hockey le Phœnix et le gestionnaire des concessions alimentaires de l’aréna. Café Caus offre aussi le service de cafétéria dans plusieurs écoles de Sherbrooke. Quant à la librairie, elle détient un agrément général et un agrément spécialisé en médecine lui permettant de desservir les bibliothèques scolaires et municipales de l’Estrie et les hôpitaux du Québec. En janvier dernier, la Coop a également ouvert une 4e succursale au Séminaire de Sherbrooke. Grâce à ces partenariats, 95 employés travaillent à la Coop, dont  23 étudiants. « Parmi notre équipe, 21 personnes sont originaires d’un autre pays et plusieurs employés comptent plus de dix ans au sein de l’organisme », ajoute Stéphanie Lemay, directrice générale de la Coopérative. 

Une croissance écoresponsable

Soucieuse de l’environnement et de ses valeurs coopératives, la Coop préconise des actions en accord avec le développement durable.  « Nous avons obtenu notre certification LEAF (niveau 2) pour nos services alimentaires. Tous nos produits d’emballage sont compostables à 90%», précise Stéphanie Lemay. « Nous démontrons que nous pouvons être un organisme rentable tout en restant fidèles aux valeurs coopératives. Au cours des cinq dernières années, nous avons remis 230 000 $ en commandites et avons offert des rabais de l’ordre de 1,3 million $ à nos membres. »

La Coopérative peut être fière du chemin parcouru depuis 50 ans. « Et notre développement se poursuivra dans les prochaines années. Cet été, nous réaménagerons la section du dépanneur pour le rendre plus attrayant et offrir plus de produits régionaux. En 2019, un nouveau site web transactionnel sera en ligne », conclut la dynamique directrice générale.

GALA RECONNAISSANCE ESTRIE

Pieux Vistech : une force régionale devenue nationale

Véritable fierté sherbrookoise, la compagnie Pieux Vistech existe depuis 1995. L’entreprise pionnière des pieux vissés au Québec compte aujourd’hui 96 franchisés et concessionnaires répartis partout au Canada. D’Halifax à Vancouver, la notoriété de Pieux Vistech n’est plus à faire.

Produit innovateur

Au fil des années, l’innovation a été au cœur de la croissance de l’entreprise. Le développement d’équipements d’installation polyvalents, des pieux entièrement galvanisés qui résistent à la corrosion et une gamme complète de têtes de pieux et accessoires : voilà l’avantage Vistech. Évidemment, il ne faut pas oublier le fameux PieuxThermiques® exclusif à Pieux Vistech, qui est un moyen extrêmement efficace de contrer les effets du mouvement du gel et du dégel.

Les Pieux Vistech s’adaptent à tous les types de sol. Leur stabilité, leur fiabilité et leur solidité sont des plus appréciées pour la fondation de solariums, de chalets, de terrasses et pour tout autre projet du même genre. Soyez-en assurés : ces pieux ne bougent pas!

Potentiel immense et reconnaissance

Jean Routhier, propriétaire de Pieux Vistech et ingénieur de formation, a cru au développement de l’entreprise dans laquelle il s’investit depuis 2013. Cet enthousiasme est partagé par les franchisés de partout au pays, qui vendent et installent cet ingénieux produit chez des clients issus des milieux résidentiel, agricole et semi-commercial. 

« Nous sommes particulièrement bien développés au Québec, car l’entreprise est née ici, avance M. Routhier. Dans la province, nous comptons actuellement 28 franchisés. » Depuis 2015, les franchisés Pieux Vistech du Québec sont d’ailleurs les seuls de leur secteur à détenir la certification « Recommandé CAA Habitation », une reconnaissance et un sceau de qualité convoités dans le domaine de la construction.

L’équipe derrière le succès

Tous les produits de Pieux Vistech sont fabriqués à l’usine de Sherbrooke par une équipe de 20 employés qui veillent à offrir un produit de qualité irréprochable. Pour sa part, l’équipe administrative compte dix employés animés par le désir d’en offrir toujours davantage à la clientèle.

Dans ce milieu dynamique et stimulant s’active une équipe très compétente où le respect, le travail d’équipe, la satisfaction du client, la sécurité et la simplicité priment. « Ces valeurs représentent l’ADN de l’entreprise et nous permettent de bâtir celle-ci sur du solide », conclut Jean Routhier.

GALA RECONNAISSANCE ESTRIE

Créations Jade : des produits pour propulser votre image

L’entreprise Créations Jade ne cesse d’innover afin d’assurer une visibilité accrue à tous les types d’entreprises et d’organisations. Par l’entremise d’articles et de vêtements promotionnels ainsi que de l’impression digitale et numérique, elle s’est taillé une place de choix dans son domaine.

Plusieurs réalisations

Toujours soucieuse d’offrir le meilleur service à sa clientèle, l’entreprise familiale a revu, l’année dernière, ses pratiques de gestion. Ainsi au département des ventes, la mise à jour du site Internet et le développement  d’un marché de sous-traitance en sérigraphie et broderie ont notamment été réalisés. De plus, un directeur de compte et deux chargés de projets ont été embauchés. « Ces changements ont engendré une croissance de 22 % de nos ventes et cette augmentation de notre chiffre d’affaires a permis la création de nouveaux emplois. En fait, le nombre de nos employés réguliers est passé de 19 à 26 et nous avons engagé quatre employés temporaires pendant la période estivale », précise le directeur général, Sébastien Lussier. Pour ce qui est du département des opérations, ce virage se traduit par une démarche d’implantation d’amélioration de la productivité, une amélioration du suivi de la qualité et un soutien accru aux équipes. Du côté des ressources humaines, mentionnons que des investissements ont été effectués dans les outils de gestion en plus d’ajustements apportés au niveau des méthodes d’appréciation de la performance, des communications entre les équipes et de la réalisation d’un sondage aux employés. « Cela permet un environnement travail stimulant et convivial où l’information circule bien et où le plaisir fait partie intégrante de notre quotidien », relate le dynamique gestionnaire.  

Un investissement majeur

Afin de se démarquer encore davantage, l’entreprise a également investi dans un projet majeur de plus de 525 000 $. En fait, elle a innové en faisant l’acquisition d’un équipement de sérigraphie numérique, un procédé d’impression aux couleurs infinies qui procure d’excellents résultats d’impression sur divers matériaux. « Nous sommes les seuls à offrir ce nouveau procédé directement aux entreprises et organisations sans intermédiaire. Ce qui assure un service rapide, efficace et de qualité », précise Monsieur Lussier. D’autre part, cet investissement a permis de moderniser les installations et d’offrir un environnement de travail amélioré. 

Ces nombreuses réalisations et l’investissement majeur de la dernière année démontrent bien la résilience et le désir de se renouveler de ses dirigeants Serge et Bruno Maher, les fils de Jacqueline Maher qui a fondé cette entreprise familiale en 1981. Et tous ces changements n’auraient pu être réalisés sans l’apport incroyable des employés qui contribuent chaque jour au succès de l’entreprise.

GALA RECONNAISSANCE ESTRIE

RAPPEL : l’eau, une ressource inépuisable?

Saviez-vous que plus de 400 lacs québécois ont été touchés par les algues bleu-vert au cours des dernières années? Que plusieurs lacs sont envahis par des plantes aquatiques indésirables et que d’autres sont aux prises avec de graves problèmes d’envasement? La réalité est que nos lacs se dégradent!

Le RAPPEL est une coopérative qui offre des services d’experts-conseils en environnement et en gestion de l’eau. L’équipe interdisciplinaire du RAPPEL, composée de biologistes, de géomorphologues et d’ingénieurs, réalise des projets d’envergure dans le but de prévenir la dégradation de nos plans d’eau ou de les réhabiliter.

« Au fil des années, nos clients ont fait appel à nous lorsqu’ils ont rencontré des défis variés. Les associations de protection de lac et les riverains nous contactent lorsqu’ils notent une dégradation de leur lac ou des problématiques liées au contrôle des plantes aquatiques ou à l’érosion des rives », mentionne Jean-Claude Thibault, président de RAPPEL. 

L’équipe de RAPPEL travaille également en collaboration avec les MRC, les municipalités et les entreprises privées (promoteurs immobiliers, excavateurs, minières, etc.) à des projets de :

  • Gestion environnementale des fossés et/ou des chantiers de construction;
  • Conception de plans et devis environnementaux;
  • Caractérisation de lacs et de milieux humides;
  • Élaboration de demandes de certificat d’autorisation.

« Notre engagement est de léguer aux générations futures des plans d’eau attrayants et en santé », ajoute M. Thibault.

Fondé en 1997 sous la forme d’un OBNL, le RAPPEL est aujourd’hui une coopérative dynamique qui regroupe plus de 150 membres, dont 70 associations de protection de lacs, ce qui représente plus de 10 000 riverains. Autant son nombre de membres que son chiffre d’affaires connaissent une croissance constante, ce qui lui vaut d’ailleurs cette nomination dans la catégorie petite entreprise. 

En somme, par son modèle d’affaires unique, basé sur l’implication des communautés locales alliée à une équipe d’experts, le RAPPEL est la seule entreprise coopérative dont la mission est concrètement dédiée à la sauvegarde de notre eau! 

GALA RECONNAISSANCE ESTRIE

Faciliter l’intégration des immigrants avec succès depuis plus de 60 ans!

Le Service d’aide aux Néo-Canadiens (SANC) est l’organisme en région mandaté par le ministère de l’Immigration, de la Diversité et l’Inclusion (MIDI) pour accueillir les immigrants, toutes catégories confondues, et les accompagner dans leur intégration.

Notre travail quotidien tient compte de la réalité des réfugiés, mais également celle de tous les immigrants arrivant en Estrie. En effet, nous suscitons la réflexion des divers acteurs de la communauté quant à leur rôle pour faciliter l’intégration des nouveaux arrivants.  

Le 5 mai prochain, cela fera 64 ans que le SANC aura été créé. Depuis lors, plusieurs services et projets ont vu le jour pour favoriser l’intégration des personnes immigrantes. En 2018, l’un des moyens les plus efficaces pour faciliter leur intégration est le jumelage interculturel. Se créer un nouveau réseau est essentiel à leur intégration, en plus de se faire de nouveaux amis, le programme du SANC leur permet de développer leur réseau professionnel. 

Le Buffet interculturel 2018 permettra notamment de faire grandir le programme de Jumelage interculturel du SANC dans le milieu des affaires en Estrie, favorisant ainsi l’intégration socioéconomique des nouveaux arrivants et la préparation des entreprises à l’embauche des travailleurs immigrants. Ces derniers font partie de la solution à la rareté de main-d’œuvre qui se vit dans la région. De fait, le SANC offre des services personnalisés et du soutien pour les chercheurs d’emplois et les entreprises. 

Aussi, le SANC travaille en collaboration avec plusieurs municipalités de l’Estrie afin de faciliter la gestion de la diversité culturelle dans les entreprises et les milieux de vie. Le SANC facilite aussi la communication avec des personnes allophones grâce au réseau d’interprètes inscrits dans sa banque. En résumé, le SANC offre plusieurs services sous le même toit, et ce, autant pour les immigrants que pour les institutions, organismes et entreprises de la région. 

GALA RECONNAISSANCE ESTRIE

Société canadienne du cancer : sauver plus de vies

Organisme de bienfaisance qui finance le plus la recherche sur le cancer au pays, la Société canadienne du cancer (SCC) est et a toujours été près des gens en œuvrant auprès de la communauté qui n’a jamais cessé de la soutenir.

Un Québécois sur deux sera atteint de cancer au cours de sa vie; il n’est donc pas étonnant de constater qu’autant d’Estriens se mobilisent chaque année pour cette cause à l’occasion du Relais pour la vie, événement phare de la SCC. 

Cette marche chargée en émotions est une occasion unique de recueillir des fonds, mais aussi de célébrer la vie, de rendre hommage aux personnes touchées par le cancer et de lutter contre la maladie. Elle rassemble bien sûr des familles et des amis, mais également, de plus en plus de directeurs d’entreprises et leurs employés pour qui participer au Relais pour la vie est une belle façon de s’unir autour d’une cause commune. De fait, le Relais a déjà accueilli des équipes provenant de Wolters Kluwer, de Créations Jade, d’EXO-S et même du Centre hospitalier de l’Université de Sherbrooke (CHUS).

Parmi les 85 Relais pour la vie qui auront lieu au Québec ce printemps, plusieurs se tiendront en Estrie, notamment à Coaticook, à Magog et à Sherbrooke. L’an dernier, près de 800 000 $ ont été amassés dans la région.

Réinvesti en Estrie, ce montant permet à la SCC de continuer d’offrir de nombreux services de soutien. Il a aussi servi à financer des recherches prometteuses, comme celle du Dr Robert Day de l’Université de Sherbrooke. D’ailleurs, les travaux de son équipe permettront bientôt aux hommes atteints d’un cancer avancé de la prostate de bénéficier d’un traitement innovateur.

C’est donc dire qu’en encouragement la Société canadienne du cancer, les Estriens font partie intégrante de l’ambitieux objectif de l’organisme, qui est de sauver plus de vies.