Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
La quarantaine maintenant terminée, le Slovaque Matej Kaslik a pris part à son premier entraînement avec ses nouveaux coéquipiers des Saguenéens de Chicoutimi lundi matin. L’athlète de 18 ans, photographié ici avant son entrée au Centre Georges-Vézina, a maintenant hâte de disputer ses premiers matchs dans la bulle en fin de semaine.
La quarantaine maintenant terminée, le Slovaque Matej Kaslik a pris part à son premier entraînement avec ses nouveaux coéquipiers des Saguenéens de Chicoutimi lundi matin. L’athlète de 18 ans, photographié ici avant son entrée au Centre Georges-Vézina, a maintenant hâte de disputer ses premiers matchs dans la bulle en fin de semaine.

La quarantaine terminée, Matej Kaslik prêt pour son nouveau défi

Johanne Saint-Pierre
Johanne Saint-Pierre
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
Après 14 jours en quarantaine, le Slovaque Matej Kaslik était bien sûr un peu rouillé, lors de son premier entraînement avec les Saguenéens de Chicoutimi, lundi matin, mais il a surtout hâte de disputer à nouveau un vrai match avec ses nouveaux coéquipiers, à compter de vendredi, dans l’environnement protégé du Centre Georges-Vézina.

En entrevue téléphonique, l’athlète de 18 ans a indiqué que son adaptation à son nouvel environnement se déroulait très bien. « C’était mon premier entraînement avec l’équipe et je me sentais bien, même si c’était un peu plus difficile pour moi aujourd’hui après les 14 jours de quarantaine. Et il y a bien sûr ma famille de pension qui m’aide beaucoup à m’adapter. Donc tout se passe bien », raconte celui qui a quand même été surpris par le temps froid et la neige abondante.

Comment perçoit-il sa prestation au Championnat mondial de hockey junior ? « Je pense que nous avons bien joué, mon équipe et moi. Nous avons été agressifs et nous avons bien patiné. Je crois que ç’a été un bon tournoi pour toute l’équipe et je suis content d’en avoir fait partie », énonce-t-il.

Après deux saisons passées en Suède avec les équipes juniors des Redhawks de Malmö (18 et 20 ans), l’attaquant ne s’attend pas à être trop dépaysé par le hockey canadien. « C’est difficile à dire parce que je n’ai pas encore joué de matchs au Canada, mais je pense que ça va se ressembler. Les deux pays patinent bien. Je vais voir lors de mon premier match. »

Pour le jeune homme, après discussions avec son agent, le Canada s’est imposé comme l’étape suivante après la Suède. « C’était comme un petit rêve qui devenait réalité, donc je suis très content. J’ai hâte que la saison commence! »

Pour sa part, l’entraîneur-chef des Saguenéens, Yanick Jean, s’était dit très satisfait de la prestation de son futur attaquant qu’il prévoit pouvoir utiliser sur ses deux premiers trios.


« C’était comme un petit rêve qui devenait réalité, donc je suis très content. J’ai hâte que la saison commence! »
Matej Kaslik
La quarantaine maintenant terminée, le Slovaque Matej Kaslik a pris part à son premier entraînement avec ses nouveaux coéquipiers des Saguenéens de Chicoutimi, lundi matin. L’athlète de 18 ans, photographié ici avant son entrée au Centre Georges-Vézina, a maintenant hâte de disputer ses premiers matchs dans la bulle, en fin de semaine.

« Il joue vite, il est bon en échec avant. Mais vraiment, ce qui m’a sauté aux yeux, c’est comment il était responsable et qu’il jouait des deux côtés », avait-il déclaré au collègue Marc-Antoine Côté, lors de l’arrivée de Kaslik à Saguenay au début janvier.

Hockey et pandémie

Évidemment, on a voulu savoir si la pandémie lui a compliqué la vie dans son pays. « Nous avons joué des matchs amicaux en Slovaquie et, pour les mesures, c’est semblable à ici. Il y a eu un confinement et les joueurs ne pouvaient pratiquer, à l’exception des professionnels de la “First League”. C’est sans doute la même chose ici », avance le cadet d’une famille de trois garçons.

Pour le reste, ça se déroule plutôt bien parce qu’il peut s’entraîner et jouer des matchs. « Le plus important pour moi est de jouer au hockey et c’est d’ailleurs pourquoi je suis venu ici. »

Kotkov en Arizona

En attendant d’être fixé sur le retour éventuel du défenseur russe Artemi Kniazev avec les Sags, après son séjour dans l’organisation des Sharks de San Jose, on peut tout de même constater que son compatriote et ancien attaquant des Saguenéens, Vladislav Kotkov, est présent au camp du Barracuda, le club-école des Sharks.

Kotkov, qui porte le #42, fait partie des 17 attaquants en lice au camp d’entraînement tenu à Scottdale en Arizona. Le Barracuda disputera un premier match préparatoire mardi contre les Gulls de San Diego, suivi d’un second jeudi contre le même club.

Rappelons que deux autres Québécois sont au camp, soit le gardien natif d’Alma, Samuel Harvey, qui bénéficie d’un contrat d’essai, et le défenseur natif de Sherbrooke, Thomas Grégoire, qui amorce une troisième saison régulière avec l’équipe.