Directeur des opérations chez les Sagueéens de Chicoutimi, Serge Proulx a indiqué que l’organisation n’est pas fermée à l’idée d’être hôte d’une bulle de la LHJMQ, mais il doit d’abord prendre connaissance du cahier de charge reçu mardi matin et en discuter avec les partenaires et les instances concernés.
Directeur des opérations chez les Sagueéens de Chicoutimi, Serge Proulx a indiqué que l’organisation n’est pas fermée à l’idée d’être hôte d’une bulle de la LHJMQ, mais il doit d’abord prendre connaissance du cahier de charge reçu mardi matin et en discuter avec les partenaires et les instances concernés.

La porte ouverte pour une bulle de la LHJMQ à Chicoutimi

Johanne Saint-Pierre
Johanne Saint-Pierre
Le Quotidien
Les Saguenéens de Chicoutimi ne ferment pas la porte à l’idée d’accueillir des équipes de la LHJMQ dans un environnement protégé au Centre Georges-Vézina, mais il est beaucoup trop tôt pour statuer à ce sujet.

Directeur des opérations chez les Saguenéens, Serge Proulx a expliqué que l’organisation avait reçu le cahier de charges de la Ligue de hockey junior majeur du Québec peu avant 10h, mardi matin, de sorte qu’il n’avait pas été en mesure de prendre connaissance de l’ensemble des critères lors de l’appel du Quotidien moins d’une heure plus tard.

« Pour l’instant, il est trop prématuré pour répondre à ça, car il faut d’abord faire nos devoirs, a indiqué M. Proulx. On va regarder ça attentivement et on va prendre une décision éventuellement. Mais pour l’instant, on se donne le temps de regarder le cahier de charges soumis aux équipes. »

Cela dit, il ne ferme pas la porte à ce que l’organisation soit l’hôte d’une bulle regroupant quatre équipes comme l’envisage la LHJMQ. Dans ce scénario, les organisations candidates devront s’assurer de répondre à deux critères majeurs, soit d’obtenir l’exclusivité de l’aréna pendant toute la durée de l’événement, une exigence de la Santé publique, et il faut que la bâtisse dispose de six vestiaires en plus du leur pour accueillir les trois équipes (deux vestiaires par équipe).

Le projet de bulle à Québec a été couronné de succès pour la LHJMQ.

Ces exigences ne posent pas vraiment de problèmes, estime M. Proulx, mais il faut d’abord voir avec les partenaires des Sags et les instances concernées. « Au niveau logistique, tout est possible si on veut vraiment le faire. On peut créer des vestiaires, on peut en mettre avec des roulettes, etc. On peut faire ce qu’on veut. Ce n’est pas un obstacle pour nous. (…) Mais présentement, il faut se donner le temps de regarder le cahier de charges comme il faut et il faut en discuter avec nos partenaires et nos gens pour voir qu’est-ce qu’on fait. On va s’asseoir et on va examiner ça au cours des prochains jours », réitère-t-il. Le directeur des opérations s’attend à être fixé sur la décision de soumettre ou non la candidature des Saguenéens d’ici vendredi.

Deux scénarios de reprise

Dans un point de presse virtuel, mardi matin, le commissaire Gilles Courteau a indiqué que la Ligue avait planché sur deux scénarios concernant la reprise des activités après les Fêtes. Dans un premier temps, tous les joueurs qui seront de retour dans l’environnement de leur équipe le 3 janvier 2021 devront respecter une quarantaine de 14 jours.

Concernant la reprise du calendrier régulier dans les quatre provinces du circuit, le contexte idéal et très optimiste serait que la situation de la pandémie se sera résorbée, les zones rouges et les restrictions dans les Maritimes seront levées et la Santé publique des quatre provinces autorisera la LHJMQ à reprendre ses activités régulières ainsi que les voyages d’une ville à une autre. Ainsi, le calendrier régulier pourrait donc reprendre comme tel entre le 17 et le 20 janvier, puisque les joueurs auront terminé leur quarantaine.

Mais advenant que ce ne soit pas possible et que la Ligue n’obtienne pas le feu vert de la Santé publique des quatre provinces pour la reprise d’un calendrier régulier, les dirigeants ont prévu la création d’une première série de six bulles dans autant de lieux différents entre le 22 et le 24 janvier, soit quatre au Québec et deux dans les Maritimes. Les équipes y disputeraient deux parties en trois jours.

Par la suite, la ligue procéderait à trois regroupements de quatre équipes du Québec pour six matchs par équipe en 9 jours, et ce, durant la période du 30 janvier au 7 février. Dans les Maritimes, ce serait un regroupement de six équipes pour un événement protégé de cinq parties en huit jours, du 30 janvier au 6 février. Pour les équipes, les seuls frais additionnels aux frais courants sont ceux liés au coût de location des arénas et le coût des tests exigés par la Santé publique.

La tenue de ces bulles est bien entendu conditionnelle à l’autorisation de la Santé publique des quatre provinces, insiste M. Courteau. À la suite de cette expérience, la ligue fera le point avec la Santé publique des quatre provinces.

POINTES DE PLUME

• Le titre de joueur étudiant du mois de novembre chez les Saguenéens a été décerné à l’attaquant de 19 ans Olivier Pouliot. Inscrit en Techniques de comptabilité et gestion, il dispose d’une très bonne méthode de travail et performe au niveau scolaire. À ce jour, les notes de ses quatre cours sont supérieures à 87%...

• L’ancien attaquant des Sags maintenant capitaine des Foreurs de Val-d’Or, Justin Ducharme, a été choisi joueur du mois de novembre dans le circuit Courteau, en vertu d’une fiche de 16 points (11 buts, 4 passes) en 9 matchs. Il a entamé le mois sur une séquence de cinq matchs consécutifs avec au moins un but, dont deux tours du chapeau et un match de deux filets. Au total, le joueur de 20 ans originaire de Mirabel a marqué trois buts gagnants, a obtenu un impressionnant différentiel de +8 et a complété le mois de novembre en trouvant le fond du filet sur 36,7 % de ses tirs...

Le jeune gardien des Foreurs de Val-d’Or, William Blackburn, a eu droit à une mention honorable dans le cadre du choix de la Recrue du mois de novembre dans la LHJMQ. Lancé devant la cage des Foreurs en l’absence du gardien partant Jonathan Lemieux, le Jonquiérois s’est emparé du rôle de numéro un et n’a jamais regardé derrière. Il a obtenu trois gains consécutifs – les trois premières victoires de sa carrière LHJMQ – pour conclure le mois de novembre avec une fiche de 3-0-1-1, un pourcentage d’efficacité d’arrêt .899 et 2.14 de moyenne de buts alloués...