COVID-19: des questions que les enfants n'osent peut-être pas demander

Visites à l'hôpital, garde partagée, difficulté à dormir: voici d’autres questions de nos enfants sur la pandémie. Nous les avons soumises à une petite équipe pour y répondre, grâce au soutien du projet Naître et grandir.

Ilyan, 8 ans, St-Jean-sur-Richelieu

Q Si ma maman ou mon papa est à l'hôpital à cause du virus, est-ce que je pourrai aller les voir ?

R Les visites dans les hôpitaux en ce moment sont très encadrées. Il y a uniquement les enfants ou les personnes qui ont des difficultés importantes, comme un handicap physique ou une déficience intellectuelle, qui peuvent en recevoir ou être accompagnées pendant une hospitalisation. Il y a une raison très importante à cela : moins il y a de personnes en contact avec les gens qui ont la COVID-19, moins le virus se propage ! Donc, si ton papa ou ta maman étaient hospitalisés, tu ne pourrais malheureusement pas aller le visiter. Il serait toutefois possible de le ou la voir en vidéo ou de leur parler au téléphone. C’est une façon sécuritaire de garder contact avec tes proches pendant ce confinement et ce moyen pourrait aussi être utilisé pour parler avec papa ou maman s’ils étaient hospitalisés. Et ça leur ferait certainement du bien à eux aussi de te voir et te parler! 

***

Maïk Papillon

Q Est-ce que dans les prochains jours nous serons obligés de mettre la police et l’armée dans les rues?

R L’aide des policiers est précieuse en ce moment! En effet, depuis que le premier ministre a déclaré d’état d’urgence sanitaire, les policiers portent assistance au gouvernement afin de s’assurer que le plus de personnes possibles respectent les consignes. Ils pourraient donc intervenir s’il y a un trop grand nombre de personnes dans un même endroit ou si des gens ne respectent pas de rester à deux mètres de distance les uns des autres. Ils s’assurent aussi du respect des règles dans les régions qui sont fermées pour que personne n’y entre, à moins que ce soit absolument nécessaire. Du côté de l’armée, nous n’avons pas encore eu besoin de son aide, mais les militaires ont assuré qu’ils étaient prêts à venir soutenir les policiers si c’était nécessaire. Ça peut paraître inquiétant de voir plus de policiers dans les rues en ce moment, mais dis-toi que ça fait partie de leur travail de nous protéger. Eh oui! De nous protéger aussi des vilains virus comme celui de la COVID-19! Leur rôle est important, comme celui de tous. Parce que chaque geste compte pour enrayer le virus.

***

Emy, 10 ans

Q Mes parents sont séparés et font la garde partagée. Est-ce que je dois rester seulement chez un de mes parents pour avoir moins de chance d’attraper le virus? 

Si aucun de tes parents n’a de symptômes de la COVID-19 et que chacun respecte les règles de confinement, il n’y a pas plus de risque d’attraper le virus en poursuivant la garde partagée. Tu peux donc continuer d’habiter à la fois chez papa et chez maman, comme à l’habitude. Pour certains enfants, des ententes différentes peuvent être prises, selon leur situation. C’est peut-être le cas d’une de tes amies par exemple, si un de ses deux parents est moins disponible puisqu’il travaille dans un service essentiel comme un hôpital, une épicerie ou un service de garde. Ton amie pourrait alors habiter davantage chez son autre parent durant un moment. Dans ton cas, si tes deux parents sont disponibles pour être avec toi et que tout le monde applique bien les recommandations (rester chez toi, ne pas jouer avec des amis, laver tes mains) le mieux est de continuer la garde partagée, comme avant! 

***

Maeva, 13 ans, Québec

Q Si on a de la misère à dormir le soir, est-ce un signe que j’ai la COVID-19?

Comme un des symptômes de la COVID-19 est une plus grande fatigue, en plus de la toux, de la fièvre, sois rassurée, ta difficulté à dormir n’est pas un signe que tu as attrapé le virus. Il est plus probable que tu aies plus de misère à dormir le soir parce qu’il y a eu beaucoup de changements dans ta vie dans les dernières semaines: fermeture des écoles, pas de contacts avec tes amis, confinement à la maison. Tout ceci apporte des questions, qui tournent probablement dans ta tête comme un petit hamster dans la roue de sa cage! Tu bouges peut-être un peu moins aussi depuis quelques semaines. Tout cela affecte notre sommeil. Voici des petits trucs pour t’aider à chasser le hamster dans ta tête et diminuer le stress que tu peux ressentir en ce moment et surtout au moment d’aller dormir : prendre un bain chaud, écouter de la musique douce, limiter ton temps d’écran en soirée. Tout ceci fera en sorte que tu seras plus calme au moment de te mettre au lit et que le sommeil viendra plus facilement.

*** 

Nora, 9 ans

Q Est ce que je peux être malade avec la nourriture que maman rapporte de l’épicerie?

Si toutes les précautions sont prises, il y a très peu de chance que tu tombes malade avec la nourriture que ta maman rapporte de l’épicerie. Les supermarchés ont mis en place des mesures d’hygiène strictes en lavant régulièrement les surfaces de leurs magasins. De plus, dans la plupart des commerces, des lingettes pour désinfecter les paniers et du gel désinfectant pour les mains sont disponibles en entrant et en sortant du magasin. Donc si ta maman suit bien les consignes à l’épicerie, qu’elle lave ses mains en arrivant à la maison, qu’elle nettoie tous les fruits et les légumes avec de l’eau savonneuse, tu peux manger en paix! Et tu sais quoi? Le virus ne peut pas se multiplier dans les aliments! Donc si tu voulais avoir une bonne excuse pour ne pas manger cette belle assiette de brocolis bouillis, faudra être plus créatif! 😃  

***

Matteo Dello Sbarba, Saint-Félicien

Q Si quelqu’un à l’épicerie postillonne sur un produit qu’il ne prend pas, est-ce possible qu’une autre personne, en prenant ce produit, attrape le virus?

R Le coronavirus se transmet effectivement par gouttelettes, mais pour survivre, il doit se loger dans les cellules d’un être vivant. Donc s’il atterrit sur un contenant, ses chances de survie sont très minimes. Et plus le temps passe, plus le virus perd de sa force. Il est vrai que si quelqu’un atteint de la COVID-19 éternue ou postillonne sur un produit, en effet, le virus peut se retrouver sur cette surface. L’autre personne qui touche ce produit peut donc avoir le virus sur les mains s’il est encore actif. C’est pour cette raison qu’il faut empêcher le virus d’entrer dans son corps en faisant bien attention de ne jamais se toucher le visage et en lavant régulièrement ses mains. De plus, si on a à éternuer ou à tousser, on doit le faire dans son coude ou dans un mouchoir que l’on jette immédiatement. Donc ne t’en fais pas, le virus ne vit pas longtemps sur les produits de l’épicerie et un bon lavage des aliments frais, comme pour tes mains, le fait partir. On ne le répètera jamais assez, suivre les consignes d’hygiène, c’est important et ça fait de toi un super-héros qui sauve des vies! 

***

Félix-Antoine Gravel 7 ans, Mélodie Desmarais, 7 ans et demi, Kim 6 ans, Mélinda L. 6 ans, Eléonore 6 ans et Paule 4 ans de Montréal

Q Comment les personnes qui sont malades font pour guérir? Est-ce qu'il y a un remède pour soigner ceux qui ont le coronavirus?

La plupart des personnes qui ont la COVID-19 et qui ont de petits symptômes vont guérir par elles-mêmes. Elles doivent rester à la maison et s’isoler. S’il y a d’autres gens qui habitent avec elle, la personne malade doit demeurer dans une seule pièce de la maison et garder une distances de deux mètres avec les autres pour éviter de les contaminer. Si les symptômes deviennent plus graves, alors il se peut que la personne doive se rendre à l'hôpital… Pour le moment, il n’y a pas de médicament pour guérir ce virus. On suggère aux gens infectés qui ont de petits symptômes de se reposer, de boire de l'eau et de prendre de l'acétaminophène pour faire baisser la fièvre. Puisque c’est un nouveau virus, les informations changent souvent. Pour le moment, on croit que le virus reste 14 jours dans le corps humain. Les chercheurs font également plusieurs tests pour trouver un vaccin qui va protéger les gens de la COVID-19. D’autres font des tests avec des médicaments qui pourraient aider la guérison des gens qui en sont atteints.  C’est comme lorsque tu cherches cette 2e chaussette dans ton tiroir: parfois c’est long, mais on finit toujours par trouver! 

***

Liam 10  et Nicholas 9 ans, îles de la Madeleine

Q Quand le vaccin va sortir, est-ce qu’ils vont vacciner tout le monde ?

R Voilà une grande question! Pour le moment, on ne sait pas quand le vaccin sera prêt. Tous les grands chercheurs du monde entier travaillent présentement très fort pour trouver la meilleure recette pour tuer le virus. Trouver un vaccin, ça peut être un peu long… On doit faire beaucoup d’essais et de tests. C’est un peu comme lorsque tu joues au jeu vidéo et que tu essaies de tuer ce gros monstre de la fin. Tu as parfois besoin d’essayer plusieurs stratégies avant de trouver la bonne. Heureusement, tu finis toujours par y arriver! C’est sensiblement la même chose pour les chercheurs qui tentent de trouver le meilleur vaccin contre le coronavirus. Donc puisque le vaccin n’existe pas encore, tu comprends qu’on ne sait pas de quelle façon il sera donné aux gens. Mais ne t’inquiète pas, on va l’avoir ce gros vilain monstre! ;) 

***

Ellie Potvin, 9 ans, Gatineau

Q Je suis un peu inquiète par cette situation de pandémie. C'est la première fois que ça m'arrive, je trouve ça bizarre. Pensez-vous que les magasins importants, comme le IGA, vont fermer?

C’est normal que tu vives un peu d’inquiétude en ce moment car c’est une situation nouvelle et imprévisible! Eh oui, c’est bizarre quand une chose nous arrive pour la première fois. On se pose beaucoup de questions n’est-ce pas? Mais sois assurée que les commerces essentiels, comme les épiceries, resteront ouverts afin que toi et ta famille puissiez manger. Les épiciers ont même mis en place des systèmes de commandes à distance et de livraison, afin d’aider les gens qui ne peuvent pas se déplacer. Et ils mettent aussi en place d’autres moyens, comme le lavage des mains de tous les clients à l’entrée du commerce et la désinfection des paniers pour permettre à tous de pouvoir faire leur épicerie de la façon la plus sécuritaire possible! Il est toutefois possible que tes céréales préférées ou encore un fruit que tu aimes bien ne soient pas disponibles sur les tablettes quand ton papa ou ta maman iront faire l’épicerie. Ça s’explique par le fait qu’avec l’arrivée de la COVID-19 et du confinement, beaucoup de gens ont fait des réserves (comme avec le papier de toilette!) et ce n’est pas toujours simple de prévoir combien de personnes achèteront des aliments. Mais c’est certain que des aliments seront disponibles pendant tout le temps de la pandémie. Et qui sait? Ça te fera peut-être découvrir une nouvelle sorte de céréales ou des fruits différents de ceux que tu manges habituellement! 

***

Emmanuel Lamontagne, 11 ans, Carignan

Q Quand le coronavirus va commencer à partir, croyez-vous que tout le monde va aller dans les lieux publics et que quelqu’un va avoir le coronavirus et qu’il pourra contaminer tout le monde et que l’épidémie va reprendre en force et qu’elle va créer une seconde vague encore plus dévastatrice ?

Quand les gens seront à nouveau autorisés à aller dans les lieux publics, c’est qu’on aura réussi à contenir la propagation du virus. Ça ne veut pas dire que le virus de la COVID-19 sera disparu pour autant. Mais il sera mieux contrôlé. Donc, il se peut qu’il y ait encore des personnes qui puissent être contaminées par le virus. C’est pourquoi le gouvernement et la sécurité publique vont très bien évaluer tous les risques possibles, dont ceux d’une seconde vague, avant de lever les mesures de confinement actuelles. Nous sommes tout de même chanceux puisque la COVID-19 a atteint d’autres pays avant nous et nous pouvons donc apprendre d’eux. Il a été démontré que la deuxième vague de cette épidémie est beaucoup moins grande que la première. C’est donc rassurant malgré tout. Et ces informations nous aident à faire en sorte que les choses se passent le mieux possible quand on pourra aller à nouveaux dans les lieux publics! 

___

Réponses rédigées par:

  • Isabelle Gauthier : enseignante au primaire depuis plus de 15 ans. Autrice et scriptrice jeunesse, elle a entre autre participé à la recherche et l’écriture des capsules informatives Explique-moi ça! présentées dans la zone jeunesse de Radio-Canada. 
  • Solène Bourque : psychoéducatrice depuis plus de 25 ans. Elle a entre autres publié plusieurs ouvrages éducatifs aux Éditions Midi trente et collabore actuellement comme consultante pédagogique à l’émission Passe-Partout, diffusée à Télé-Québec.