Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Steve Turcotte
Le Nouvelliste
Steve Turcotte
Ron Choules
Ron Choules

Cataractes: à la guerre avec plus de munitions

Article réservé aux abonnés
CHRONIQUE / Après trois semaines d’entraînement, les Cataractes auront la chance vendredi soir de jouer un premier match en 2021, au Centre Gervais Auto, face aux Huskies de Rouyn-Noranda.

Shawinigan est l’une des bulles installées par la LHJMQ pendant ce week-end, les Cataractes ayant aussi rendez-vous avec les Tigres de Victoriaville dimanche après-midi.

«Pour les joueurs, ça va faire du bien. C’est comme si on venait de traverser un troisième camp d’entraînement. Tu peux faire des pratiques, du vidéo, des parties simulées, à un moment donné ça prend de vrais matchs et tout le monde est très heureux d’arriver à cette étape», sourit Ron Choules, dont l’équipe a profité des dernières semaines pour greffer de gros morceaux au noyau en place. «Nos gars ont été excités par les acquisitions. Tout le monde est dans sa chaise actuellement, et cette expérience ajoutée sera très utile. Quand Justin Bergeron va prendre la parole dans le vestiaire, c’est clair que tous les joueurs seront à l’écoute. Tout est positif, les nouveaux ont eu la chance de pratiquer avec l’équipe. J’ai hâte de voir comment on va réagir vendredi.»

Les partisans auront donc la chance de voir pour la première fois Bergeron, Zachary Massicotte, Lorenzo Canonica et Isiah Campbell, un gros attaquant de 20 ans obtenu cette semaine des Voltigeurs de Drummondville. Campbell et Canonica vont entourer Ponomarev sur le deuxième trio. «La blessure de Campbell est chose du passé, c’est une excellente nouvelle. Maintenant, il faut lui donner un peu de temps pour retrouver son synchronisme et s’adapter au rythme de notre jeu. Je ne suis pas inquiet, il est très réceptif, il pose beaucoup de questions. Des fois, des gros comme lui, tu penses qu’ils ne patinent pas vite mais avec leurs grosses enjambées, ils se déplacent quand même très bien. Je pense que c’est son cas. Il nous apporte quelque chose de différent.»

Choules a dirigé à Bathurst, au Cap-Breton. Il l’avoue d’emblée, il a sous la main l’alignement le plus talentueux de sa carrière. «Maintenant, on a des choses à ajuster pour devenir une équipe redoutable. Le talent, c’est une composante de la recette, mais ça ne garantit rien. Ce groupe est encore jeune. On a fait des progrès depuis le début de la saison, il faut continuer à grandir comme équipe. Il faut développer une résilience mentale. Et puis, individuellement, les joueurs doivent pousser sinon, il y a des gars derrière qui ne demandent qu’à prendre leur place…», avertit Choules.

Les Cataractes devraient utiliser une formation à 11 attaquants et sept défenseurs vendredi. Seul William Veillette n’est pas disponible, après s’être blessé à l’entraînement. «On demande aux joueurs de l’intensité à l’entraînement, ça fait partie des risques», note Choules, qui va confier le centre du troisième trio à la recrue trifluvienne Anthony Bédard. Une belle marque de confiance pour cet ailier naturel. «On aime son énergie, on pense qu’il peut faire ce travail. On va voir: avec tous ces nouveaux visages, il y a une certaine période de rodage à s’accorder. L’important, ce sont les intentions et l’éthique de travail.»

Carnet de notes

Matthew MacDonald a été exaucé. L’attaquant de 17 ans a été refilé aux Screaming Eagles du Cap-Breton en retour d’un choix de troisième ronde en 2021. Trey Sturge accompagne MacDonald chez les Eagles, tandis que les Cataractes ont mis la main sur les droits d’Alexis Bonefon.