Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
L'entraîneur et directeur général des Saguenéens, Yanick Jean, entend être patient au cours de cette période des transactions pas comme les autres.
L'entraîneur et directeur général des Saguenéens, Yanick Jean, entend être patient au cours de cette période des transactions pas comme les autres.

Les Sags seront patients sur le marché des transactions

Dave Ainsley
Dave Ainsley
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
Si la période des transactions est maintenant ouverte dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, le directeur général des Saguenéens Yanick Jean compte prendre son temps.

Joint dimanche alors que les premiers trocs étaient confirmés en fin d’avant-midi, mais bien moins nombreux qu’à l’habitude, Yanick Jean a confirmé ce qu’il avait annoncé au début décembre, qu’il ne fera pas de mouvements de personnel d’ici la fin de l’année 2020, voir même en janvier 2021. La fin de cette période des échanges, qui se fait dans une période pour le moins particulière, n’a pas encore été établie par les dirigeants du circuit Courteau. Yanick Jean s’attend à ce que les marchés demeurent ouverts jusqu’en février. «Je compte sur l’extension de la période des transactions pour travailler», a-t-il annoncé d’entrée de jeu lors d’une entrevue téléphonique.

«Je veux être certain de savoir ce que ça implique de faire des transactions, a-t-il enchaîné. Je suis convaincu que rendu au mois de février, ce sera plus facile de prendre une décision que ce l’est le 20 décembre.»

Yanick Jean avoue candidement qu’il n’a pas regardé ce qui s’était passé ailleurs dans la LHJMQ et les prix payés. Seulement trois transactions dignes de mention ont été confirmées au cours de la journée de dimanche, dont celle faisant passer Nathan Légaré du Drakkar de Baie-Comeau aux Foreurs de Val-d’Or qui poursuivent ce qu’ils avaient débuté au dernier repêchage. En retour, la formation de la Côte-Nord a mis la min sur cinq choix, dont un de première ronde (1-3-3-4-4), ainsi que le jeune défenseur Justin Sullivan, choix de troisième ronde en juin dernier.

Les Remparts de Québec ont pour leur part exaucé le souhait de l’attaquant format géant Jacob Melançon, l’envoyant au Titan d’Acadie-Bathurst contre cinq choix (2-3-3-4-6). Finalement, dans une transaction qui avait été ébruitée la veille, le Phoenix de Sherbrooke a envoyé le vétéran en attaque Bailey Peach aux Islanders de Charlottetown contre quatre choix (2-2-3-7).

«En début de saison, j’ai demandé à nos joueurs de travailler au maximum. Ils l’ont fait. Maintenant, pour prendre les meilleures décisions pour notre équipe, on va utiliser toute la période des transactions. Je considère qu’on n’est pas en mesure de prendre une décision pour l’avenir des Saguenéens au mois de décembre. Il y a trop d’inconnu et d’incertitude. La raison pour laquelle la période des transactions va être prolongée, c’est pour ne pas mettre en péril des organisations et je compte l’utiliser au maximum», de mettre en contexte Yanick Jean.